Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'analyse des rêves : notes du séminaire de 1928-1930. Volume 2

Couverture du livre L'analyse des rêves : notes du séminaire de 1928-1930. Volume 2

Auteur : Carl Gustav Jung

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Psychologie, Psychanalyse

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Bibliothèque jungienne

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-226-15893-2

GENCOD : 9782226158932

Manuel de Poncheville, élève du cours Florent


Michel Cazenave - 03/10/2006


  • Les présentations des éditeurs : 13/09/2006

Comme Freud, Jung a toujours pensé que le rêve était «la voie royale d'accès à l'inconscient». Mais, à l'opposé de Freud, il tient que le rêve n'a pas besoin d'être décrypté pour en faire venir le sens au jour : «Je doute, écrit-il, que nous devions admettre qu'un rêve soit autre chose que ce qu'il paraît être. Je me référerais plutôt à une autre autorité judaïque, à savoir le Talmud, qui dit que le rêve s'explique par lui-même. En d'autres termes, je prends le rêve pour ce qu 'il est».

D'où une technique d'interprétation très différente de celle de la psychanalyse classique ; d'où le recours comparatif aux motifs folkloriques, mythologiques ou traditionnellement religieux ; d'où le renfort recherché du côté de l'anthropologie ou de la science des religions pour comprendre le sens de nos images oniriques.

Dans la seconde partie de ce séminaire (1929-1930), comme il le faisait déjà dans le premier volume, Jung ne se contente pas de faire la théorie du rêve. À partir de rêves réels brièvement exposés, d'abord de façon pédagogique, puis avec une discussion suivie avec les participants du séminaire, il nous montre concrètement d'une façon particulièrement vivante comment se pratique la lecture symbolique des rêves et dans quels horizons on se doit de l'inscrire.

Cari Gustav Jung est, avec Freud et Lacan, l'une des plus grandes figures de la psychanalyse du siècle passé.

Proche de Freud alors qu'il était l'un des jeunes psychiatres les plus prometteurs du Burghölzli de Zurich (c'est dans ce centre psychiatrique parmi les plus renommés d'Europe que Cari Gustav Jung apporta une contribution majeure au travail de Eugen Bleuler qui décrivit pour la première fois et précisément la schizophrénie), Jung se sépara dès 1912/1913 de son maître de Vienne afin de créer son propre courant et d'élaborer une méthode qui tienne compte en particulier de toute l'histoire des idées, de l'étude des sciences religieuses et des productions mythologiques de l'humanité. Non que Jung déniait la place de la sexualité dans la psyché de l'homme mais la théorie de Freud lui paraissait beaucoup trop unilatérale dans son intérêt exclusif pour la construction libidinale de la personnalité.

Jung fut toute sa vie en contact avec les plus grands spécialistes de tous les domaines de la connaissance humaine. Il fréquentait les fameuses rencontres annuelles d'Ascona en Suisse italienne. James Joyce ou Hermann Hesse en littérature, les deux prix Nobel de physique Wolfgang Pauli et Erwin Schrôdinger, Louis Massignon ou Henry Corbin en islamologie, Gershom Scholem pour le judaïsme, Henri-Charles Puech pour la gnose, ou encore H. Zimmer pour l'Inde, D.T Suzuki pour le bouddhisme, Karl Kerenyi pour l'antiquité...sont quelques uns des «grands» avec qui il entretenait commerce.
A la fin des années 70, plus de la moitié de l'oeuvre de Jung n'était pas encore traduite en français - et encore ce qui l'était, l'était-il souvent dans un grand désordre. Les éditions Albin Michel ont entrepris un vrai travail de traduction, d'abord sous la direction d'Antoine Favre, professeur à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, puis, très rapidement, sous celle de Michel Cazenave.

C'est ainsi que, sur plus de vingt volumes déjà parus, sont disponibles le dernier grand travail de Jung sur l'alchimie (Les deux tomes du Mysterium Conjunctionis), son livre canonique sur la Synchronicité, ses études sur Paracelse ou sur le Yoga de la Kundalini -sans compter l'ensemble de sa correspondance (en particulier avec Wolfgang Pauli),...

Ce travail de longue haleine, qui dure ainsi depuis un quart de siècle, selon des critères scientifiques établis s'approche des modèles allemand ou anglo-américain de publication des Oeuvres Complètes. De plus, il permet de mieux comprendre l'oeuvre de contemporains capitaux qui ont été intimement imprégnés de sa pensée qu'il s'agisse d'écrivains comme Ursula Le Guin ou Franck Herbert (Le cycle de Dune) ou de cinéastes comme Fellini, John Boorman ou George Lucas dans sa fameuse Guerre des étoiles.

Liste des titres parus :

Commentaire sur le Mystère de la Fleur, novembre 1979
Psychologie du Transfert, mars 1980
Mysterium Conjonctionis Tome 1, novembre 1980
Mysterium Conjonctionis Tome 2, février 1982
Aion, avril 1983
Psychologie et Orientalisme, janvier 1985
L'Homme à la Découverte de son Ame, avril 1987
Sychronicité et Paracelsica, janvier 1988
La Vie Symbolique, novembre 1989
V âme et le Soi, mai 1990
Essais sur le Symbolique de l'Esprit, mai 1991
Correspondance (1906-1940) Tome I, septembre 1992
Correspondance (1941-1949) Tome 2, septembre 1993
Correspondance (1950-1954) Tome 3, avril 1994
Correspondance (1955-1957) Tome 4, août 1995
Correspondance TV (1958-1961), août 1995
Sur l'Interprétation des Rêves, mars 1998
Les Energies de l'Ame, mai 1999
Le Divin dans l'Homme, mai 1999
Correspondance 1932-1958, avril 2000
Psychogenèse des Maladies mentales, février 2001
Les Rêves d'enfants Tome 1, novembre 2002
Les Rêves d'enfants Tome 2, janvier 2004
L'Analyse des rêves Tome 1, novembre 2005


  • Les courts extraits de livres : 13/09/2006

Quarante-deuxième conférence

19 mars 1930

Dr Jung : On me soumet une question qui a trait aux archétypes. Nous avons discuté de la possibilité de représenter les rêves par la méthode de la cristallisation des archétypes et le Dr Schlegel demande si on peut les énumérer. Selon lui, ce doit être impossible. Voilà pour une question. Il y en a une autre à laquelle nous allons venir maintenant.
A la question de savoir si les archétypes sont limités en nombre, il est presque impossible de répondre, car cela dépend plus ou moins d'une décision arbitraire. Lorsqu'on essaie d'extraire les archétypes d'un rêve, on constate qu'il y a un certain nombre d'archétypes indubitables qui ont plus ou moins un rapport d'analogie entre eux. Prenez par exemple le chaudron. Il est analogue aux fonts baptismaux, au monde d'en bas, au volcan, à la profondeur des océans et à bien d'autres choses encore. Allons-nous les considérer comme indépendants ou au contraire décrivent-ils une seule et même chose ? Si nous partons de l'hypothèse que tous les archétypes décrivent une seule et même chose, nous renonçons à les distinguer et à les séparer les uns des autres, auquel cas plus rien n'est gérable. Dans ce cas particulier nous aboutissons au fait qu'il n'y en a plus qu'un, et c'est l'inconscient collectif. Si au contraire nous maintenons une discrimination entre eux, nous découvrons qu'il n'y a pas de limitation à leur nombre. Notre imagination ne pourrait suffire pour évoquer les représentations et les images permettant de les caractériser et pour en nommer toutes les variations possibles. (...)
Dans certaines situations, il est possible de faire des variations innombrables. Cependant elles renvoient pratiquement à la même chose. Il n'y a donc pas de réponse à la question. La seule chose que nous puissions faire, c'est dire qu'en théorie ils sont illimités, à l'image des nombres que l'on peut compter à l'infini. Mais en pratique, ils aboutissent rapidement à une fin, faute de quoi ils ne sont plus gérables.
Quoi qu'il en soit, on peut dire qu'il y a un nombre raisonnable d'archétypes que l'on peut repérer clairement et qui ne sont pas simplement analogues les uns aux autres. Par exemple, les archétypes du héros et du chaudron ne sont certainement pas identiques, en dépit du fait que le héros ait un lien des plus étroits avec le chaudron. Dans les mythes primitifs le héros pénètre toujours dans une caverne, ou dans le monde d'en bas, ou encore dans le ventre d'une baleine dans lequel il va faire un feu, etc. En d'autres termes, il entre dans le chaudron, faisant ainsi surgir le miracle du renouveau ou de la renaissance qui est la qualité la plus caractéristique du motif du chaudron. Ainsi, en dépit de la relation étroite qui existe entre l'image du héros et celle du chaudron, nous pouvons faire une distinction entre ces deux éléments - bien que le héros et le chaudron soient en réalité identiques par le fait qu'il s'agit d'un seul et même processus.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia