Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le Prince au miroir des médias : Machiavel, 1513-2007

Couverture du livre Le Prince au miroir des médias : Machiavel, 1513-2007

Auteur : Jacques Rigaud

Date de saisie : 04/01/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Arléa, Paris, France

Collection : Essai

Prix : 18.00 €

GENCOD : 9782869597648

Sorti le : 04/01/2007

François Attia - 19/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 11/01/2007

" Machiavélisme ", " machiavélique " : depuis près de cinq siècles, ces termes n'ont cessé d'être employés, et dans un sens souvent polémique et critique.

Étrange fortune posthume du secrétaire florentin, dédaigné par les Médicis, mais dont l'oeuvre a inspiré beaucoup de ceux qui ont tout fait pour conquérir et conserver le pouvoir. Quel est le sens du machiavélisme en ce début du XXIe siècle ? C'est la question que pose Jacques Rigaud, après un long parcours alterné entre les cercles du pouvoir et les médias. En un temps où les médias se prennent volontiers pour un pouvoir et le pouvoir pour un média, une lecture machiavélienne de la politique, du général de Gaulle à Chirac et Sarkozy, et de Mitterrand à Ségolène Royal, est riche d'enseignements.

Du machiavélisme au petit pied de la politique-spectacle, au machiavélisme " modéré " que prônait Raymond Aron pour dissuader les gouvernants d'un angélisme et d'un cynisme également périlleux, l'auteur du Prince et des Discours sur la première décade de Tite-Live offre une grille de lecture pertinente et d'une étonnante actualité.

Jacques Rigaud, à travers une relecture très personnelle de Machiavel et des portraits et témoignages vécus, propose dans ce court essai une analyse du machiavélisme contemporain dans ses formes abâtardies, engendrées par la tyrannie du système médiatique qui impose à la politique son tempo, son style et ses priorités. Il montre aussi les mérites d'un machiavélisme modéré, que Raymond Aron jugeait légitime dans un monde où les démocraties sont à bien des égards sur la défensive - et elles le sont encore plus aujourd'hui qu'au temps d'Aron et de la guerre froide. On doute que Ben Laden ait lu Machiavel, mais ce qu'il a inoculé de violence et de cruauté donne une résonance nouvelle à une pensée moins dépassée que jamais, et qui replace le tragique au coeur de la politique, y compris dans des démocraties apaisées, qui se croyaient invulnérables.


  • Les courts extraits de livres : 12/01/2007

DE LA POLITIQUE COMME PASSION

Qu'il puisse y avoir une permanence de certaines lois de la politique, cet art des contingences, comme il en va pour la physique ou la biologie, voilà qui est à première vue déroutant quand on sait combien les conditions d'exercice du pouvoir sont tributaires des données techniques, économiques, sociales, psychologiques de chaque époque ; mais si nous nous sentons concernés par les enseignements de l'histoire, c'est bien parce qu'elle abonde en perpétuels retours. Les récits des révolutions, des coups d'Etat, des conspirations, des tyrannies renversées, des démocraties affaissées, des luttes au couteau pour le pouvoir, des bassesses courtisanes, si éloigné que leur contexte puisse nous paraître, dans le temps et l'espace, sont toujours riches d'enseignements pour le présent.
C'est un fait : pendant des siècles et partout dans le monde, le pouvoir a été conquis par la force pure et le recours aux procédés les plus violents. Les hommes, les familles, les factions qui ont tout fait et tout risqué pour s'en emparer, par intérêt ou par volonté de puissance, et qui ont réussi à l'obtenir ou à l'arracher, n'ont eu de cesse de lui assurer après coup une légitimité et une pérennité par une forme de consécration rituelle ou religieuse et, si possible, par une transmission héréditaire. C'est ainsi, pour ne parler que de l'Europe, que se sont constitués empires, monarchies et principautés. Au cours du Ier millénaire n'existent que des empires et l'Eglise. Tout comme les papes, empereurs ou princes se proclamaient vicaires de Dieu. L'ordre temporel et l'ordre spirituel prenaient ainsi leur source incontestable dans la religion. C'est à partir du IIe millénaire que les monarques français et anglais, sans cesser d'affirmer le caractère sacré de leur pouvoir, ont, les premiers, revendiqué la pleine souveraineté et constitué des appareils d'Etat en charge de la justice et de la guerre, donnant ainsi naissance empiriquement à ce que l'on a appelé «l'État de droit».
On sait combien Machiavel, confronté au désordre d'une Italie morcelée qui le navrait, fut impressionné par la force et la cohérence du royaume de France, qu'il avait vu à l'oeuvre dans ses entreprises italiennes au temps de Louis XII, et dont il dit, dans Le Prince, qu'il est «un des royaumes bien ordonnés et gouvernés que l'on connaisse de notre temps, et on y trouve d'infinies bonnes institutions, dont dépend la liberté et sûreté du roi» (XIX).


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia