Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Rosa Parks, la femme qui a changé l'Amérique

Couverture du livre Rosa Parks, la femme qui a changé l'Amérique

Auteur : Éric Simard

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Jeunesse à partir de 9 ans

Editeur : Oskar jeunesse, Paris, France

Prix : 17.95 €

GENCOD : 9782350001289

Sorti le : 18/01/2007

Celia Nogues - 12/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 29/01/2007

«Quand je songe au courage qui fut le sien, je ne peux m'empêcher de penser à tous ces militants qui luttent chaque jour aux quatre coins de la planète pour que soient respectés les droits fondamentaux des enfants, des femmes et des hommes. Le non de Rosa Parks nous renvoie à notre propre dignité d'être humain et nous interpelle : qu'aurions-nous fait à sa place, ce 1er décembre 1955, dans le climat de haine qui régnait ? Aurions-nous rejoint les sièges du fond en baissant l'échiné ou aurions-nous redressé la tête pour faire face à l'autorité raciste ?»

En octobre 2005, aux États-Unis, mourait une très vieille dame qui avait consacré son existence au service d'une cause : celle de la justice.
Une cinquantaine d'années auparavant, Rosa Parks, couturière noire de Montgomery, Alabama, refusait de céder sa place dans le bus à un Blanc, bravant ainsi les lois ségrégationnistes de l'État. Sa révolte solitaire allait bientôt s'étendre à l'ensemble de la communauté noire américaine, et déclencher un changement profond du pays tout entier.

Rosa Parks, ou le parcours d'une femme au courage et à la qualité d'être exceptionnels.


  • Les courts extraits de livres : 29/01/2007

LES RACINES

Les premiers Africains qui posèrent les pieds en Amérique avaient connu la liberté et la dignité. Hommes, femmes et enfants débarquèrent enchaînés et furent vendus comme esclaves. A partir du début du XVIIe siècle, entre quinze et vingt millions, selon les estimations, furent soumis aux Blancs. Pour leurs maîtres, ils n'avaient pas d'âme. Inutile, par exemple, de leur construire d'édifice religieux. Tel était le degré d'avilissement dans lequel les Noirs étaient tombés. Trois siècles et demi leur furent nécessaires pour «remonter la pente» et imposer aux Blancs du sud des Etats-Unis une législation qui leur assurait les mêmes droits qu'eux. Trois siècles et demi pour sortir du carcan du mépris et retrouver leur dignité. Il fallut d'abord attendre 1865 et la victoire des États du Nord dans la guerre de Sécession pour que l'esclavage soit constitutionnellement aboli sur tout le territoire. Puis, en 1867 et 1868, les 14e et 15e amendements le leur garantirent enfin les droits civiques. Encore fallait-il que les Etats du Sud appliquent ces lois. En 1896, l'arrêt Plessy vs Ferguson valida tous les efforts des Blancs racistes pour contourner la législation fédérale : les Etats pouvaient autoriser ou même imposer des mesures de ségrégation raciale, pourvu que les conditions offertes aux deux races soient égales (doctrine separate but equal). À partir de là, toute une batterie de lois locales permit aux Blancs du Sud de maintenir les Noirs à distance. Des barrières légales, solidement verrouillées, empêchaient les Afro-Américains d'évoluer socialement. Dans les chemins de fer, les autobus, les restaurants, les théâtres, les bibliothèques, les écoles, les universités, les Noirs étaient soit exclus, soit séparés des Blancs. Les mariages interraciaux étaient interdits et les rapports sexuels entre les deux races condamnés à diverses peines pouvant aller jusqu'au lynchage (pour les Noirs seulement). Les Afro-Américains avaient le statut de citoyens américains, mais des citoyens de seconde zone. Tel était le climat humiliant dans lequel Rosa Parks vit le jour.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia