Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Du même auteur

Couverture du livre Du même auteur

Auteur : Nan Aurousseau

Date de saisie : 01/02/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Stock, Paris, France

Collection : Bleue

Prix : 15.50 €

ISBN : 978-2-234-05948-1

GENCOD : 9782234059481

Sorti le : 01/02/2007

Emma Barcaroli - 13/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 05/02/2007

" On m'attend sur mon deuxième bouquin il paraît.
Eh bien on m'attendra longtemps parce que je n'en ferai pas. C'est ce que je me disais après la parution de Remords d'un comique voyageur, mon premier roman. Le succès m'avait fait peur, je ne m'y attendais pas, et puis la foule m'inquiétait pendant les signatures, mes tendances paranoïdes s'en étaient trouvées aiguisées et logiquement j'échafaudais des hypothèses solides en apparence "C'est bien beau tout ça mais ça peut mal s'achever, dans un Salon du livre par exemple, qu'un tordu fanatisé, le foie pourri par les neuroleptiques, me finisse sur ma pile d'invendus un dimanche de septembre".
Finir à la rentrée, c'était bien dans mon genre. Je restais donc sur ma réserve quand quelqu'un a sonné à ma porte un matin. Il devait être aux environs de six heures et je dormais encore. J'ai enfilé une chemise à la va-vite et j'ai été ouvrir. C'était ma voisine du dessous, elle était à poil avec un colt 45 à la main. " Du même auteur est le deuxième roman de Nan Aurousseau. Il a publié Bleu de chauffe en 2005 aux éditions Stock.



  • La revue de presse François Cérésa - Le Figaro du 1er février 2007

On l'a compris, le livre de Nan Aurousseau n'a rien à voir avec un roman-guimauve de Marc Levy ou un exercice de littérature nombrilo-anorexique de Mme Angot. C'est un roman noir, tendu, tordu, au style 357, avec des ramifications saugrenues, où il est question de sexe, de mensonge et de vidéo. Pour un peu, on prendrait cela pour un film...
Tout cela est bien ficelé, roboratif, aussi redoutable que le GHB, cette pilule de l'oubli utilisée par les violeurs professionnels, un truc à assommer un cheval. Les héros s'appellent Spratt, Waulk, Mouss, Schouler. C'est comme s'il y avait de la pince à prises multiples dans du Simonin. Ici, le cave se rebiffe aussi. Et quand il envoie les bastos, ce sont des mots qui volent comme des frelons, façon 11,43, parfois consensuels, toujours intrépides, entre des hélices d'ADN et des effluves de vin de pays ad libitum.


  • La revue de presse Anne Crignon - Le Nouvel Observateur du 1er février 2007

Son second roman paraît ces jours-ci. Intitulé «Du même auteur», c'est un «p'tit roman noir», comme il dit, plein de souffle et d'allant. Aurousseau a sa musique. D'une enfance dans le Belleville populaire des années 1960, il a gardé une partition toute personnelle où les patrons sont des tauliers et les p'tits gars comme lui des plombards...
Tous les matins, il regarde se lever le soleil. «Pour moi chaque jour est un siècle.» Peut-être parce qu'il a failli mourir deux fois. De cet entre-deux où il s'est égaré quand les secouristes s'affairaient pour le sauver de la noyade, il a rapporté un étrange savoir. Le couloir blanc phosphorescent, ce passage entre vie et mort dont l'évocation fait se tordre les sceptiques, existe. Depuis ce jour, Nan Aurousseau dit qu'on ne vit pas impunément. A l'heure de la révérence, la conscience affronte ses juges, qui sont impitoyables. Mais il est trop tard alors pour faire les soudures.


  • Les courts extraits de livres : 15/02/2007

Cette femme-là était prête à tout pour parvenir à ses fins. Le petit problème c'est qu'elle semblait ignorer où elle voulait en venir. En tout cas on y allait. Elle était persuadée que j'étais un sale type qui avait quelque chose de lourd à se reprocher. Cela la concernait directement mais elle ne voulait pas m'en dire plus parce que j'étais censé savoir de quoi il s'agissait. Elle tenait l'arme assez fermement et je ne pouvais pas faire grand-chose. Je la sentais à cran et capable de me descendre sur un coup de nerfs. Elle m'avait piqué des fringues et on était descendus au parking pour prendre ma voiture. Un 4x4 flambant neuf, un pick-up six cylindres double cabine.
On roulait en direction du sud. On avait passé le péage, on était bien, elle se détendait, j'avais mis de la musique, du blues. J'attendais le moment qui me permettrait d'agir. Dans un premier temps je voulais m'emparer du calibre. Ce n'était pas si simple parce qu'elle était méfiante.
- Tu m'inspires pas du tout confiance, je sais de quoi tu es capable, alors fais attention, bébé, parce que sinon..., m'avait-elle déclaré en agitant son arme près de mes couilles, une fois franchie la porte d'Italie.
J'avais tenté de l'impressionner en lui montrant mes tatouages, mais sans aucun effet. Elle tenait le manche et cela lui suffisait comme argument. Elle était en colère, et plissait le front de temps en temps en se mordant les lèvres comme si elle venait de faire une grosse connerie. J'étais sûr de rien. J'essayais de trouver la faille mais il n'y en avait pas. Elle était vraiment mignonne, presque touchante. En plus je l'avais vue à poil. J'étais partagé : dans un sens, elle m'inspirait une sorte de compassion, et d'un autre côté, je n'avais qu'une envie, la frapper d'un coup sec et rapide à la mâchoire afin de lui faire basculer le cervelet et de m'emparer du calibre. Dès qu'elles commencent à mouiller, on peut plus les tenir, les femmes, je me disais parfois, tellement j'en avais bavé avec elles. Et ça depuis tout petit.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia