Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le polar américain, la modernité et le mal (1920-1960)

Couverture du livre Le polar américain, la modernité et le mal (1920-1960)

Auteur : Benoît Tadié

Date de saisie : 18/08/2006

Genre : Littérature Etudes et théories

Editeur : PUF, Paris, France

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-13-054605-4

GENCOD : 9782130546054

Sorti le : 18/08/2006

CharlotteThomas - 03/04/2007


Charlotte Thomas - 07/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/11/2006

Quel rapport entre les discours d'Abraham Lincoln et les enquêtes des privés américains ? Entre les champs de bataille 1917 et les combats de Scarface ? Entre la doctrine de Calvin les violences de Mike Hammer ? Entre le langage expérimental de Gertrude Stein et l'argot de Sam Spade ? Entre les magazines de : pulp fiction et les revues d'avant-garde des années 1920 ? Au rebours des visions séparatistes ou cloisonnées du polar; l'auteur montre que le roman policier américain constitue un genre ouvert sur l'histoire sociale et politique des Etats-Unis, traversé par les mêmes préoccupation3 linguistiques et stylistiques que la grande littérature de, son temps, marqué par les courants de pensée et les idéologies pessimistes nés de la révolution industrielle et de la Première Guerre mondiale : il faut y voir le double noir du roman américain d'avant-garde, avec lequel il est, de Faulkner à Burroughs, resté en dialogue souterrain mais permanent, inventant comme lui un nouveau langage, en rupture avec les normés du XIXe siècle. Cet ouvrage constitue à la fois une étude des formes et de l'évolution du polar pendant son âge d'or (1920-1960) et une réflexion sur sa portée esthétique et idéologique : ses grands, auteurs, de Dashiell Hammett et Raymond Chandler à Jim Thompson ou Peter Rabe, ont su renouveler le langage de la fiction populaire pour mettre en équation le mal et la modernité. Le polar est le lieu d'un échange entre des schémas romanesques souvent stéréotypés et des expériences d'écriture parfois radicales. Comme le blues, le jazz ou le cinéma, il reflète la vitalité de la culture américaine et sa capacité à s'incarner dans des formes d'expression " d'en bas " pour les élever jusqu'au niveau de l'art.

Benoît Tadié est maître de conférences en littérature anglaise, et américaine à l'Université de Paris III- Sorbonne Nouvelle. Il est l'auteur de L'Expérience moderniste anglo-américaine, 1908-22 (Didier érudition), et a édité et traduit Gens de Dublin, de James Joyce (GF).



  • La revue de presse Christine Ferniot - Télérama du 28 mars 2007

Double sombre de la littérature «noble», le roman noir oblige les écrivains à renouveler leur écriture, à réfléchir sur le monde, la violence, les injustices de classe, l'évolution de la langue. Le livre passionnant de Benoît Tadié évite les clichés habituels et les clivages inutiles. En s'appuyant sans cesse sur des exemples, l'essayiste laisse parler les auteurs et propose une relecture éclairante de cette littérature populaire qui continue d'être traitée à part.


  • La revue de presse Pascal Bruckner - Le Nouvel Observateur du 14 décembre 2006

...Benoît Tadié retrace, dans un ouvrage passionnant, la genèse du polar américain dont il étudie l'évolution de 1920 à 1960, de Dashiell Hammett à Jim Thompson et David Goodis. Le «thriller» est une affaire de famille : les fils y renient leurs pères en cassant ce qu'il y a de moribond, de repoussant, d'efféminé dans l'idiome d'origine, en inventant l'américain comme langue nouvelle...
Tadié a l'intelligence de prendre le roman noir au sérieux et de ne pas le ravaler au rang d'un genre mineur : frère ennemi du roman d'avant-garde, comportant de véritables chefs-d'oeuvre, il constitue la réponse populaire aux crises qui secouent le xxe siècle. Il relève moins de la tragédie grecque que de la prédestination calviniste où les êtres sont voués à la damnation quoi qu'ils fassent. Le polar appréhende la part d'ombre de l'Amérique et fonctionne de ce fait comme une véritable pédagogie morale : le lecteur y contemple, effaré, à la fois son ignominie et son impuissance.


  • La revue de presse Sébastien Lapaque - Le Figaro du 9 novembre 2006

En revenant sur l'âge d'or du roman noir américain, l'essayiste Benoît Tadié montre que celui-ci a participé pleinement à la révolution esthétique de son temps. Benoît Tadié affiche une curiosité transversale et une absence de préjugés que l'on se félicite de trouver chez un distingué professeur. Il a lu ensemble Saul Bellow et James Cain, Graham Greene et Raymond Chandler, T.S. Eliot et David Goodis, Horace McCoy et Jorge Luis Borges pour replacer le roman noir à sa place. Le polar américain, la modernité et le mal est l'un des essais les plus stimulants qu'il nous ait été donné à lire sur le sujet. C'est un livre précis et rigoureux, remarquable quant à son objectivité critique, dont la découverte enchante l'amateur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia