Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dieu versus Darwin : les créationnistes vont-ils triompher de la science ?

Couverture du livre Dieu versus Darwin : les créationnistes vont-ils triompher de la science ?

Auteur : Jacques Arnould

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Albin Michel, Paris, France

Collection : Essais clés

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-226-17591-5

GENCOD : 9782226175915

Julien Daillière - 29/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 28/12/2006

Peut-on concilier foi religieuse et raison scientifique ? La Bible est-elle un manuel d'histoire naturelle ? Darwin est-il en croisade contre Dieu ? Autant d'anciennes questions et de débats houleux qui reviennent aujourd'hui au premier plan de l'actualité. Aux États-Unis particulièrement, où les États, un siècle et demi après la publication de L'Origine des espèces, sont amenés à légiférer sur l'enseignement de la théorie darwinienne ou de ses opposantes ; mais les pays européens sont désormais eux aussi confrontés aux mêmes revendications de la part des lobbies créationnistes. Dans un monde où la science a perdu sa capacité à émerveiller et suscite parfois la méfiance, tous les discours semblent se valoir. Il faut le génie pédagogique de Jacques Arnould, dominicain, théologien et historien des sciences, pour nous aider à démêler les arguments et les enjeux, les positions théologiques et politiques. Il nous aide ainsi à situer la théorie dite de l'Intelligent Design, «sous-marin» créationniste pour les uns, compromission scientiste pour les autres, et, surtout, il prend clairement position : non pas Dieu ou Darwin, mais Dieu et Darwin. À travers cette relecture limpide de l'éternel débat entre foi et raison, il nous ouvre à une intelligence nouvelle de notre modernité.



  • La revue de presse - Le Figaro du 22 février 2007

Car il y a, au fil des pages de l'ouvrage de Jacques Arnould, une ironie remarquable : les théories créationnistes évoluent. Elles se transforment. De dogmatiques, elles se définissent comme scientifiques. Elles s'adaptent à leur milieu d'énonciation, et surtout aux brèches juridiques parfois ouvertes par les tribunaux américains ou australiens. Ces créationnistes sont-ils une espèce vouée à l'extinction ? Les procès récents des théories de l'Intelligent Design démontrent une vitalité certaine.


  • La revue de presse Samuel Blumenfeld - Le Monde du 9 janvier 2007

L'auteur fait le point sur la polémique actuelle, et sa longue histoire, en examinant longuement les positions du Vatican vis-à-vis de la théorie de l'évolution, et son accueil de tout temps controversé aux Etats-Unis. Controverse qui culmina, en 1925, par le fameux "procès du singe" au cours duquel un enseignant de Dayton (Tennessee), poursuivi par les créationnistes, fut condamné pour avoir enseigné la théorie de l'évolution...
L'auteur stigmatise à la fois le caractère dogmatique et intégriste du créationnisme, qui se refuse tout autant à une critique littéraire de la Bible qu'à une critique scientifique des données géologiques ou paléontologiques. Mais il critique aussi une certaine forme de scientisme. Sur ce terrain, il ne devrait y avoir pour lui ni vainqueur ni vaincu, mais seulement, à la manière des universités médiévales, une dispute entre acteurs, dont l'objet serait le sens de la vie et de l'existence humaine.


  • Les courts extraits de livres : 28/12/2006

Petite typologie des créationnismes

Premières difficultés de classification

Si Dieu, au commencement du monde, a créé les espèces vivantes suffisamment différentes les unes des autres pour être bien classées dans les vitrines et les tiroirs des muséums d'histoire naturelle, le Créateur ne semble pas s'être soucié de ses fidèles créationnistes, ceux qui ont peuplé dans le passé et qui peuplent encore notre Terre. Leur luxuriance n'a rien à envier à celle de la nature qui faisait l'admiration de Darwin, au terme de son Origine des espèces. Certes, quelques traits principaux finissent par apparaître aux yeux de l'observateur attentif : des credo et des chartes, des mises en garde et des excommunications permettent de poser de fragiles frontières et lignes de démarcation. Mais les transfuges ont vite fait de surgir, les disputes de s'engager sur quelque point de détail, qui mettent en péril toute tentative de classification un peu trop rigide...
Une première ligne de partage apparaît selon qu'est posée ou non l'existence d'une influence surnaturelle sur l'Univers, la Terre, la vie, l'humanité et (éventuellement) sur leur histoire ; on parle alors de positions «théistes» et «non théistes». L'idée est intéressante, mais sujette à caution : elle fait écho aux débats, déjà anciens, autour des notions d'athéisme, de théisme et de déisme. Après Bayle, c'est Voltaire qui, dans son Dictionnaire philosophique, a proposé de définir le théisme comme un système philosophique posant l'existence d'un Dieu personnel qui soit la cause du monde. Autrement dit, au Dieu du théiste il conviendrait de reconnaître non seulement la transcendance, mais aussi une forme d'immanence ; et au terme de théisme, celui de déisme pourrait sembler préférable puisqu'il exclut l'immanence et pose la seule existence de Dieu. Le choix aurait alors l'avantage de distinguer aussi, toujours selon la tradition philosophique, la reconnaissance (ou le refus) d'une révélation : le théiste est prêt à l'admettre, le déiste la nie, précise déjà Diderot dans son Essai sur le mérite et la vertu.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia