Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La trilogie de Corfou. Volume 1, Ma famille et autres animaux

Couverture du livre La trilogie de Corfou. Volume 1, Ma famille et autres animaux

Auteur : Gerald Durrell

Traducteur : Léo Lack

Date de saisie : 04/01/2007

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Gallmeister, Paris, France

Collection : Nature writing

Prix : 22.90 €

GENCOD : 9782351780084

Sorti le : 04/01/2007

François Attia - 02/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 17/01/2007

Gerald Durrell (1925-1995) est un des plus célèbres naturalistes et écrivains britanniques. Il a passé une partie de son enfance en Inde et à Corfou. Ces séjours lui ont inspiré plusieurs récits, dont Ma famille et autres animaux qui fut un véritable best-seller lors de sa sortie. Il est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, traduits en trente et une langues et vendus à des millions d'exemplaires dans le monde.

MA FAMILLE ET AUTRES ANIMAUX

La famille Durrell ne supportant plus le morne climat britannique, elle décide - comme le ferait n'importe quelle famille sensée - de quitter l'Angleterre et part s'installer sur l'île de Corfou.
Pour le jeune Gerry, âgé de dix ans, commence alors une période de fantaisie et de liberté consacrée à l'observation des serpents, scorpions, tortues, lézards, goélands et autres créatures qui peuplent l'île. Et lorsque cette fabuleuse ménagerie croise le chemin de la très originale famille Durrell il s'ensuit une série de catastrophes irrésistibles.
Ma famille et autres animaux est le récit hilarant des premières découvertes de la nature et des animaux. Cette joyeuse chronique familiale est devenue un classique de l'humour anglais.



  • La revue de presse Astrid de Larminat - Le Figaro du 8 mars 2007

Au fil des pages, pourtant, on ne peut rester insensible à la façon dont l'auteur, âgé de 10 ans au moment des faits rapportés, raconte les après-midi qu'il passe allongé dans l'herbe, avec son chien Roger, à observer un talus : «Ce monde microscopique était plein d'une vie passionnante», écrit-il. L'épithète n'est pas exagérée, à le lire, on n'en doute plus. Outre «la vie privée» des animaux qui fourmillent dans les collines et les olivaies de l'île de Corfou, le récit campe la vie de famille de Mme veuve Durell et de ses quatre enfants...
Les multiples scènes qui mettent aux prises les membres de la ménagerie de Gerry avec ceux de sa famille sont désopilantes. L'escapade d'une maman scorpion, avec ses dizaines de petits sur le dos, sur la table du déjeuner dominical est l'occasion d'un morceau de bravoure irrésistible. On apprend que les fleurs aussi ont du tempérament ! Et même, qu'elles se querellent d'une famille à l'autre. C'est une vieille dame qui en fait la confidence à l'auteur. Pour surprendre leurs conversations privées, il suffirait, d'après elle, de se mettre sur la même longueur d'onde... Lire Gerald Durrel, c'est renouer avec cette allégresse du vivant.


  • Les courts extraits de livres : 17/01/2007

L'Homme aux Scarabées

LE MATIN, QUAND JE M'ÉVEILLAIS, les volets de la chambre à 1 coucher étaient striés d'or par le soleil levant et l'air plein de l'odeur du feu de bois de la cuisine, du chant impatient des coqs, du jappement lointain des chiens et du tintement mélancolique des clochettes des chèvres qu'on menait au pâturage.
Nous prenions le petit déjeuner dans le jardin, sous les mandariniers. Le ciel était frais et brillant ; ce n'était pas encore le bleu ardent de midi mais un bleu clair, opalin et laiteux. Les fleurs étaient encore à demi endormies, les roses froissées par la rosée, les soucis encore refermés. Personne n'était très bavard à cette heure-là. À la fin du repas, sous l'influence du café, des toasts et des oeufs, nous commencions à renaître. Les autres annonçaient alors mutuellement ce qu'ils avaient l'intention de faire et tentaient avec ardeur de justifier leur choix. Je ne prenais jamais part à ces débats, car je savais parfaitement ce que je voulais faire et ne songeais qu'à manger le plus rapidement possible.
- Pourquoi avales-tu de cette façon ? me demandait Larry en se curant délicatement les dents avec une allumette.
- Mange plus lentement, mon chéri, murmurait Mère. Rien ne te presse.
Rien ne me pressait ? Et Roger, qui, à la grille, me guettait de ses ardents yeux bruns ? Et les premières cigales ensommeillées qui commençaient d'accorder leurs voix parmi les oliviers ? Et l'île qui, brillante comme une étoile dans la fraîcheur du matin, attendait d'être explorée ? Mais je ne pouvais guère espérer que la famille comprendrait mes sentiments. Je patientais donc jusqu'à ce que l'attention des miens fut attirée ailleurs.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia