Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les danseuses de Lahore : vies et destins de prostituées pakistanaises

Couverture du livre Les danseuses de Lahore : vies et destins de prostituées pakistanaises

Auteur : Louise Brown

Traducteur : Michèle Pressé

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Latitudes

Prix : 22.00 €

ISBN : 978-2-226-17347-8

GENCOD : 9782226173478

Emmanuelle Cousin - 11/10/2006


  • Les présentations des éditeurs : 05/10/2006

Le quartier d'Heera Mandi à Lahore n'a plus rien de son faste d'antan. Autrefois réputé pour ses courtisanes dont le talent pour la danse et l'amour était recherché par les puissants et les dignitaires, aujourd'hui zone de non-droit où régnent la prostitution, la violence, la drogue et la misère. À l'ombre de la mosquée Badshahi, construite au xvne siècle par le dernier empereur moghol, les femmes vendent leurs corps pour quelques roupies, soumises au mépris d'une société et d'une religion qui les considèrent comme impures. Louise Brown, sociologue et spécialiste du continent asiatique, a partagé pendant quatre ans la vie des Danseuses de Lahore, notamment celle de Maha et de ses trois filles. Avec une sensibilité et une intelligence bouleversantes, elle a su écouter ces «courtisanes» prisonnières de leur destin. À travers le récit de Maha, contrainte de vendre sa virginité à un cheikh arabe à l'âge de douze ans, c'est toute la douleur de ces femmes qu'elle nous donne à entendre, mais aussi la complexité et le caractère terrible de leur condition.

«Un livre poignant et déchirant.»
Kirkus Reviews

«Un livre admirable, émouvant et effarant, sur un monde où la modernité fait évoluer la société, sauf pour des femmes maintenues dans un état d'abjecte servitude.»
International Herald Tribune

Professeur à l'université de Birmingham (Grande-Bretagne), Louise Brown est sociologue et spécialiste du continent asiatique, auquel elle a déjà consacré plusieurs ouvrages. Elle a passé quatre années, de 2000 à 2004, en compagnie des prostituées du quartier d'Heera Mandi, à Lahore (Pakistan).


  • Les courts extraits de livres : 05/10/2006

Venir ici a quelque chose d'excitant et d'illicite, qui fait palpiter d'émotion ces respectables Pakistanais. Ils garent leurs voitures à air conditionné devant le restaurant, se précipitent à l'intérieur et, leur repas terminé, ils observent la cour à la dérobée, cette cour où flotte le parfum de danger et de scandale d'Hira Mandi.
D'un côté du toit en terrasse de la maison d'Iqbal, on plonge au coeur de la mosquée Badshahi au dôme de marbre. Toute la journée et jusque tard le soir, de longues files d'hommes aux pieds nus tra­versent la vaste esplanade pour se rendre à la prière. Au crépuscule, quelques centaines de garçons et de jeunes hommes jouent au cricket sur les pelouses ; des hommes, assis en cercles, sont plongés dans de profondes discussions. À la lisière, quelques accros à l'héroïne sont accroupis près d'un taillis, qui leur offre un abri discret.
De l'autre côté, à perte de vue, s'offre aux regards le désordre des toits en terrasses des maisons délabrées de la vieille ville. Les drapeaux noirs à franges rouges des musulmans chiites flottent sur des hampes rouillées, et lapanja de métal, la main mystique de l'islam chiite, s'élève très haut au-dessus des bâtiments. Les toits révèlent un fouillis de marches, de murs de briques écroulés, de ciment friable et de terrasses encombrées par toutes sortes de rebuts : amas de tapis, de couvertures ; fragments de meubles délabrés. La lessive du jour est suspendue sur les murs et les volets, et çà et là, presque perdus dans ce chaos, des portes de bois sculptées, des treillis et des éléments de stuc décorés témoignent d'un Hira Mandi plus prospère, quand Lahore était encore une ville aux multiples religions et cultures.
Il y a quarante ans, Hira Mandi avait encore une architecture très ornée : les vieux bâtiments le long des artères principales possédaient des balcons et des fenêtres en bois finement sculpté, les jharoka. Aujourd'hui, il en reste peu de choses. Tout a été démoli et remplacé par d'horribles blocs de béton aux volets de bois rudimentaires ou aux grossières grilles de métal. Ces immeubles rénovés sont peut-être plus rationnels, mais ils ont perdu tout le charme du Lahore d'antan.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia