Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Punk rockers

Couverture du livre Punk rockers

Auteur : Alain Dister

Date de saisie : 30/10/2006

Genre : Musique, Chansons

Editeur : Vade-retro, Paris, France

Prix : 29.00 €

GENCOD : 9782847630282

Sorti le : 30/10/2006

Sylvain Elie - 27/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 24/01/2007

Photographe de toutes les mouvances gravitant autour des infinies variantes du rock, Alain Dister est resté fidèle à la plus radicale, celle des punks. D'abord en Amérique, aux côtés du MC5, puis des Ramones et de Patti Smith, plus tard en Angleterre avec les Clash, en France parmi les groupes du pays profond, et jusqu'en Russie, et au Japon, il n'a cessé de scruter autour du monde une scène passionnante, énergique et revigorante.
L'idée punk de prendre son destin en main, tout en refusant de céder aux sirènes de la consommation et du carriérisme, demeure d'une brûlante actualité.
Dans sa crudité, sa simplicité directe et son intransigeance le rock'n'roll punk est encore le plus efficace des moyens de résistance. En rapprochant portraits de musiciens et prises de vue dans le public, ou dans la rue, Alain Dister parvient à définir l'un des traits essentiels d'un genre qui refuse de mourir. Do you wanna dance ?

Alain Dister est l'auteur de nombreux ouvrages consacrés au rock et autres cultures contemporaines. Ses photographies sont régulièrement exposées dans galeries et musées à travers le monde.


  • Les courts extraits de livres : 24/01/2007

L'onde de choc du punk a désormais atteint les coins les plus éloignés de l'épicentre. Dans les rues de Saint-Pétersbourg, de jeunes Russes jouent à cache-cache avec les milices d'un nouvel ordre totalitaire. A Tokyo, dans une music-box du quartier de Shimoki-Tazawa, Makoto donne un concert en hommage à Johnny Thunders. Et dans le parc de Yoyogi, l'on s'invente des personnages tirés de pages de magazine, comme si tout cela, au bout du compte, n'était que du théâtre. Et si les Japonais avaient tout compris ? Et si les crêtes, les couleurs fluo, les clous, le bondaqe, les yeux charbonneux, les épingles à nourrice et tout le bazar n'avaient aucun sens, aucune valeur, another trash and nothing else...
Comme une autre manière de porter un masque, autant pour dérouter que pour conserver ses secrets, à l'abri... Une façon déjouer aussi, de s'amuser, just for fun, sans souci de rentabilité, de dialectique, ou de compétition. «On est juste des gens ordinaires», me disait Mitch, devant une bière, à Newcastle. Il avait pourtant les plus belles pointes de ce festival.
Accumuler les signes ou n'en arborer aucun finit par revenir au même. L'important n'est pas là. Pour Jérôme, batteur et parolier de La Dérive des Incontinents, le rock punk «c'est la musique de l'instant». Dans les bistros de Semur-en-Auxois ou les concerts Barrocks parisiens, la rude simplicité de groupes teigneux comme la Dérive entretient le flux vital de l'énergie rock'n'roll. «On est vivant maintenant, c'est ici et maintenant que ça se fait, et ce soir, on va tout vous donner, sinon on va crever. C'est une musique de pisse-petit, ça remet les choses en place, ça doit rester basique, vrai. Il y a là une honnêteté de l'instant. On calcule pas. On y va.»
Hey, ho, let's go !

Alain Dister


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia