Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les derniers jours de Pompéi

Couverture du livre Les derniers jours de Pompéi

Auteur : Edward George Bulwer Lytton

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Jeunesse à partir de 13 ans

Editeur : Ecole des loisirs, Paris, France

Collection : Classiques abrégés

Prix : 6.00 €

GENCOD : 9782211085571

Sorti le : 18/01/2007

Sylvain Elie - 27/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/02/2007

En l'an 79, Pompéi est une cité insouciante, cosmopolite et prospère où se nouent, comme partout, de tendres histoires d'amour, telle celle qui unit Glaucus et Ione. Mais, jaloux, le tuteur de Ione, Arbacès, fait tout pour s'opposer à leur amour. Ce maître es sciences occultes fait avaler à son rival un breuvage qui donne tous les symptômes de la folie. Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Glaucus est jeté dans l'arène en pâture à un lion étrangement indifférent. C'est qu'une menace plane sur la ville...
Les Derniers Jours de Pompéi, l'un des premiers «romans archéologiques» du XIXe siècle, fut un ouvrage vite populaire : le lecteur de l'époque se passionnait pour les fouilles qui venaient de commencer à Pompéi et voyait renaître sous ses yeux une Antiquité moins figée, plus quotidienne, que celle qu'il avait approchée jusqu'alors. Le talent de Bulwer-Lytton brassait en virtuose les ingrédients du suspense : une histoire d'amour contrariée, de la magie, le martyre des premiers chrétiens, les jeux du cirque et, surtout, la catastrophe finale. La fortune du livre se poursuivit grâce au cinéma où il connut de multiples adaptations, notamment celles de Marcel L'Herbier et de Sergio Leone.

Cette collection se propose de rendre accessibles aux jeunes lecteurs de grandes oeuvres littéraires. Il ne s'agit jamais de résumés, ni de morceaux choisis, mais du texte même, abrégé de manière à laisser intacts le fil du récit, le ton, le style et le rythme de l'auteur.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

LA BOUQUETIÈRE AVEUGLE

Tout en bavardant de tout et de rien, les deux jeunes gens se promenèrent dans les rues d'un quartier rempli des plus attrayantes boutiques.
- Ne me parle plus de Rome, disait Glaucus, le plaisir est imposant et pesant dans ses sublimes murailles : même dans l'enceinte de la cour, même dans la maison dorée de Néron, même au milieu des splendeurs nouvelles du palais de notre Titus, la magnificence a une majesté ennuyeuse qui lasse les yeux et l'esprit. Ces Romains qui contrefont mes ancêtres d'Athènes se montrent si lourds en toutes choses !
Glaucus et Claudius approchèrent alors d'un attroupement. À l'endroit où les portiques d'un temple jetaient une ombre propice, se tenait une jeune fille. Elle avait une corbeille de fleurs sur le bras droit et, dans la main gauche, un petit instrument de musique à trois cordes, aux sons duquel elle joignait les modulations d'un air étrange et à demi barbare. Elle invitait les spectateurs à acheter ses fleurs, et plus d'un sesterce tombait dans la corbeille, soit pour rendre hommage à sa musique, soit par compassion pour la chanteuse, car elle était aveugle.
- C'est ma pauvre Thessalienne, dit Glaucus en s'arrêtant. Je ne l'ai pas vue depuis mon retour à Pompéi. Sa voix est douce : écoutons-la.

Achetez mes fleurs, douces choses,
Elles ont leur langage aussi :
Nous sommes les lis et les roses,
Fleurs du plaisir, non du souci.

- Je te prends ce bouquet de violettes, douce Nydie, fit Glaucus en fendant la foule. Ta voix est plus charmante que jamais.
La jeune fille aveugle tressaillit en reconnaissant la voix de l'Athénien ; une vive rougeur colora son cou, ses joues et ses tempes.
- Tu es donc de retour ? lui dit-elle tout bas.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Pompéi était la miniature de la civilisation de cette époque. Dans ses étroites mais élégantes boutiques, dans ses petits palais, dans ses bains, dans son forum, dans son théâtre, dans le raffinement et les vices de sa population, on voyait un modèle de tout l'Empire. C'était un jouet d'enfant, une lanterne magique, un microcosme où les dieux semblaient prendre plaisir à refléter la grande représentation de la terre... et qu'ils s'amusèrent plus tard à soustraire au temps. Dans la baie unie comme la glace se pressaient les vaisseaux de commerce et les galères resplendissantes d'or que les citoyens riches entre­tenaient pour leurs plaisirs ; les bateaux de pêcheurs glissaient rapidement, et l'on apercevait au loin les hauts mâts de la flotte dont Pline avait le commandement.
Attirant son compagnon loin de la foule, le Grec dirigea ses pas vers un endroit solitaire du rivage.
- Dis-moi, Claudius, fit le Grec après un long silence, as-tu jamais été amoureux ?
- Oui, très souvent.
- Celui qui a souvent aimé n'a jamais aimé.
- Serais-tu donc sérieusement épris ?
- En réalité, je ne le suis pas, mais le serais vo­lontiers si j'avais l'occasion de voir l'objet de mes désirs.
- L'objet est aisé à deviner. N'est-ce pas la fille de Diomède ? Elle t'adore et ne le cache pas. Elle est à la fois jeune et riche.
- Non. La fille de Diomède est belle, je l'avoue, mais elle porte toute sa beauté sur son visage : ses manières n'ont rien d'une vierge, et son esprit n'est cultivé que dans la science du plaisir.
- Tu es un ingrat. Dis-moi alors quelle est la vierge fortunée.
- Ecoute, Claudius, il y a quelques mois, je séjournais à Néapolis. Un jour, je suis entré dans le temple de Minerve pour offrir mes voeux à la déesse. Un profond soupir a interrompu ma prière, et j'ai vu derrière moi une femme. Elle avait relevé son voile ; elle aussi priait. Nos regards se sont croisés, et j'ai éprouvé une étrange émotion de tendresse sacrée. J'avais l'impression de la connaître...


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia