Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Island song

Couverture du livre Island song

Auteur : Alex Wheatle

Traducteur : Nicolas Richard

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Au diable Vauvert, Vauvert, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 978-28462611997

GENCOD : 9782846261197

Claire Lamarre - 19/03/2007


Agathe L'huillier - 15/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 05/01/2007

«Elle se demandait dans quel genre de monde elle avait mené ses deux filles - le cycle assommant de la vie dans la campagne jamaïcaine. Aucune chance pour elles de partir à l'aventure et voir le monde...» Mais Jenny et Hortense Rodney, deux soeurs descendantes des farouches Marrons, comptent bien voir le monde. Ce roman est leur histoire, où Alex Wheatle part en quête de ses propres origines familiales.
Après une enfance dans la Jamaïque rurale, après les boulots ingrats, les arnaques, les fêtes de quartiers et les sound Systems de Trenchtown, elles saisissent leur chance : elles partent avec leurs maris pour l'Angleterre, pays des richesses lointaines, où elles s'installent entre les rues mornes, les tours et les cafés jazz de Brixton, et deviennent mères à leur tour.

Écrit dans une langue chaude, musicale, inventive et urbaine, servie par une traduction vivante et originale, Island song fait le portrait émouvant de la Jamaïque du XXe siècle, ses histoires et ses traditions, un récit épique mêlant amour, rire et solidarités familiales, où les drames le disputent à la joie, où les départs créent de nouvelles rencontres.
C'est aussi une formidable peinture sociale de cette Jamaïque en mutation, qui voit ses paysans sédentaires devenir des ouvriers urbains déracinés, son catholicisme traditionnel bousculé par la modernité et le désir d'exil.
Immigration, bouleversement des gens, des croyances et des modes de vie : au milieu du tourbillon, reste la famille et la communauté, avec ses fractures, sa richesse, ses mystères.

«Simple, généreux, poignant et déchirant» Daily Mail

«Un pro de la prose : un des auteurs les plus excitants de la communauté noire urbaine» The Times


  • Les courts extraits de livres : 05/01/2007

Levée avec le chant du coq, Amy sortit de la maison pour contempler sa ferme. À l'orient, le soleil se hissait déjà au-dessus des bosquets et des collines dans un embrasement vert trempé de rouge. À cette heure de la journée, l'air de la Jamaïque était encore frais. Amy en inspira une grande bouffée, bâilla avec extravagance et étira les bras. Elle s'habilla à la hâte, elle n'était pas en avance. Elle prit deux cruches en terre cuite et se mit en route à pied vers le ruisseau le plus proche, un affluent de la rivière White, à deux kilomètres et demi de la maison. Arrivée sur la berge, elle s'aspergea le visage. L'eau fraîche redonna de l'énergie à tout son corps. Après quoi, elle remplit ses deux cruches, de façon que sa famille puisse se rincer la figure et boire du café. Elle ne parla guère aux autres femmes, hormis pour leur dire bonjour. Elle savait qu'elles avaient toutes du pain sur la planche. L'heure n'était pas aux cancans-bavards.
Une cruche en équilibre sur la tête, Amy fit le che­min du retour en rechignant intérieurement à la pers­pective d'avoir à nouveau à parcourir le même trajet plus tard dans la journée pour laver les vêtements de la famille. Arrivée à la maison, elle disposa les récipients sur le tablier de terre cuite, devant la porte d'entrée, puis entreprit de réveiller la maisonnée. Hortense et Jenny furent les premières à se mouiller le visage à l'eau fraîche, au-dessus du même bol en plastique, utilisant un petit morceau de savon au crésol qui venait de la minuscule échoppe de Mme Clarke, au marché. Puis elles plongèrent les doigts dans les cendres du feu éteint, s'en badigeonnèrent les dents et se frottèrent les molaires à l'aide de la brosse à dents qu'elles partageaient avant de se rincer la bouche à l'eau.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia