Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les tournesols aveugles

Couverture du livre Les tournesols aveugles

Auteur : Alberto Méndez

Traducteur : Nelly Lhermillier

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Bourgois, Paris, France

Collection : Littérature étrangère

Prix : 17.00 €

GENCOD : 9782267018806

Sorti le : 18/01/2007

François Attia - 15/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 30/01/2007

Un capitaine de l'armée de Franco renonce à gagner la guerre le jour même de la victoire. Un jeune poète, effrayé, fuit avec sa compagne enceinte et vit, en l'espace de quelques mois, une expérience vertigineuse de maturité et de mort. Un prisonnier de la prison de Porlier refuse de vivre dans l'imposture afin que son bourreau puisse être qualifié comme tel. Enfin, un diacre sensuel, qui masque sa lascivité derrière le fascisme apostolique, réclame le sang purificateur du vaincu.
Ces quatre récits subtilement liés illustrent la guerre civile et ses conséquences politiques dans la société espagnole de l'après-guerre. Tout dans ce livre est vrai, mais rien n'est certain. Une invitation à assumer l'histoire telle qu'elle est, à ne pas oublier les horreurs passées pour éviter de les répéter.

Alberto Méndez (1941-2004), fils du poète et traducteur José Méndez Herrera, est né à Rome où il a passé son enfance. De retour en Espagne, il a étudié la philosophie et la littérature à Madrid. Idéologiquement de gauche, il a très tôt milité au PCE. Parallèlement, il a créé sa maison d'édition Ciencia Nueva. Mais, elle fut fermée par le ministre de l'Information et du Tourisme, Fraga Iribarne, qui le considérait comme un «rouge dangereux». Il fut ensuite expulsé de l'Université pour avoir exprimé des protestations contre le régime. S'il ne s'est consacré à l'écriture romanesque qu'au cours des dernières années de sa vie, il a collaboré à d'autres maisons d'édition, dont les Punxes et Montena et, en tant que scénariste, à la télévision avec la réalisatrice Pilar Miró.
Les Tournesols aveugles, son seul ouvrage littéraire, a reçu un excellent accueil critique et public. Il a obtenu trois prix : le Prix Setenil (2004), le Prix de la critique (2005) et surtout le Prix national du roman en 2005, remis pour la première fois de son histoire à titre posthume.


  • Les courts extraits de livres : 30/01/2007

PAGE 8
Hier j'ai enterré Elena sous un hêtre. Il est plus fragile que le chêne et plus dépouillé. Le bruit de la terre tombant sur son corps rigide et l'odeur de son corps en décomposition ont provoqué en moi des pleurs si suffocants que l'espace d'un instant j'ai cru que j'allais mourir moi aussi. Mais mourir n'est pas contagieux. La défaite, oui. Et j'ai l'impression d'être un transmetteur de cette épidémie. Où que j'aille, cela aura l'odeur de la défaite. De défaite est morte Elena et de défaite mourra mon fils, auquel je n'ai pas encore pu donner de nom. J'ai perdu une guerre et Elena, que jamais personne n'aurait eu l'idée de considérer comme un ennemi, est morte vaincue. Mon fils, notre fils, qui ne sait même pas qu'il a été conçu dans la fulguration de la peur, mourra malade de défaite.
J'ai posé une grande pierre blanche sur sa tombe. Je n'ai pas écrit son nom parce que, s'il y a encore des anges, je sais qu'ils reconnaîtront l'âme généreuse d'Elena au milieu d'une foule d'âmes généreuses.
J'essaie de me souvenir de vers de Garcilaso pour prier sur ta tombe, Elena, mais je n'ai même plus le souvenir de la mémoire. Comment était-ce ?
(Il y a plusieurs tentatives échouées de transcrire le poème, mais tout est barré, bien que soient encore lisibles les vers suivants :

Reçois les larmes qui dans cette sépulture sont versées aujourd'hui et seront versées, bien que là-bas elles te soient sans fruits, jusqu'à ce que cette éternelle nuit obscure me ferme ces yeux qui t'ont vue, me laissant avec d'autres qui te verront.)

PAGE 9
Je ne sais pourquoi j'écris dans ce cahier. Cependant je me réjouis de l'avoir emporté avec moi. Si j'avais quelqu'un à qui parler sans doute ne le ferais-je pas; j'éprouve un certain plaisir morbide à penser que quelqu'un lira ce que j'écris quand on nous trouvera morts, l'enfant et moi. J'ai mis une pierre plate sur la tombe d'Elena afin que les remords soient au nombre de trois, bien qu'ait certes passé le temps de la compassion. Il fait très froid. Bientôt il se mettra à neiger et tous les chemins d'accès à cet alpage se fermeront. (...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia