Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les chroniques de Thomas Covenant. Volume 3, La terre dévastée

Couverture du livre Les chroniques de Thomas Covenant. Volume 3, La terre dévastée

Auteur : Stephen R. Donaldson

Traducteur : Isabelle Troin

Date de saisie : 18/01/2007

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Pré-aux-clercs, Paris, France

Collection : Fantasy

Prix : 19.90 €

GENCOD : 9782842282448

Sorti le : 18/01/2007

Sylvain Elie - 20/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/02/2007

ENFIN REEDITE DANS SON INTEGRALITE ET DANS UNE NOUVELLE TRADUCTION, L'UN DES PLUS GRANDS CHEFS-D'OEUVRE DE LA LITTÉRATURE FANTASY.

La sonnerie du téléphone arrache Thomas Covenant mm à son sommeil, lui faisant brusquement prendre conscience de son retour dans le monde réel. Ce monde hostile qui veut se débarrasser de lui. En effet, personne ne souhaite la présence d'un lépreux dans son entourage. Désespéré, Thomas s'enfuit dans la forêt, où il entend des hurlements stridents : ceux d'une fillette qu'un grave danger menace. Il se précipite pour lui venir en aide, mais au même instant il se sent «appelé» par le Fief. Covenant tente, en vain, de résister à la conjuration, et se retrouve malgré lui projeté dans le Royaume.
Là-bas, c'est le Chaos. La citadelle est assiégée par les hordes maléfiques de Turpide le Rogue. Les seigneurs combattent avec l'acharnement du désespoir. L'issue semble fatale. Seul l'or blanc que détient le lépreux pourra sauver le Royaume. Mais Thomas ignore encore comment s'en servir.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Varil-fi

LE HAUT SEIGNEUR MHORAM ÉTAIT ASSIS dans ses appartements privés, à Pierjoie. Autour de lui, les murs de roche nue étaient baignés par la lumière émanant des urnes d'ignescentes disposées dans chaque angle de la pièce ; le léger parfum de terre fraîchement retournée que dégageaient les pierres de feu l'enveloppait de manière réconfortante. Pourtant, il ne pouvait lui faire oublier l'hiver surnaturel qui s'était abattu sur le Fief.
Malgré les multiples brasiers entretenus par les magistères et les ignessires, un froid mordant s'infiltrait dans les entrailles granitiques de la Citadelle. Mhoram le sentait. Il percevait son influence sur l'humeur physique de la forteresse bâtie par les géants. À un niveau presque subliminal, Pierjoie se recroquevillait sur elle-même.
Le cycle des saisons avait déjà pris une lune de retard. Le milieu du printemps n'était plus distant que de quatorze jours et la glace ne relâchait pas son emprise sur le Fief.
À l'extérieur du promontoire en forme de coin qui abritait la Citadelle, il n'y avait guère de neige ; la température était trop basse pour cela. Un vent âpre et sporadique, curieusement venu de l'est, soufflait quelques flocons en travers des contreforts, ensevelissant les fenêtres de Pierjoie sous plusieurs centimètres de givre et gelant la surface du lac au pied des chutes Ferlées. Mhoram n'avait nul besoin de humer le Mépris qui propulsait ce vent pour connaître sa source : Ridjeck Thome, la Crypte du Rogue.
Plongé dans une intense réflexion, les coudes posés sur la table de pierre et le menton calé dans une main, Mhoram avait néanmoins conscience du sifflement féroce dont l'écho résonnait dans les couloirs de la Citadelle. Dix ans plus tôt, il aurait dit que c'était impossible, que l'ordre naturel ne pouvait être bouleversé de la sorte. Et même cinq ans plus tôt, après avoir eu le loisir de ruminer la perte du Bâton de la Loi, il aurait douté que la Pierre de Maleterre rende le seigneur Turpide aussi puissant. À présent, il connaissait et comprenait la vérité.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Ce qui le peinait le plus, c'était le gouffre qui le séparait de ses pairs : Callindrill Faer-mi, Amhatin fille de Mhatin, Trevor fils de Groyle et Loerya Trevor-mie. Il les côtoyait au quotidien, travaillait avec eux, fusionnait son esprit avec le leur, ainsi que les seigneurs en possédaient le privilège ; et pendant ce temps, il était forcé de leur dissimuler cette peur et cet espoir vertigineux. Car il ne leur avait pas révélé sa découverte.
Il ne leur avait pas dit que, par un enchaînement de perceptions impossibles à formuler, l'oeuvre d'Elena lui avait dévoilé le fonctionnement du rituel de profanation.
Le silence de Mhoram n'avait d'autre fondement qu'une appréhension sourde mais légitime. Il y avait là de quoi alimenter une vie en peur et en espérance, estimait-il.
Dans un coin de son esprit, il était persuadé que Bannor souhaitait qu'il accède à ce savoir et n'avait pu le lui transmettre directement. Son voeu de sangarde le liait de maintes façons. Mais durant la seule année que Bannor avait passée au poste de dragon, il avait exprimé, plus qu'aucun de ses prédécesseurs, sa sollicitude envers les seigneurs.
À ce souvenir, Mhoram frémit. L'acquisition de la connaissance dont il était le dépositaire avait été coûteuse à plus d'un titre.
Si elle lui avait apporté l'espoir, c'est qu'elle constituait un remède à l'échec fondamental qui hantait les nouveaux seigneurs depuis leur avènement - depuis le jour où ils avaient reçu le premier tabernacle des mains des géants et prêté le serment de paix. Mis en application, le secret déverrouillerait le pouvoir qui était resté scellé malgré les vaillants efforts déployés par des générations de seigneurs et d'étudiants de la Loge. Il permettrait enfin de maîtriser la Sagesse de Kevin et enseignerait peut-être au seigneur suprême Thomas Covenant comment utiliser la magie de son anneau d'or blanc.
Mais la Sagesse n'était qu'un outil dont la puissance pouvait être employée à faire le mal autant que le bien. Sans elle, Kevin fils de Loric n'aurait jamais pu ravager le Fief. Le mystère de son fonctionnement violait le serment de paix.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia