Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La comédie des ténèbres : Balzac fantastique

Couverture du livre La comédie des ténèbres : Balzac fantastique

Auteur : Honoré de Balzac

Préface : Francis Lacassin

Date de saisie : 04/01/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Omnibus, Paris, France

Collection : Omnibus

Prix : 28.00 €

GENCOD : 9782258073159

Sorti le : 04/01/2007

  • Le journal sonore des livres : Alban Guyon - 12/04/2007

Alban Guyon - 12/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 13/01/2007

Balzac, écrivain de fantastique ? Le peintre infatigable des passions humaines a toute sa vie montré un intérêt profond envers toutes les manifestations de l'inconnu et de l'étrange : le magnétisme, qu'il pratiquait lui-même, les esprits et les revenants, le somnambulisme et l'hypnose, l'interprétation des rêves, la divination...

Voici regroupés pour la première fois vingt-cinq textes, contes, nouvelles, romans et extraits, qui illustrent la fascination de l'auteur de la Comédie humaine pour ces territoires que la raison ne suffisait pas à expliquer. Aux côtés de textes célèbres, mais jusqu'ici éparpillés, on découvrira dans cet ensemble d'une étonnante cohérence des oeuvres peu connues qui présentent Balzac sous un jour nouveau -preuve, s'il en était, que l'on n'a pas fini d'explorer ce continent qu'est Balzac, «toujours en dissidence contre le matérialisme de son temps», comme le souligne Francis Lacassin qui présente ce volume.



  • La revue de presse - Le Figaro du 5 avril 2007

Réunis en un volume, trente romans, contes et nouvelles où le surnaturel le dispute au paranormal révèlent un romancier étincelant, à l'imagination débridée...
Pourtant Baudelaire jugeait Balzac «visionnaire» et Hugo apercevait dans son oeuvre «on ne sait quoi d'effaré et de terrible mêlé au réel». C'est tout l'intérêt de ce volume, en montrant l'attraction continuelle qu'exercèrent sur lui le surnaturel, le paranormal et l'invisible, que d'en éclairer le lien organique avec une ambition romanesque totalitaire. Difficile d'en parler sans paraphraser l'excellentissime préface de Francis Lacassin, dont l'inépuisable érudition, qui traverse le cinéma ou la bande dessinée aussi bien que la littérature populaire, convenait à merveille à l'entreprise...
Reste un époustouflant feu d'artifice balzacien, dont ces lignes n'épuisent pas les surprises. Balzac croyant ? Possible. Balzac spiritualiste ? Certes. Balzac créateur : ah ! oui, et c'est ce qui compte ! Il est semblable à ces sculpteurs anonymes des cathédrales, qui avaient pour mission de glorifier Dieu, mais qui figuraient dans la pierre les métiers, les saisons d'ici-bas, les vices et les péchés capitaux. Des artistes, en somme, qui ont trop à faire avec la vie terrestre pour s'occuper longtemps du ciel.


  • Les courts extraits de livres : 13/01/2007

En examinant avec attention tous les mouvements de cette jeune fille, le général crut d'abord que la folie causait cette promenade nocturne ; mais, lorsqu'il vit une faible lumière éclairer le flanc du rocher, il changea d'opinion ; sa curiosité fut piquée au dernier point car la tournure et les manières de la jeune fille annonçaient qu'elle appartenait à une famille que l'on pouvait ranger dans ce qu'on appelle la haute classe. Sa démarche, sa taille étaient gracieuses, elle avait garanti sa tête de la fraîcheur de la nuit par un schall disposé avec une certaine élégance, sa ceinture de couleur rouge tranchait sur le blanc de sa robe, la clarté de la lune faisait briller un collier d'acier, enfin cette course solitaire à la nuit, cette démarche inégale et la lumière qui colorait le bas de la roche de Grammont, formaient une masse de circonstances qui doivent justifier la curiosité de Béringheld et ce qui s'en suivit.
Il quitta sa place et se mit à descendre la colline pour rejoindre la jeune enfant qui se trouvait déjà sur le pont du Cher ; son dessein était de lui parler avant qu'elle arrivât au bas du rocher.
A peine le général eut-il marché trois pas, qu'un rayon de la lune, donnant sur une espèce de bocage qui décore le penchant de la montagne, lui fit apercevoir un nuage de forme carrée ou plutôt une vapeur blanchâtre extrêmement mobile et abondante, qu'il reconnut pour être une épaisse fumée qui s'échappait du sein de ce rocher. Cette circonstance le surprit d'autant plus, qu'il ne voyait aucun motif pour se chauffer pendant la saison où l'on était alors, et que la présence d'un foyer à l'endroit où la jeune fille se dirigeait, dérangea encore une fois, toutes ses idées et ses conjectures sur la cause de la promenade de l'inconnue.
Béringheld, avait une énergie, une force de désir qui ne lui permettaient pas de modérer ses sentiments ; son coeur était plein d'une chaleur entraînante qu'il portait dans tout ; aussi, il se mit à courir, et il descendit la montagne plutôt comme un loup qui vole a sa proie, que comme un jeune homme qui s'empresse d'aller donner un conseil à l'imprudence ou protéger la faiblesse.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia