Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Bilan provisoire

Couverture du livre Bilan provisoire

Auteur : Cyrille Putman

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Calmann-Lévy, Paris, France

Prix : 17.00 €

ISBN : 978-2-7021-3754-3

GENCOD : 9782702137543

Cyrille Putman - 04/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 18/11/2006

Pavlov grandit dans le spectre de la catastrophe de Tchernobyl où son père a péri. Anastasia, sa mère, élève ses trois enfants avec une exceptionnelle bravoure. L'un devient joueur de poker, le second, bon à rien, rêve de conduire des tracteurs. Le dernier, Pavlov, révèle un troublant talent artistique.

Il rencontre Irina... leur amour transforme le jeune prodige en star mondiale de la photographie : Londres, New York, Paris ; partout on s'arrache ses oeuvres. Argent, limousines, hôtels de luxe, rencontres insolites, c'est l'itinéraire d'une étoile dans la société étrange des marchands d'art. Mais la chance tourne : les proches disparaissent et, par un inexplicable retournement de situation, la cote de l'artiste s'effondre. Ses visions chaotiques le reprennent. La chute s'arrêtera-t-elle ? L'amour de sa femme Irina et de sa mère Anastasia le sauvera-t-il du désastre ?

Bilan provisoire réunit à nouveau toutes les qualités qui ont fait le succès du premier livre de Cyrille Putman, Premières pressions à froid : un humour décapant, une sensibilité et une gouaille sans égales, l'observation de son univers familial et professionnel, au service de personnages farfelus et brillants.

Cyrille Putman est né en 1962. Fils de l'éditeur d'art Jacques Putman et de la décoratrice de renommée internationale Andrée Putman, il travaille comme rédacteur-concepteur dans la publicité avant de devenir galeriste, à New York en 1985, puis à Paris de 1989 à 1997. Il est aujourd'hui agent d'artistes



  • La revue de presse Marianne Payot - L'Express du 11 janvier 2007

Grand admirateur de Marcel Duchamp, le jeune photographe prodige, dont les clichés abstraits sont encensés sur les places qui donnent le la du marché de l'art contemporain, ploie sous les dollars. On le réclame à New York, Londres et Paris. Il y rencontre Keith Haring, Raymond Hains, Jean-Charles de Castelbajac ou encore Michèle Patchman, «la fée du design»... Joli clin d'oeil à Madame mère. Un méchant article vient mettre un terme à l'euphorie. La bulle éclate, les marchands d'art détalent. Tout le cynisme d'un monde dont Cyrille Putman, en fin connaisseur, nous dévoile avec brio les méandres et les bassesses.


  • Les courts extraits de livres : 18/11/2006

Arrivé à l'entrée de la ville, papa Postovoï, plus qu'amoché, fut pris d'atroces convulsions, assorties de vomissements tenaces. Ses yeux suintaient, ses oreilles pendaient, arrachées par le blaste, ne tenant qu'à un fil. Ses veines subissaient une surpression cardiaque infernale, carrément boursouflées, bordeaux foncé, du jamais-vu. L'infirmier se débattait pour essayer d'ouvrir la petite fenêtre coulissante de l'engin afin de respirer. Passé les grilles de l'hôpital n° 6, son tombeau roulant, exténué, cabossé, rongé, avançait, hoquetant vers le pavillon des urgences dans un barouf métallique. En accédant à l'arrière du véhicule, ces gardiens du serment d'Hippocrate croyaient halluciner, hébétés par l'état de leur premier client. Mécaniquement, ils déverrouillèrent le brancard dont le chrome était piqué. Une infirmière recouvrit son corps d'un drap pour ne pas effrayer les autres patients déambulant dans le hall. Une autre hurla après le peu qu'elle avait vu. À peine passé l'entrée, en attendant devant un improbable monte-charge, une troisième infirmière, dans l'urgence, commença à lui recoudre l'oreille. «Une question de dignité», pensa-t-elle. Quelques minutes après la pose d'une perfusion, son coeur sembla reprendre un rythme plus humain. Un aréopage, composé de médecins et d'infirmiers en blouses blanches, impeccables, prêts à bondir, s'agitait.
Ils prirent connaissance de leurs premières victimes, un traitement à base de lait boosterait l'affaire, pensaient-ils. Les médecins mentaient ouvertement en disant que les victimes avaient été empoisonnées aux gaz. Les radiations n'étaient pas inscrites à l'ordre du jour. Elles mourraient toutes en quatorze jours, avec ou sans greffe de moelle osseuse. On ne saurait pas combien.
Une grande et belle femme, pommettes saillantes, assez James Bond girl, vint au chevet de Vitalyï. Devant son état calamiteux, elle ordonna son transfert immédiat. Il fut enfin installé dans une chambre pressurisée. Un cube blanc derrière un plastique transparent. Le tout fermé par des bandes Velcro. Tout un programme. On pouvait lui dispenser des soins de l'extérieur, sans pénétrer dans la pièce. Son corps, rouge-brun, était couvert d'ampoules. Il perdait ses cheveux par poignées. Il se vidait de l'intérieur. Personne au monde n'avait jamais vu un être humain dans cet état-là. Sauf peut-être à Hiroshima. Il crachouillait de petits morceaux de poumons et de foie, en s'étouffant. L'infirmière n'osait le regarder, encore moins le toucher.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia