Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Maritain à contre-temps : politique et valeurs

Couverture du livre Maritain à contre-temps : politique et valeurs

Auteur : Paul Valadier

Date de saisie : 11/01/2007

Genre : Philosophie

Editeur : Desclée De Brouwer, Paris, France

Collection : Société

Prix : 17.00 €

GENCOD : 9782220057590

Sorti le : 11/01/2007

Celia Nogues - 12/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/02/2007

Il faut lire Jacques Maritain, soutient avec passion Paul Valadier. Avec le choc des totalitarismes, la faiblesse voire la démission des démocraties et la proclamation toujours plus forte des droits de l'homme, les débats d'idées politiques ont été vifs au XXIe siècle; Maritain en fut partie prenante. Mais étrangement, le philosophe chrétien est resté dans l'oubli. C'est pourtant l'un des rares à réfléchir à l'avenir de la cité en partant de l'inspiration évangélique, pour promouvoir une démocratie vivante.
D'une plume acérée, Paul Valadier répare cette injustice et réhabilite la pensée de l'auteur d'Humanisme intégral. En ces temps incertains de cynisme et de crise du politique, Maritain peut offrir encore des pistes et des valeurs pour notre vivre ensemble.

Paul Valadier, jésuite et philosophe, a publié notamment L'Église en procès (Calmann-Lévy), et récemment Le Temps des conformismes (Seuil).


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Maritain, philosophe de la cité et de la démocratie ? Aucun doute; une telle appellation n'aurait guère plu au «vieux Jacques» comme il se désignait vers la fin de sa vie. Après la période d'étouffement positiviste en Sorbonne au début du XXe siècle auquel il échappa grâce à la bouffée d'air spiritualiste que lui apporta la fréquentation des cours de Bergson, le jeune homme avait adhéré avec enthousiasme à la pensée de Thomas d'Aquin où il crut trouver l'expression la plus rigoureuse de la vérité, dans le même temps où il demandait le baptême à l'Église catholique (1906). Fidèle à une telle défense et illustration de la vérité dans le cadre thomiste, Maritain se voulut toute sa vie un philosophe, ni un théologien déguisé, ni un essayiste, encore moins un penseur engagé. Un philosophe en quête de vérité et la défendant quand il la sentait méconnue ou attaquée. Alors, un philosophe de la cité ou un métaphysicien ?

Engagement philosophique

Ses premiers écrits marqués par une critique intransigeante du monde moderne sont imprégnés de ce souffle d'indignation qui caractérisera tant de ses textes devant les affaissements intellectuels et spirituels qui ont marqué la culture européenne au moins depuis la Renaissance et défait l'univers sacral de la chrétienté qui domina sur le Moyen Âge. S'il y a une crise de la modernité, c'est bien du côté des dérives et des erreurs de ses inspirations philosophiques qu'il fallait la chercher. Une raison qui s'est coupée de la transcendance religieuse, mais qui tout autant a renié ses racines instinctuelles et oublié la «condition charnelle de l'esprit», finit par s'égarer dans un intellectualisme abstrait. Aussi le spectacle auquel nous assistons, «c'est celui d'un raz de marée irrationaliste. C'est l'éveil d'une opposition tragique entre la vie et l'intelligence» écrit-il en 1941. On ne comprend donc rien aux drames de l'époque, dont les totalitarismes nazi ou communiste sont les expressions les plus massives et les plus impitoyables, sans remonter aux idéologies qui en ont permis l'avènement, non sans avoir d'abord séduit les masses, tout autant que les intellectuels.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

S'il est un engagement permanent, ferme, inflexible de Maritain, ce fut donc bien l'engagement philosophique, qui a partie liée à une vocation personnelle et à une expérience existentielle. Ses Sept Leçons sur l'Etre (1934) comme son Court traité de l'existence et de l'existant (1947) renvoient à l'expérience d'une «intuition intellectuelle de l'être», à une sorte de révélation de la splendeur, de la générosité ou de la prodigalité de l'être. Expérience savoureuse de la beauté du monde et du caractère inépuisable de ce qui est. Chaque réalité a un poids ontologique, «un brin de mousse comme une humble fourmi». «Un arbre, un oiseau... le regard d'un être aimé ou un sourire, un geste de la main qui passe dans l'instant et ne reviendra plus jamais.» Maritain trouva dans la pensée de saint Thomas le déploiement le plus achevé d'une telle expérience existentielle, éminemment concrète et donc métaphysique, celle de l'acte d'exister, merveille des merveilles. Son attachement à la théorie et à la vérité se réduirait à un intellectualisme vide s'il n'était pas rapporté à l'expérience originale toujours tacitement présente aux élaborations les plus poussées. Aussi, lorsqu'on parle à propos de Maritain d'ontologie ou de métaphysique, il faut bien se garder de les confondre avec les constructions ontologiques du XVIIIe ou du XIXe siècle, dont la caricature permet de faire l'impasse sur le sens profond de ces références.
C'est justement une telle philosophie qui permet de prendre la mesure du «désastre» qu'a peu à peu produit le vaste projet d'émancipation de la modernité. La prétention de s'émanciper de Dieu et d'instaurer l'individu en sujet autonome, aboutit à une «déchéance ontologique», à une chute de l'humanité ainsi arrachée à ce qui lui donnait grandeur et sens de l'être, de la vie et de la nature ; elle conduit à proposer des orientations de transformation radicale et même révolutionnaire, engageant l'humanité occidentale sur une trajectoire mortelle.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia