Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Vague à lames : textes choisis

Couverture du livre Vague à lames : textes choisis

Auteur : Luciano Melis

Date de saisie : 10/08/2006

Genre : Poésie

Editeur : Melis éditions, Nice, France

Collection : Poésie

Prix : 12.00 €

GENCOD : 9782352100096

Sorti le : 10/08/2006

Charlotte Etasse - 23/01/2007


  • Les présentations des éditeurs : 15/01/2007

Ce recueil de textes poétiques est un hommage à la mer et à leurs auteurs :

Fouad Abi Zeyd, Moussaa Ag Assarid, Rafael Alberti, Dimitri T. Analis, Robert I. d'Argence, Antonin Artaud, Jean d'Arvor, Tahar Ben Jelloun, Jacques Blot, Béatrice Bonhomme, Yves Bonnefoy, Jean Bouhier, Louis Brauquier, Jean Breton, André Brincourt, Yves Broussard, Tristan Cabral, Constantin Cavafis, Blaise Cendrars, Jacques Charpentreau, Andrée Chedid, Claude-Michel Cluny, Jean Cocteau, Jean-Marc Debenedetti, Pierre Delanoë, Léo Ferré, Paul Fort, Claire Gebeyli, Daniel Gélin, Édouard Glissant, Eugène Guillevic, Jean Joubert, Nadine Lefébure, Philippe Léotard, Maurice Lethurgez, Jacques Lovichi, Maurice Maeterlinck, Stéphane Mallarmé, Édouard J. Maunick, Bernard Mazo, Jean-Marc Natel, Jean Orizet, Ratimir Pavlovic, Francis Ponge, Prassinos, Yann Queffélec, André Suarès, Louis de Saussure, Jean-Max Tixier, Pierre Torreilles, Victor Varjac, Jean-Pierre Verheggen, André Verdet, Alain Wodrascka.

Les éditions Mélis nous proposent une anthologie consacrée à la mer dans tous ses états.
Avec l'automne, jeté brutalement sur nos épaules, après une arrière-saison exceptionnelle, l'ouvrage «vague à lames» est le bienvenu, il prolongera nos heures estivales jusqu'au coeur de l'hiver.
Luciano Mélis a souvent «la main heureuse» et cette anthologie, véritable hommage à la mer et à leurs auteurs, n'est autre qu'un splendide chant d'amour.
Mer éternelle et sans cesse recommencée, vagues à naître et toujours expirantes, voix enchâssées dans l'espace, notre coeur n'est-il pas à l'unisson de ce rythme admirable, au centre même de la création ?

Choisir fut, sans aucun doute, le mot clé de ce recueil. La mer, l'océan incarnent depuis la nuit des temps, le voyage, l'aventure, le danger mais aussi la découverte de cette Terra Incognita qui se cache, assurément, de l'autre côté du monde ! !
Dans ces conditions, comment choisir à travers les siècles, l'écrivain ou le poète qui entrera dans cet ouvrage ? Luciano Mélis décida de s'entourer d'auteurs contemporains, mais il poussa le pari bien plus loin, en retenant une majorité de poètes vivants.
Selon les habitudes de l'édition, afin de ne pas prendre de risques ou de les minimiser au maximum, le choix se porte sur des valeurs sûres, c'est-à-dire reconnues, et l'on retrouve toujours les mêmes noms et à peu près les mêmes pages ! Cette fois, le lecteur entrera dans son époque et il sera, sans aucun doute, surpris, par la qualité, l'originalité, la diversité de ce vingtième siècle ainsi que des premiers pas de notre vingt et unième.
L'encre bleue utilisée dans ce recueil nous rappelle l'élément liquide sur lequel notre regard se pose et donne au livre cette touche délicate où murmure déjà le vent du large.
Sur la première de couverture, l'illustration de Katsuhika Hokusai, nous pousse avec la force de l'élégance dans les bras de l'infini.
Les voix, de cet ouvrage, consacrées à un des éléments essentiels de notre existence terrestre, ne peuvent manquer de vous entraîner hors du quotidien, au-delà de l'hiver, en des lieux où le chant des sirènes vous fera conquérant !


  • Les courts extraits de livres : 15/01/2007

Jean d'ARVOR

LE ROYAUME DE NEPTUNE

Je naviguais, dormant au bruit rond de l'hélice,
C'était, en fin de jour, l'approche du couchant
Et mon songe écoutait - qui passait comme un chant
Ces voix qui sur la mer, faillirent perdre Ulysse

Mais, plutôt que lutter contre le maléfice,
Je me laissais capter par le charme attachant
Et, ma barque trop près des rochers s'approchant,
La sirène vainqueur m'engloutit dans l'abysse

Je glissais dans le gouffre en l'insondable creux,
M'enfonçant par degrés, du sombre au ténébreux
Jusqu'au fond où régnait une clarté de lune

Et, là, parmi le vert des forêts de roseaux,
Tout, d'ambre et de corail, le Palais de Neptune
S'offrit à mon regard en Versailles des eaux


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia