Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La symphonie des siècles. Volume 2-1, Prophecy

Couverture du livre La symphonie des siècles. Volume 2-1, Prophecy

Auteur : Elizabeth Haydon

Traducteur : Marie de Prémonville

Date de saisie : 09/02/2007

Genre : Science-fiction, Fantastique

Editeur : Pygmalion, Paris, France

Collection : Fantasy

Prix : 21.50 €

GENCOD : 9782756401065

Sorti le : 09/02/2007

Sylvain Elie - 20/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 09/02/2007

Grace au travail de Rhapsody et de ses compagnons, les terres bolgs s'affirment à présent comme une nouvelle puissance politique que ses voisins ne peuvent plus ignorer.

Rhapsody et Ashe se lancent dans un périple qui conduira la jeune femme à la rencontre d'Elynsynos, un dragon vieux de plusieurs milliers d'années. Mais le chemin qui l'en sépare est long, surtout avec un inconnu aussi imprévisible qu'Ashe. Pendant ce temps, Achmed et Grunthor partent explorer la crypte de Gvvilliam et y découvrent la Matriarche, une vieille Dhracienne charismatique, chargée de protéger le dernier Enfant Endormi encore en vie, que le F'dor cherche à anéantir.

Dans leur lutte contre cet ennemi millénaire, de terribles révélations attendent les trois conpagnons, les rapprochant inexorablement de l'accomplissement de la prophétie...

Suite immédiate de Rhapsody, Vrophecy nous replonge dans La symphonie des siècles, l'une des plus grandes sagas de fantasy contemporaine, d'ores et déjà appelée à rejoindre les rayons de la bibliothèque idéale, quelque part entre Terry Goodkind, Robert Jordan et Robin Hobb.

Herboriste, harpiste et chanteuse accomplie, Elizabeth Haydon vit sur la côte est des États-Unis. Quand, en 1999, elle rédige Rhapsody, son premier texte de fantasy, personne ne peut se douter que La symphonie des siècles deviendra un best-seller international.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Cauchemars

RHAPSODY NE DORMIT PAS bien, cette dernière nuit avant de s'en remettre totalement à un homme qu'elle connaissait. à peine, un homme dont elle n'avait jamais vu le visage. Ayant reçu le don de prescience, cette faculté de percevoir des visions du Passé et de l'Avenir, elle s'était accoutumée aux nuits agitées et aux rêves terrifiants mais, dans le cas présent, c'était quelque peu différent.
Elle resta éveillée la plus grande partie de cette longue nuit de torture, à combattre les doutes entêtants qu'elle ne pouvait interpréter autrement que comme des avertissements, non pas le fruit d'une perspicacité particulière, mais du bon sens le plus élémentaire. Au matin, elle n'était plus du tout sûre du bien-fondé de sa décision de se lancer sur la route avec lui, loin de la protection inconditionnelle de ses étranges et formidables amis.
Dans le petit âtre mal ventilé, les braises se consumaient en silence tandis que Rhapsody se tournait et se retournait, ni endormie, ni vraiment réveillée. Les flammes muettes projetaient de grands voiles de lumière pulsatile sur les murs et le plafond de sa minuscule cellule sans fenêtre creusée au coeur de la montagne. En devenant roi des Firbolgs à Ylorc, Achmed avait renommé le siège de sa cour, désormais appelé le Chaudron, mais cette nuit les lieux rappelaient davantage le Monde Souterrain.
Achmed n'avait pas caché sa désapprobation en apprenant que Rhapsody projetait de quitter la montagne en compagnie d'Ashe. Dès l'instant où ils s'étaient croisés dans les rues de Bethe Corbair, les deux hommes avaient exhalé une méfiance réciproque qu'il était impossible de ne pas remarquer. La tension était si palpable dans l'air que Rhapsody avait senti son cuir chevelu bourdonner sous l'effet de l'électricité statique négative. Mais la confiance n'était pas un état naturel chez Achmed. Hormis envers elle et Grunthor, son géant de sergent-major et ami de toujours, il n'en avait jamais fait preuve à l'égard de quiconque.


  • Les courts extraits de livres : 09/02/2007

Et elle avait aussi appris à aimer les Firbolgs, en grande partie à travers les yeux de ses deux amis, tous deux à demi bolgs. Malgré leur nature primitive et leurs tendances belliqueuses, Rhapsody en était venue à apprécier bon nombre d'aspects de cette vie dans les grottes, qu'elle trouvait étonnamment sophistiquée, et bien plus admirable que certains des comportements qu'elle avait pu observer chez leurs homologues humains dans les provinces de Roland. Ils suivaient leurs chefs par respect et par peur, pas en vertu de lois de lignage arbitraires ou douteuses. Ils tiraient profit des maigres moyens médicaux dont ils disposaient pour mettre au monde les nourrissons et protéger les mères et leurs enfants, principe moral que Rhapsody partageait. La structure sociale élaborée qu'Achmed et Grunthor avaient instaurée commençait tout juste à s'enraciner lorsque s'était imposée la nécessité du voyage de Rhapsody.
La jeune femme se remit sur le dos, cherchant dans une position plus confortable un refuge contre ses cauchemars, mais elle ne trouva aucun des deux. Elle succomba de nouveau au flot furieux des images qui submergeaient son cerveau.
Tout avait changé avec la découverte de la griffe. Ils avaient exhumé des profondeurs des cryptes d'Ylorc une serre de dragon, dotée d'une poignée qui l'assimilait à une dague. Elle avait reposé paisiblement durant des siècles, même lorsque les Bolgs avaient pris le contrôle de la montagne, s'appropriant le royaume cymrien à l'abandon. À présent qu'elle se trouvait à l'air libre, le dragon à qui elle appartenait allait en sentir les vibrations dans le vent. Rhapsody était convaincue que la bête finirait par venir chercher son bien. Ayant entendu conter les exploits de la puissante Elynsynos, et vu les statues féroces et effrayantes du Musée cymrien et des places de villages à travers Roland, elle ne doutait pas que la fureur du dragon serait virulente. Le défilé des cauchemars de sa dernière nuit à Ylorc, qui l'avaient réveillée en sursaut, toute tremblante, pour la première fois d'une longue série, s'était justement ouvert sur cette fureur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia