Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Etienne Marcel : la révolte de Paris

Couverture du livre Etienne Marcel : la révolte de Paris

Auteur : Raymond Cazelles

Date de saisie : 19/10/2006

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Tallandier, Paris, France

Collection : Biographie

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-84734-361-8

GENCOD : 9782847343618

Sorti le : 19/10/2006

Charlotte Etasse - 23/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/01/2007

La «révolution parisienne», animée par Étienne Marcel au milieu du XIVe siècle, apparaît bien, après plus de 600 ans, comme l'acte de naissance politique d'une capitale. Immensément peuplée pour l'époque, auréolée d'un prestige inégalé grâce à son université et dirigée par une bourgeoisie puissante, Paris ne pouvait rester indifférente aux malheurs de la France : la dynastie des Valois, sans grand prestige encore, un personnel politique fréquemment corrompu ou incompétent, une crise économique et financière persistante, des antagonismes sociaux accentués, des défaites militaires infligées par l'Angleterre... Comment ne pas regretter l'âge d'or de Saint Louis ?
Issu de la fine fleur de la bourgeoisie riche de Paris, fière de son ascension et aspirant à accroître son influence, Étienne Marcel naquit vers 1310 et grandit dans ce climat de trouble et de nostalgie du vieux temps. Orateur énergique, soldat valeureux, et chef ambitieux, il tenta, en nouant des alliances successives et contradictoires, de contraindre la royauté à la réforme. Prévôt des marchands, c'est-à-dire magistrat suprême de la bourgeoisie qui gouvernait Paris, il exerça une sorte de dictature de salut public qui fit de lui, pour un temps, le véritable maître de la France.
Sans doute l'objectif était-il trop ambitieux, les adversaires trop puissants, les alliés trop cyniques, les amis trop timorés. Il fut assassiné en 1358 par des membres de sa propre famille, qui assouvissaient des rancunes personnelles et débarrassaient la bourgeoisie parisienne d'un homme qu'elle considérait comme trop extrémiste. Le projet d'une monarchie «contractuelle» et de la sauvegarde de l'unité française fut remis à plus tard...

Raymond Cazelles (1917-1985), ancien élève de l'École des Chartes, docteur es lettres, est l'auteur de nombreux livres pionniers sur le XIVe siècle : La Société politique et la crise de la royauté sous Philippe de Valois (1958), Société politique, noblesse et couronne sous Jean le Bon et Charles F (1982) et une biographie du Duc d'Aumale (nouvelle éd. Tallandier, 2004).


  • Les courts extraits de livres : 09/01/2007

Les Marcel

Le plus ancien membre connu de cette famille semble être un Marcel qui, en 1225, prévôt des monnaies à Paris, arbitre un conflit entre les maîtres et les ouvriers qui fabriquent les pièces en circulation. Il faut ensuite attendre vingt-cinq années avant que soit mentionné un autre membre de la famille, un «sergent Marcel» qui accompagne Saint Louis dans sa croisade d'Egypte. Si l'on en croit Joinville, c'est ce sergent qui, à la bataille de Mansourah, aurait crié aux chevaliers français de se rendre. Croyant à un ordre donné par le roi, les chevaliers arrêtent le combat. Que l'exclamation du sergent Marcel ait pu être considérée comme un ordre de Saint Louis en personne témoigne de la familiarité qui a dû exister entre ce roi et son sergent.
Cela donne à penser que nous sommes en présence du même personnage qu'un Pierre Marcel mentionné à diverses reprises dans les tablettes de cire du chambellan Jean Sarrazin comme appartenant à la maison de Saint Louis en 1256 et en 1257. C'est probablement aussi le même homme qu'un Pierre Marcel, drapier, qui témoigne au cours d'une enquête effectuée entre 1248 et 1253 sur le droit prétendu des drapiers de Paris d'ouvrir leurs boutiques pendant la durée de la foire du Lendit. Ce Pierre Marcel est aussi payé par le trésorier de
Saint Louis pour avoir vêtu des jeunes gens auxquels ce roi s'intéresse. Pierre Marcel est déjà un personnage important et opulent et il fait bénéficier de sa générosité l'abbaye de Pont-aux-Dames, dans le diocèse de Meaux.
Ce Pierre Marcel, que nous appellerons l'Ancêtre pour le distinguer de ses descendants, est certainement mort avant 1270. Il a eu neuf enfants, quatre fils et cinq filles. Deux de ces filles sont, en 1260, religieuses à Pont-aux-Dames. Une autre, Jeanne, est mariée au bourgeois de Paris Pierre de Verneuil. On ne connaît pas la destinée des deux autres, Alix et Perrette. Les quatre fils s'appellent Pierre, Jean, Etienne et Martin. Le prénom d'Etienne est héréditaire et sera porté, à chaque génération, par un cadet de la famille. On ne sait rien de ce premier Etienne Marcel. Jean, qui est prêtre, est mort avant 1315. Nous connaissons un peu mieux les deux autres fils, Pierre et Martin.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia