Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La campagne de Russie

Couverture du livre La campagne de Russie

Auteur : Curtis Cate

Date de saisie : 23/11/2006

Genre : Politique

Editeur : Tallandier, Paris, France

Prix : 27.00 €

ISBN : 2-84734-358-X

GENCOD : 9782847343588

Sorti le : 23/11/2006

Claire Lamarre - 19/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/01/2007

«C'est le commencement de la fin» aurait dit Talleyrand en apprenant le désastre de Russie.

24-26 juin 1812... Napoléon et sa Grande Armée franchissent le Niémen. Objectif Moscou.
On connaît la suite de cette histoire - mais on ne se lassera jamais d'en entendre le récit : les corps à corps sanglants de Borodino, la capitale russe livrée aux flammes, la retraite piteuse et catastrophique dans les neiges de l'hiver russe, la bravoure des pontonniers lors du passage de la Bérézina, l'abandon des restes de l'armée par Napoléon qui craint un coup d'État en France. La campagne de Russie... une épopée tragique. Une hécatombe. Mais on connaît moins - ou à peine - les ressorts secrets de cette gigantesque entreprise militaire. Curtis Cate, historien américain familier de l'Europe, met ici en oeuvre des sources russes, polonaises, allemandes, autant que françaises, pour éclairer les raisons, à la fois politiques et personnelles, qui jetèrent Napoléon alors au sommet de sa gloire à la folle conquête de l'immense empire de son «frère» Alexandre Ier de Russie.

Un récit palpitant pour comprendre ce défi passionnel, ce duel homérique - dont les échos fabuleux ne cesseront jamais de faire frémir l'Europe de l'Atlantique à l'Oural.

Curtis Cate est diplômé de Harvard (histoire), de l'École des langues orientales (russe), et d'Oxford (philosophie et économie politique). Longtemps journaliste, il a publié plusieurs essais, documents et biographies.


  • Les courts extraits de livres : 09/01/2007

LA VEILLÉE : MARS 1812

Il neigeait de nouveau, les flocons se répandaient sur le tapis blanc de la Neva avec la douceur ouatée et silencieuse de pattes de chat.
Cette année-là, le printemps était en retard, et l'abondance des dernières chutes de neige laissait présager des inondations au moment du dégel. Les toboggans de glace artificiels avaient disparu depuis longtemps, du haut desquels, coiffés de leur toque de fourrure, les habitants de Pétersbourg aimaient à se laisser glisser jusque sur l'épaisse banquise qui recouvrait le fleuve. Oubliés comme autant de vestiges du carnaval, ils précédaient I' «austérité» du carême, pendant lequel les mariages étaient interdits et les représentations théâtrales remplacées par des concerts. Mais il faudrait attendre encore un mois pour que la banquise, fondant à mesure que s'allongeaient les jours, éclatât enfin à grand fracas, en énormes blocs, et commençât à descendre lentement vers le golfe de Finlande. Pendant une bonne semaine, les deux rives retentiraient alors du bruit sourd des blocs de glace libérés par le lac Lagoda, s'entrechoquant ou heurtant le granit des quais. Il serait alors impossible, pour un temps, de traverser le bras principal de l'estuaire, large de près de trois cents mètres à son point le plus étroit. Seuls quelques téméraires se risqueraient à sauter adroitement d'un bloc de glace à l'autre pour essayer d'atteindre la rive de l'île Vassilievski. Enfin viendrait le jour, au début ou à la mi-mai, où les canons de la forteresse Pierre-et-Paul tireraient les salves rituelles pour annoncer la réouverture du fleuve à la navigation. Alors des bateaux à rames, petits ou grands, mais tout aussi décorés de banderoles et de baldaquins multicolores que les gondoles de Venise, remplaceraient les traîneaux à chevaux qui, avec leurs clochettes, avaient sillonné la banquise pendant les mois d'hiver.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia