Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dictionnaire amoureux du vin

Couverture du livre Dictionnaire amoureux du vin

Auteur : Bernard Pivot

Illustrateur : Alain Bouldouyre

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Dictionnaires, encyclopédies

Editeur : Plon, Paris, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-2-259-19733-5

GENCOD : 9782259197335

Virginie Molina, élève du Cours Florent


  • Les présentations des éditeurs : 12/10/2006

Je n'évoque dans ce Dictionnaire amoureux du Vin que ce que je connais, j'aime et qui me passionne. Il y a de l'autobiographie, des lectures, des souvenirs de cuvage, de cave, de table... Voici cependant l'essentiel : le vin, c'est de la culture. La culture de la vigne, mais aussi de la culture pour l'esprit. C'est cette vertu d'un produit universel de consommation que ce livre a l'ambition de rappeler, dans un temps où le vin n'est pas bien considéré. Peut-être s'étonnera-t-on due je parle souvent avec légèreté et amusement d'un sujet qui humecte notre bouche et notre âme ? C'est ma manière de le prendre au sérieux. J'ai le vin gai. Pourquoi mon encre serait-elle acide, revêche ou épaisse ? Il existe une expression qui traduit bien le rôle social du vin dans notre pays : " vin d'honneur ". Ce Dictionnaire amoureux voudrait être un joyeux vin d'honneur. B.P.

Journaliste de presse, de radio et de télévision, Bernard Pivot a animé pendant vingt-huit ans des émissions littéraires sur France 2 : Ouvrez les guillemets, Apostrophes, Bouillon de culture.



  • La revue de presse Sébastien Lapaque - Le Figaro du 19 octobre 2006

Les évocations personnelles sont ce que le Dictionnaire amoureux du vin a de meilleur. Ailleurs, Bernard Pivot a tendance à s'en tenir au signe social qu'accaparent les grandes bouteilles et les crus mythiques. Au risque de passer pour un buveur d'étiquettes, ce qu'il n'est pas lorsqu'il évoque la haute mémoire de Jules Chauvet, négociant-poète et père de la vinification moderne, le premier de sa date à avoir senti la possibilité de libérer les vins des levures exogènes, de la chaptalisation, de la filtration, de l'acide tartrique et de ce maudit soufre qui nous fait tant de mal..


  • La revue de presseÉric Conan - L'Express du 12 octobre 2006

En près de 500 pages, pas un mot abscons ou technique, pas une préciosité, pas une intimidation. Des invitations multiples à pénétrer un univers complexe mais d'accès facile, imprévisible mais plein de bonnes surprises. Ce dictionnaire est rédigé par un amateur ne cherchant que le plaisir et se souvenant avec émotion et gratitude de tout ce que lui a apporté le vin. Il ne songe ni à impressionner le lecteur ni à être exhaustif et nous prévient dès la première page qu'il ne tentera pas de se mesurer aux «érudits pipelets de la pipette». Partiel et partial, c'est un authentique connaisseur, cultivé mais toujours curieux, qui nous guide avec éclectisme et humour, ne nous entretenant que des mots qui l'inspirent parce qu'il les a vécus. Ou bus.


  • La revue de presse Jérôme Garcin - Le Nouvel Observateur du 5 octobre 2006

En encyclopédiste, Pivot répond ici très précisément à toutes les questions qu'on ne se pose pas. Qu'est-ce que l'ampélographie ? Pourquoi l'oeuvre du poète arabo-persan Abû-Nuwâs est-elle interdite dans les pays arabes ? Quel est le champagne le plus souvent cité dans les romans français et étrangers ? Y a-t-il un lien entre le Meursault de «l'Etranger», de Camus, et le vin de Meursault ? Quel est le rapport entre la «ronflée» et la «muflée» ? Où Robespierre a-t-il chanté le vin ?
De A comme «A la tienne !» à Z comme «Zinc», Bernard Pivot, titulaire du Mérite agricole et grand officier de la Confrérie du Clos de Vougeot, donne enfin le secret de ses émissions littéraires, et de leur exceptionnelle longévité : «Le vin stimule le bavardage, inspire les confidences, pousse les feux de l'imagination. C'est probablement cette palabre, durant ma jeunesse à Quincié, tandis que j'étais adossé aux foudres et aux barriques, qui m'a donné le goût de la conversation.» Elle se poursuit, joyeuse, dans ce livre fruité qui vieillira bien.


  • Les courts extraits de livres : 19/10/2006

À un sommelier qui m'avait agacé par un discours mirobolant autour d'un vin que nous étions en train de humer et de goûter, et pour lequel il avait repris, semblait-il, la liste des fruits, légumes, épices et fleurs que sa femme avait rapportés du marché le matin même, j'ai dit, après la première gorgée : «Il me semble, cher monsieur, que vous avez oublié le poivron vert.»
Au-delà des surenchères des spécialistes et des excès de langage, il est exact que les bons vins, qui sont la somme de ce que leur apportent les cépages, le terroir, le climat, la vinification, l'assemblage pour certains, l'élevage, le vieillissement, exhalent une extraordinaire variété d'arômes. (On notera au passage la présence logique d'un accent circonflexe sur le o d'arôme, qui représente bien le parfum qui s'élève du cercle de la bonde, du goulot ou du verre.) Un millier de molécules aromatiques - pourquoi, diable, pas de circonflexe sur l'adjectif issu d'arôme ? -, réparties en une demi-douzaine de familles (fleurs, fruits, végétaux, épices, minéraux, animaux, etc.), ont été découvertes par les chimistes depuis les années 1950. Ils les capturent et les identifient à l'aide d'un procédé savant appelé chromotographie. Leur mérite est d'autant plus grand que certaines molécules relèvent presque du soupçon.
On pourrait croire, tant les arômes sont nombreux dans l'universelle variété des vins, que ceux-ci sont un condensé de la Création, le réceptacle magique du foisonnement et de l'hétérogénéité de la nature. Tous les bons vins sont des énigmes plus ou moins complexes. C'est pourquoi la dégustation - de la muqueuse olfactive du nez à la mémoire olfactive du cerveau - est une science pour les professionnels et un jeu pour les amateurs, pour tous une passionnante quête d'identité.

S'il est assez facile de repérer les fruits rouges du gamay, les épices du tokay, les notes de chocolat du Maury, le poivre du Châteauneuf-du-Pape, les fruits exotiques du Gewürztraminer, le coing du Vouvray, etc., la plupart des vins ne se laissent pas deviner aisément. Il y faut de l'odorat, du goût, de l'attention, de la perspicacité, de la mémoire, de l'expérience, du savoir. La saisie des arômes est une activité à la fois gourmande et policière, sensuelle et mentale.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia