Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Voyages en gourmandise

Couverture du livre Voyages en gourmandise

Auteur : Chantal Pelletier

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : NIL, Paris, France

Collection : Exquis d'écrivains

Prix : 12.00 €

GENCOD : 9782841113569

  • Les présentations des éditeurs : 06/02/2007

«... mon plus grand plaisir est de manger dans les échoppes, sur les marchés. Découvrir sous mes doigts la texture voluptueuse des viandes, les pâtes grenues des galettes, les masses tendres des légumes, leurs peaux soyeuses. Je rechigne rarement à ce jeu : modeler dans un grand plat odorant des boulettes fragiles en pressant riz ou semoule, sauces de légumes, hachis de viande, porter cette improbable sculpture à la bouche, lèvres tétant les restes, langue léchant les doigts dégoulinant de sucs épicés, façon de ne rien perdre des jus et des parfums, de baigner au mieux dans les arômes, dont même la peau s'abreuve...»

Marquée par l'obsession gourmande de son enfance lyonnaise et bressane, Chantal Pelletier nous entraîne, avec un appétit contagieux, à la découverte de trésors culinaires d'ici et d'ailleurs : galette de semoule cuite dans le sable du Sahara, poissons des lagons de l'océan Indien, fruits exotiques des marchés d'Asie et d'Amérique...



  • La revue de presse Michel Abescat - Télérama du 13 juin 2007

Le texte, d'une belle simplicité, se diffuse lentement, tissant en creux un portrait secret, celui de l'auteur, venue aux mots par les saveurs et la grâce d'une culture populaire où l'on ne comptait pas le temps passé à la cuisine, où chacun, hommes et femmes, mettaient la main à la pâte, où les enfants, très tôt, à force d'observer leurs pères au jardin, connaissaient le prix d'un haricot vert ou d'une tomate. Dédié à Simone et Gabriel, ses parents, ce petit livre bouleversant est sans doute le plus intime que Chantal Pelletier ait jamais écrit.


  • Les courts extraits de livres : 06/02/2007

Ailleurs

Ailleurs rime pour moi avec meilleur.
Ailleurs n'est pas forcément lointain. Pique-niquer sur le banc ou la pelouse d'un parc à trois cents mètres de chez moi peut me suffire.
Ailleurs, je me sens neuve, je redécouvre le goût des bonnes choses qu'ont érodé les habitudes.
Ailleurs, ma curiosité est plus grande, mes yeux plus écarquillés, mon odorat plus aiguisé, mon appétit plus ouvert.
Ailleurs, le temps est plus dense. Chaque jour me laisse des souvenirs que des années de quotidien ne parviennent pas à retenir.
Ailleurs, il me semble retrouver soif de découvrir et innocence, comme s'il s'agissait de rejoindre... l'enfance ?

J'ai quinze ans. À Kiel, Schleswig-Holstein, Allemagne du Nord, au début de mon premier dîner, je constate, stupéfaite, que ma corres­pondante, son frère et ses parents, menton dans les mains, marmonnent des remerciements au Seigneur. La surprise passée, je bénis à mon tour ce curieux repas : devant chaque convive, une planchette de bois, un couteau... et, au centre de la table, la leberwurst (saucisse de foie), le schmalz (saindoux), le pain noir ou gris à beurrer et recouvrir de fromages fumés, de salamis rose bonbon-Friande de ces repas-planchettes, je m'étonne qu'un dieu offre à ses adorateurs une nourriture aussi riche. Les aime-t-il tant qu'il veut les rappeler au plus vite à ses côtés ? Peu importe, je retiens de cette première expérience que partout, et pas seulement chez moi, la nourriture est sacrée. La planète entière m'attend donc, pleine de surprises gourmandes. Merci, Seigneur !


  • Les courts extraits de livres : 06/02/2007

Manières

J'aime les repas festifs, les grandes tablées où trinquent verres, regards et conversations, mais mon plus grand plaisir est de manger avec les doigts dans les échoppes, sur les marchés. Découvrir sous mes doigts la texture voluptueuse des viandes, les pâtes grenues des galettes, les masses tendres des légumes, leurs peaux soyeuses. Je rechigne rarement à ce jeu : modeler dans un grand plat odorant des boulettes fragiles en pressant riz ou semoule, sauces de légumes, hachis de viande, porter cette improbable sculpture à la bouche, lèvres tétant les restes, langue léchant les doigts dégoulinant de sucs épicés, façon de ne rien perdre des jus et des parfums, de baigner au mieux dans les arômes, dont même la peau des doigts maculés s'abreuve.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia