Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le retour des camps ? : Sangatte, Lampedusa, Guantanamo

Couverture du livre Le retour des camps ? : Sangatte, Lampedusa, Guantanamo

Auteur : Olivier Le Cour Grandmaison | Gilles Lhuillier | Jérôme Valluy

Date de saisie : 01/02/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Autrement, Paris, France

Collection : Frontières

Prix : 20.00 €

GENCOD : 9782746709263

Sorti le : 01/02/2007

Charlotte Thomas - 15/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 12/02/2007

Camp ouvert à Sangatte, camp fermé à Lampedusa en Italie, zones d'attente dans les aéroports ou encore zones ultra-sécurisées de Guantanamo, sans compter les camps récemment apparus en Libye, notamment pour "contenir" l'afflux de migrants venus d'Afrique sub-saharienne et d'ailleurs, les centres d'internement administratif se multiplient à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Union européenne.

Dans la réalité, les camps pour étrangers ou "combattants ennemis" sont des institutions fort diverses. De l'accueil des réfugiés et des migrants à la "guerre" contre le terrorisme international, des techniques répressives communes, et parfois anciennes sont employées. En témoignent, par exemple, la longue histoire de l'internement administratif en France durant la période coloniale et le sort réservé aux républicains espagnols dans les "camps de la plage" en 1939.

Les politologues, philosophes, sociologues et juristes réunis dans le présent ouvrage analysent ce phénomène singulier caractérisé par la stigmatisation, la violence et des mesures d'exception qui tendent à devenir permanentes. Documents, enquêtes et témoignages relatifs aux épreuves de celles et ceux qui ont transité par ces camps permettent de prendre la mesure de la gravité et de l'ampleur de la situation.

Dirigé par Olivier Le Cour Grandmaison, Gilles Lhuilier et Jérôme Valluy.
Avec Michel Agier, Marc Bernardot, Alain Brossât, Henri Courau, Mathilde Girard, Nicolas Klotz, Maria Muhle, Elisabeth Perceval, Sandra Szurek, Claire Rodier et Federica Sossi.


  • Les courts extraits de livres : 12/02/2007

1939

La IIIe République devra faire face à l'afflux de réfugiés espagnols dans l'improvisation et l'impréparation. Le gouvernement Daladier réagira vigou­reusement. Le ministre de l'Intérieur Albert Sarraut demandera à ses préfets «une action méthodique, énergique et prompte en vue de débarrasser notre pays des éléments indésirables trop nombreux qui y circulent et y agissent au mépris des lois et des règlements ou qui interviennent de façon inadmis­sible dans les querelles ou des conflits politiques ou sociaux qui ne regardent que nous». Le grand débat sur l'émigration liée à la crise économique et à la montée des périls en Europe est alors tranché dans un sens qui aboutira à l'internement des réfugiés espagnols. Plusieurs décrets-lois réglementent les conditions de séjour, prévoient les sanctions d'amendes ou d'expulsion pour les contrevenants. Le décret-loi du 2 mai 1939 précise dans son préambule : «Le nombre sans cesse croissant d'étrangers résidant en France impose au gouvernement, investi de pouvoir législatif dans un domaine défini, d'édicter certaines mesures que commande impérieusement le souci de la sécurité nationale, de l'économie générale du pays et de la protection de l'ordre public.» Le décret du 12 novembre 1938 prévoit l'internement des étrangers «indésirables» dans des «centres spécialisés». En son préambule, le décret affirme : «Dans l'intérêt de l'ordre ou de la sécurité publique, [ils] devront être soumis à des mesures de surveillance plus étroite [...] [Ils] seront astreints à résider dans un des centres dont la désignation sera faite par décret.» Pour la première fois depuis la Première Guerre mondiale, constate Denis Peschanski, l'internement administratif est imposé à une catégorie résidente en France : «Il s'agissait de facto d'une loi des suspects puisque pouvaient être internés non pas les auteurs de délits ou de crimes, mais ceux qui étaient suspectés de porter atteinte à l'ordre public et à la sécurité nationale.»
Le 1er septembre 1939, soit deux jours avant la déclaration de guerre, un décret prévoit en cas de conflit le rassemblement de tous les étrangers ressortissants des territoires appartenant à l'ennemi «de sexe masculin âgés de dix-sept à cinquante ans».


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia