Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Deux femmes à Paris

Couverture du livre Deux femmes à Paris

Auteur : Nine Moati

Date de saisie : 10/01/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Ramsay, Paris, France

Collection : Ramsay poche. Roman, n° 20

Prix : 7.50 €

GENCOD : 9782841148479

Sorti le : 10/01/2007

Sylvain Elie - 27/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/02/2007

Deux jeunes femmes se retrouvent, en 1935, voisines dans un immeuble du XIIe arrondissement de Paris. Maya, juive de Tunisie, a quitté pour toujours le soleil de son pays et le souvenir de sa mère aimée. Son mari est journaliste au Populaire. Maud, qui vivait de ses charmes à Marseille, s'est fait offrir un atelier de modiste par son amant, financier des ligues d'extrême droite.
Pour Maya comme pour Maud, cette amitié naissante qui rompt leur isolement est une promesse de bonheur.
C'est compter sans les caprices de l'Histoire.
Nous sommes en 1939 et la vie des deux héroïnes, comme celle de millions de Français, va basculer. Maya se retrouve seule avec sa petite fille dans la France occupée, sans nouvelles de son mari entré en Résistance... Survivra-t-elle aux persécutions et à la déportation sans le soutien de son amie ? Et celle-ci, qui vit une grande passion avec un officier allemand, échappera-t-elle à l'épuration de la Libération ?
À travers deux destins diamétralement opposés, Nine Moati dépeint une amitié puissante et généreuse qui trouve toute sa dimension dans la tourmente de la guerre.
Deux Femmes à Paris a été adapté pour la télévision avec, dans les rôles principaux, Romane Bohringer et Julie Depardieu.

«Une comédie humaine à la mode séfarade où affleurent beaucoup d'humanité et d'émotion.» Le Point

Nine Moati a publié quatorze romans, dont Mon enfant, ma mère (Ramsay Poche. 2006) - qui a été adapté sur TF1 -, Une terrasse sur le Nil (Ramsay. 2004) el Hannah et les derniers Ottomans 5Ramsay. 2006).


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Inoubliable 14 Juillet ! Paris resplendissait de bleu, de blanc et de rouge, pour être au diapason de la fête. Des boulevards Beaumarchais et Richard-Lenoir, du faubourg Saint-Antoine, de la rue de la Roquette et de toutes les rues avoisinantes, la foule affluait vers la Bastille.
Maya et Aldo avaient choisi de rejoindre à pied le lieu de rendez-vous de la manifestation, afin d'éviter les métros surchargés. La jeune femme avait épingle une rose rouge sur le revers de sa robe de coton bleu. Beaucoup de gens arboraient ces symboles de l'unité de la gauche. De petits groupes s'abritaient du soleil sous les arbres feuillus. L'air de l'été avait cette légèreté propre aux belles matinées de juillet. Maya adorait la chaleur et se sentait légère dans ses espadrilles de toile. Malgré sa fatigue, elle n'aurait laissé Aldo seul pour rien au monde, désireuse de partager sa joie et de connaître ces camarades dont il lui parlait si souvent. Elle s'était couchée tard, hier, après leur fête. Les derniers invités s'étaient retirés vers minuit, et il lui avait encore fallu ranger et nettoyer. Mais comme elle était heureuse du bon déroulement de cette soirée ! Aldo l'avait remerciée et félicitée. Elle ne s'était pas sentie trop mal à l'aise au cours des dis­cussions avec les épouses de ces messieurs, lesquels l'avaient encore complimentée, au moment du départ, sur sa beauté et ses talents culinaires. Elle n'aurait pu en espérer davantage. Un seul regret cependant : l'absence de sa charmante voisine. Maya espérait la revoir, une autre fois... Aldo la tira par le bras. De rang en rang, on s'interpellait :
- C'est la revanche du 6 février !
- Les radicaux de gauche, Jean Zay, Daladier et Pierre Cot sont en tête du cortège !
- Avec tous les chefs communistes, tous les chefs socialistes, les syndicalistes, les démocrates et les républicains !
On entendait scander le slogan «Tous unis pour défendre la démocratie».
- C'est le Front populaire qui se forme, cama­rades ! Restons vigilants. Continuons le combat !
Ils quittèrent la Bastille en marchant au coude à coude, unis dans une même ferveur. Une immense clameur monta soudain :
- Les communistes nous rejoignent !


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Quelle jolie femme que cette petite Maya ! Distinguée, raffinée, sensuelle, aussi, comme une pêche mûrie au soleil de Provence. Maud était séduite. Maya - certainement une vraie bourgeoise - n'était pas fière comme les autres femmes de l'immeuble. La langueur de ses yeux noirs l'étonnait et son accent chantant lui rappelait un peu les ritals de Marseille. Et quelle douceur dans sa manière de l'inviter ! L'hospitalité étrangère, sans doute... Heureusement, Marcel ne venait pas aujourd'hui, car il n'aurait pas manqué de fulminer contre ces «métèques». Le dimanche, il vendait L'Action française sur les marchés et consacrait le reste de la journée à sa famille. Qu'importe ce qu'en penserait Marcel, Maud espérait bien pouvoir revoir sa voisine.

L'appartement était silencieux, l'atelier et le salon d'essayage plongés dans l'obscurité. Les champignons de bois pendus dans le vide, les oiseaux empaillés et les torrents de fleurs artificielles, posés sur la mousseline, attendaient l'animation du lendemain quand la gaze envelopperait la paille et la voilette s'amuserait à voleter sur le minois d'une Parisienne. Marcel serait là aussi, comme tous les soirs, depuis qu'il l'avait aidée à changer de vie. En semaine, il avait un travail haras­sant : dès l'aube, il se rendait aux Halles. Mandataire, il était devenu, en peu d'années, l'un des tout premiers grossistes de Paris et son affaire employait des centaines de personnes. Maud était une brave fille et fut presque aussi heureuse quand il installa sa femme et ses enfants dans une propriété à Ville-d'Avray que lors­qu'il lui offrit, à elle, cet atelier dont elle rêvait. Maîtresse prudente, elle se gardait bien de le critiquer même si elle trouvait qu'il dépensait son argent bêtement en finançant des ligues d'extrême droite. Son Marcel, grâce à cela, tutoyait le fameux «Colonel». Sous son regard bienveillant, il se sentait fort et important.
Maud n'éprouvait ni passion ni amour pour Marcel. Elle s'entendait bien avec lui. À Paris, enfin dans ses meubles, exerçant un métier qu'elle aimait, elle savait qu'elle lui devait d'être respectée comme une patronne, presque une bourgeoise.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia