Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La découverte du vrai sauvage : et autres essais

Couverture du livre La découverte du vrai sauvage : et autres essais

Auteur : Marshall Sahlins

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Anthropologie

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : Bibliothèque des sciences humaines

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-07-076243-9

GENCOD : 9782070762439

Sorti le : 18/01/2007

Mélanie Couillaud - 16/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 19/01/2007

Les essais réunis ici constituent la dernière partie de Culture in Practice, publié en 2000, et récapitulent l'itinéraire intellectuel de Marshall Sahlins.
Tous abordent le problème de la rencontre des cultures qu'étudie le grand anthropologue anglo-saxon - celles du Pacifique, des îles Fidji surtout - avec le capitalisme, dans ses versions européenne et américaine. Contrairement au courant rousseauiste qui s'en tient au côté destructeur de cette rencontre, il montre comment ces peuples réagissent à l'arrivée des armes et des marchandises en adaptant leurs institutions et en assimilant les rapports extérieurs dans un cadre qui prolonge leurs traditions.
L'ensemble de ces travaux d'anthropologie, dont plusieurs sont de petits chefs-d'oeuvre par l'art de l'exemple, la souplesse du style, l'humour et l'absence de démagogie tiers-mondiste, pose la grande question de la possibilité de dépasser les catégories dont nous avons hérité pour comprendre comment les autres peuples ont pu construire et transformer leurs modes d'existence, même aujourd'hui, à l'heure de la globalisation.

Marshall Sahlins, aujourd'hui professeur honoraire à l'Université de Chicago, est notamment l'auteur de Age de pierre, âge d'abondance (1976), Au coeur des sociétés primitives. Raison utilitaire et raison culturelle (1980) et de Critique de la sociobiologie. Aspects anthropologiques (1980), tous trois traduits et publiés aux Editions Gallimard.



  • La revue de presse André Burguière - Le Nouvel Observateur du 28 juin 2007

Comme beaucoup d'Américains de sa génération, Marshall Sahlins a été profondément marqué par la mobilisation des campus contre la guerre du Vietnam. Alors jeune professeur à l'Université du Michigan, il avait imaginé une forme originale de protestation, le teach-in. Telle Pénélope défaisant la nuit ce qu'elle avait tissé le jour, il s'agissait de passer au crible de la critique, dans des cours sauvages organisés de nuit, les concepts qui faisaient la substance de l'anthropologie enseignée le jour. Les anthropologues ne sont pas responsables de l'intervention américaine au Vietnam. Mais les théories qu'ils ont forgées pour penser l'altérité des cultures non européennes ne sont pas étrangères au complexe de supériorité de l'Occident à l'égard du reste du monde. La critique de ces théories pouvait donc aider à comprendre ce désastre militaire. Cette expérience pédagogique a été aussi formatrice pour l'enseignant que pour les étudiants. Elle lui a permis d'explorer la singularité des sociétés lointaines découvertes sur le tard par l'Europe en replaçant leur histoire dans le système mondial au lieu de l'enfermer dans un exotisme hors du temps ou dans leur asservissement à l'impérialisme. C'est ce qu'il nous présente dans une série d'études de l'entrée en contact des Occidentaux avec ces sociétés exotiques qui réduisent en miettes les explications triomphalistes d'hier comme les explications dénonciatrices d'aujourd'hui, curieusement fondées sur les mêmes erreurs d'interprétation.


  • La revue de presse Jean-Baptiste Marongiu - Libération du 1er février 2007

Essai central de ce recueil, et qui lui donne son titre, la Découverte du vrai sauvage décrit, non sans humour, ce processus où les sauvages découvrent plus sauvages qu'eux, tout en essayant de plier cette sauvagerie inouïe des Blancs aux besoins de leurs sociétés instables et en pleine mutation bien avant l'irruption coloniale. Les tenants des post-colonial studies ont cherché des poux à la démonstration de Sahlins, qui, pourtant, dans une réponse ludique à Lévi-Strauss, a rappelé que la vraie pensée sauvage est celle du capitalisme contemporain. Les uns lui ont reproché de ne pas avoir valorisé la résistance des peuples soumis, les autres de ne pas avoir condamné assez les envahisseurs. Cela fait sourire l'ancien militant contre la guerre du Vietnam et l'actuel adversaire de la guerre en Irak. Mais le propos de l'anthropologue américain est de toute autre portée quand il affirme haut et fort qu'une société est vivante si elle ne se laisse pas dépasser par l'événement, et, contre vents et marées, reste au centre de son monde.


  • La revue de presse Nicole Lapierre - Le Monde du 19 janvier 2007

Grand spécialiste des sociétés polynésiennes, auteur d'une oeuvre majeure, intellectuel engagé contre la guerre du Vietnam hier et la guerre en Irak aujourd'hui, Marshall Sahlins, professeur honoraire à l'université de Chicago, est sans doute le plus célèbre des anthropologues américains vivants. Nombre de ses ouvrages ont été traduits ici et lui-même, depuis son séjour à Paris à la fin des années 1960, a poursuivi un dialogue intellectuel avec Claude Lévi-Strauss et d'autres auteurs français, tels les historiens de la Grèce ancienne Pierre Vidal-Naquet et Jean-Pierre Vernant. De ces échanges et débats transatlantiques témoigne ce nouveau livre, un recueil d'articles qui donne un excellent panorama de ses thèmes de prédilection et situe son travail dans un parcours biographique...
Il montre ainsi, des monarques des îles Sandwich aux empereurs chinois, en passant par les chefs Kwakiult de Colombie-Britannique, comment tous ont, de façons diverses, "indigénisé" la culture occidentale. Et, insiste-t-il, s'intéresser à un tel processus ne revient pas pour autant à nier "la terreur que l'impérialisme occidental a fait peser sur de nombreux peuples".


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia