Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Succession. Volume 2, Le secret de l'Empire

Couverture du livre Succession. Volume 2, Le secret de l'Empire

Auteur : Scott Westerfeld

Traducteur : Guillaume Fournier

Date de saisie : 11/01/2007

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Pocket, Paris, France

Collection : Science-fiction, n° 5902

Prix : 7.90 €

GENCOD : 9782266159777

Sorti le : 11/01/2007

Celia Nogues - 12/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 30/01/2007

Le commandant Laurent Zaï a pour mission de détruire le vaisseau rix qui approche la planète Legis. Si les redoutables Rix (mi-femmes, mi-machines) parviennent à contacter Alexandre, la conscience composite qui s'est emparée de la planète, les humains courent un danger mortel et ce, dans les Quatre-vingts Mondes de l'Empire. Car Alexandre connaît désormais tout des humains mais surtout, il détient le secret de l'Empereur et de son immortalité.

Suite et fin du space opéra commencé avec Les Légions immortelles. Combats grandioses et destinée vertigineuse pour les humains de l'Empire des Quatre-vingts Mondes. Scott Westerfeld signe une splendide histoire de science-fiction au final flamboyant.

«Dans la tradition des cycles Fondation d'Asimov et Dune de Frank Herbert... un space opéra haut de gamme.»

New York Times


  • Les courts extraits de livres : 30/01/2007

Milicienne

La traînée de condensation d'un appareil supersonique s'épanouit discrètement dans l'air sec et raréfié, à peine visible dans le ciel.
Rana Harter se représenta les passagers loin au-dessus d'elle : allongés dans leurs fauteuils moulés anti-crash, en train de respirer un air lourd de désinfectant parfumé, prenant peut-être une légère collation, à mi-chemin de leur destination. De là-haut, ils devaient apercevoir d'autres traînées de condensation à travers les hublots en hypercarbone transparent. Sur Legis, la plupart des vols long courrier passaient au-dessus du pôle. Les continents se pressaient dans l'hémisphère nord, loin des mers équatoriales tempétueuses et du vaste océan silencieux du Sud. Les routes aériennes convergeaient vers le pôle comme les lignes d'un ballon, au-dessus d'une toundra désertique abondamment survolée mais rarement visitée.
Rana n'avait jamais pris l'avion avant que Herd ne la conduise jusqu'ici. Elle ne pouvait qu'imaginer vaguement le luxe des transports aériens, comblant les trous de sa vision par ce qu'elle avait entendu dans la bouche de personnes fortunées : une douce musique répétant toujours la même phrase lente.
Elle regarda le vent balayer la neige à travers la plaine et nota la direction et la vitesse de quelques nuages qui passaient. Son cerveau malade fit une prédiction. La traînée de condensation atteignit un certain point et Rana dit :
- Maintenant.
À cet instant, la traînée s'incurva brusquement, brisant sa courbe délicate à angle aigu. Quelques détritus accrochèrent le soleil et scintillèrent en tournoyant, tombant de l'appareil supersonique avec une lenteur apparente née de la distance.


  • Les courts extraits de livres : 30/01/2007

Rana se détourna vers l'entrée de la grotte avant que le rotoplane de reconnaissance ne se mette en marche, cependant. Chaque seconde passée dans le froid lui coûtait.
À l'intérieur, il faisait au-dessus de zéro. Rana portait deux couches superposées de soie véritable, un chapeau de renard rouge, ainsi que son propre manteau de fourrure, du chinchilla de culture doublé de baleine bleue provenant des bancs omniprésents de l'océan méridional. Mais elle avait encore froid.
Les parois de la grotte étaient recouvertes de tapisseries étiquetées pour le musée des Antiquités de Pollax. Une vaste collection de vêtements et d'articles de toilette, récupérée dans les bagages tombés des avions, jonchait les rayons glacés que la Rix avait taillés dans le roc. Herd et Rana dormaient sur la peau de quelque grand plantigrade que ni l'une ni l'autre ne connaissait - et dont un tampon des douanes confirmait la provenance outremondaine. Le sol disparaissait sous les doublures arrachées aux valises, sous lesquelles une pile de sous-vêtements formait une couche isolante.
On voyait partout des appareils de voyage, petits mais efficaces. Des mini-consoles, des cafetières, des lampes torches et des gadgets sexuels, que Herd disséquait pour fabriquer de nouveaux instruments. Elles se nourrissaient exclusivement de produits de luxe. Viandes savoureuses de jeunes animaux, fruits scandaleusement hors saison, caviar, noix exotiques, insectes confits et fleurs comestibles, tout cela découpé en portions individuelles, adaptées aux repas de première classe des compagnies aériennes : en boîtes congelées auto-chauffantes soigneusement emballées, qu'elles faisaient descendre avec des alcools en bouteilles plastiques trop légère pour s'être brisées dans leur longue chute.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia