Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le roman de Prague

Couverture du livre Le roman de Prague

Auteur : Hervé Bentégeat

Date de saisie : 11/01/2007

Genre : Histoire

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Le roman des lieux magiques

Prix : 19.00 €

GENCOD : 9782268060811

Sorti le : 11/01/2007

Celia Nogues - 01/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 21/01/2007

En se promenant dans Prague, on comprend l'envoûtement qui saisit tout visiteur : il y a quelque chose de magique dans cette ville à l'architecture gracieuse et tarabiscotée, au décor digne d'un conte de fées. Prague est une ville miraculée qui échappe aux ravages de la guerre depuis le XVIIe siècle : soudards, nazis et marxistes l'ont épargnée et on se demande encore pourquoi, tant cette cité défiait, par son maniérisme, leur conception primaire du monde.
Car Prague n'est pas une capitale hautaine et impériale mais une ville d'orfèvres, de mécènes et d'intellectuels. On y sent une douce folie, une alchimie propre, propice aux bouillonnements artistiques et littéraires. C'est pourquoi les héros et les héroïnes de Prague ressemblent à des personnages de théâtre. Qu'ils soient prédicateurs, monarques, amoureux, musiciens, condottieres ou bourreaux, ils vont jusqu'au bout de leur imagination et de leur passion, sur l'une des plus belles scènes du monde. Voici Jan Hus, qui périt sur un bûcher, Rodolphe II, le plus grand collectionneur de son temps, Wallenstein, qui voulait être roi, Mozart, qui y fit jouer Don Giovanni, voici le fantôme du Golem, voici Kafka qui y aima Milena, Heydrich, l'âme damnée de Himmler, Havel le prince philosophe et encore bien d'autres...

Hervé Bentégeat est journaliste et romancier. Rédacteur en chef adjoint au Figaro, il a déjà publié plusieurs livres dont Ho, l'enfant dragon (Robert Laffont, 2006) et La Fuite à Baden (Ramsay, 2006).



  • La revue de presse Jacques de Saint Victor - Le Figaro du 29 mars 2007

Et pourtant elle continue aujourd'hui à susciter de vibrantes passions et des engouements profonds. Cette ville, c'est Prague, la cité de Kafka, de Rodolphe de Habsbourg, du prédicateur Jan Hus, de Meyrink, de Mucha ou de Vaclav Havel...
Journaliste et écrivain, Hervé Bentégeat appartient à cette catégorie raffinée des amoureux de l'esprit de cette ville...
C'est ce passé glorieux - et parfois sanglant - que retrace avec une sincère empathie pour les lieux ce roman de Prague. Bentégeat le Parisien est un Pragois de coeur, comme jadis Rilke le Pragois était un Parisien de coeur. On découvre avec lui les secrets du grand général Wallestein, qui faillit être roi, la tragédie hussiste ou l'assassinat de Heydrich en 1942, sans parler bien sûr des amours de Kafka et de Milena que l'auteur raconte avec une précision de diariste. Il règne à Prague, écrit Hervé Bentégeat, une atmosphère qu'on peut comparer à «un sourire qui flotte». Pouvait-on mieux résumer l'esprit et l'ambiance d'une ville à laquelle on tient comme à une femme ?


  • Les courts extraits de livres : 21/01/2007

DE KITSCH ET DE VELOURS

Prague est l'une des plus belles villes d'Europe, c'est-à-dire du monde. On y trouve tout ce que l'art du Vieux Continent a façonné de plus inventif, de plus délicat, de plus subtil, de plus grandiose, de plus surprenant, depuis le Moyen Âge jusqu'aux Années folles. Cette cité est un concentré d'art. Tous les styles sont là, exacerbés au point d'en être tarabiscotés. Ne cherchez pas le modèle des châteaux kitsch de Walt Disney : c'est Prague.
Peut-être cette extravagance pragoise est-elle due à la coexistence des trois communautés qui l'ont façonnée : l'allemande, la tchèque et la juive. La première a régné en maître durant de longs siècles : jusqu'en 1914, la classe dominante est de culture allemande, que ce soit en politique, dans les lettres (Kafka est un écrivain de langue allemande) ou dans les affaires. La deuxième s'est longtemps battue pour être reconnue. Issue du monde populaire et rural, c'est elle qui formera les bataillons de la classe moyenne rendant possible l'avènement de la démocratie à l'issue de la Première Guerre mondiale. Quant à la troisième, elle a longtemps vécu en marge, et, depuis l'holocauste nazi, a quasiment disparu, comme d'ailleurs dans le reste de l'Europe centrale. Elle n'en est pas moins l'un des éléments constitutifs de la sensibilité pragoise. C'est elle, notamment, qui sera au coeur du renouveau artistique et littéraire à partir de la seconde moitié du XIXe siècle.
De cette coexistence, qui n'a pas toujours été pacifique, est née une alchimie propre à ce coin de Bohême au confluent de plusieurs mondes - le germain et le slave, le catholique et le protestant. Comment la définir ?


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia