Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Contamination

Couverture du livre Contamination

Auteur : Sarah Vajda

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Littérature

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-268-06071-2

GENCOD : 9782268060712

Charlotte Etasse - 23/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 28/12/2006

À qui est destinée la montre que Sylvie Vannier laisse au bord de la voie ferrée, juste avant de se jeter sous les roues de Lucien Journot, mécanicien à la SNCF ? Cette montre est une bague de fiançailles, et Lucien va s'imaginer quelle lui est destinée : quand il voit la dépouille de cette fiancée de la mort, il croit voir celle qui eût dû être la femme de sa vie.
Mais Sylvie Vannier, enseignante, avait connu son seul bonheur dans les bras du garçon à la montre, Alexandre-Diego, cet élève de seconde A dont les origines sont aussi incertaines que le charme est certain.
Vont courir après ce couple impossible, l'assassin amoureux, le père de la morte, et Salan, commissaire au coeur tendre qui veille sur les âmes au désespoir plus qu'il n'enquête - jusqu'à ce «Satori à Manchester» rêvé, sur les traces de Ian Curtis, le chanteur mort par suicide, lui aussi...
Avec une grande densité d'écriture qui n'épargne rien du monde comme il va, et un art consommé des changements de registre, qui font par moments de ce texte une sorte de féerie des plus étranges, Sarah Vajda entraîne son lecteur : pas moyen de lui résister.

Sarah Vajda, docteur es sciences du langage à l'EHESS est l'auteur, notamment, d'un premier roman très remarqué : Amnésie (Le Rocher).


  • Les courts extraits de livres : 28/12/2006

Jean Salan

- Déjà vous ? Je vous ferai signe quand j'aurai du nouveau.
Lucien ne bougeait pas, Salan l'entraîna. À la morgue, le travail de reconstitution avait déjà commencé : sexe féminin, âge environ trente-cinq ans, la photo de la mâchoire fut expédiée à l'Ordre. Elle devait être jolie, ni grasse ni particulièrement maigre, attaches non pas épaisses mais solides tout de même. L'inconnue fut une vraie blonde, son pubis témoignait. Rien de moins pornographique, songeait Lucien, que la toison de cette inconnue plus sienne que son épouse même. Il lui semblait voir renaître l'ignorée sous les mains gantées de latex et, contre toute apparence, à cette naissance il découvrait une inouïe douceur. Le légiste soudain, sa blouse verte, son masque blanc, ses cheveux gris, se métamorphosa en sage-femme et lui, en père prêt à recommencer sa vie. Pour l'identification judiciaire, Lucien voudrait vêtir celle-là tellement si chère, plus chère que toutes les femmes, l'Unique.
- Allez voir un médecin, faites-vous arrêter, je vous fais signe dès que j'aurai du nouveau.
Salan donnerait - sacrifice inutile - dix ans de sa vie pour sauver Lucien qui, nullement angoissé, seulement parfaitement heureux, ne prendra ni le Xanax ni l'Aldol prescrits. De retour quai de Bercy, évité le bureau de Salan, il se rendit directement à la morgue, où le légiste blasé pour lui eut des délicatesses de père : ce n'est pas votre faute, cessez donc de vous rendre malade. Pourquoi voulaient-ils tous qu'il soit malade ? Sur le carnet de bal d'une jolie femme, un homme sans histoire a paru et son coeur, battu la chamade comme celui d'un collégien. L'inconnue reconstituée est plus que belle, elle aura été terriblement vivante, nez léonin, face un peu large, légèrement slave mais sans joues, Kalmouke blonde aux yeux bleus ou gris, selon l'heure ou la saison, tignasse épaisse, blonde encore en dépit de l'âge, sans doute avait-elle déjà atteint le boulevard de la quarantaine, corps blanc sans être laiteux, genoux ronds et cuisses fermes, hanches de mère et taille de jeune fille, seins pleins quoique sans volume excessif et point encore tombants. Rien, absolument rien en elle, Vénus en soit louée, d'une fille de magazine !


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia