Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Abel

Couverture du livre Abel

Auteur : Hugo Marsan

Date de saisie : 01/02/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Mercure de France, Paris, France

Collection : Bleue

Prix : 16.00 €

GENCOD : 9782715226586

Sorti le : 01/02/2007

Charlotte Thomas - 15/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 12/02/2007

Franz se penche sur le fauteuil et glisse ses bras sous les épaules et les cuisses d'Aliocha. Il s'empare de sa proie. Aliocha rit lui aussi, tourne la tête vers moi, et amplifie son rire. Il s'accroche au torse de Franz, ses bras enserrent le large cou, et - je ne rêve pas - sa joue se colle à celle du bourreau. Il m'observe du coin de l'oeil. Sans le moindre effort, Franz soulève Aliocha de son fauteuil, et tous deux s'envolent, s'éclipsent dans les ténèbres des couloirs. Longtemps leurs rires et leurs cris résonnent dans l'escalier, j'ai pensé alors : Caïn rapte Abel, il va le tuer.

Infirme de naissance, Aliocha vit reclus dans un château du sud-ouest de la France, entouré de serviteurs dévoués à sa cause qui arpentent comme des ombres les couloirs silencieux : le monde extérieur ne doit pas l'atteindre. Pour l'assister, Franz, beau et vigoureux jeune homme, lui prête ses jambes et son énergie. Ce «couple» étrange intrigue Denis, le précepteur d'Aliocha. Le sentiment de jalousie qu'il sent naître en lui le trouble... Quels liens unissent réellement Franz et Aliocha ? Quels secrets le château dissimule-t-il ?
Naissance du désir, confusion des sentiments et manipulations tissent la trame du roman d'Hugo Marsan, qui plonge avec délice au coeur des passions humaines.

Journaliste et écrivain, Hugo Marsan est l'auteur de nombreux romans et recueils de nouvelles, dont La gare des faux départs et Véréna et les hommes au Mercure de France.



  • La revue de presse Josyane Savigneau - Le Monde du 9 mars 2007

Roman est le mot préféré d'Hugo Marsan. Tous les romans, toutes les histoires, celles qu'on a entendues, celles qu'on se raconte dans un demi-sommeil, celles qu'on invente en croyant les avoir vécues, les plus logiques comme les plus improbables. Et dans Abel, son neuvième roman (il a par ailleurs écrit des nouvelles et des essais), il se laisse aller totalement, comme dans les deux précédents...
Le roman se déploie en quatre parties, "Thérèse", "Aliocha", "Franz", "Abel", et ce serait gâcher le plaisir de l'histoire que de dévoiler leurs liens secrets, leurs désirs, leurs folies, toute cette comédie humaine qu'Hugo Marsan adore écrire, inventer et réinventer, sans se soucier de la vraisemblance, sachant que la vie n'est pas vraisemblable. Comme souvent chez Marsan, on croise ici des hommes qui n'ont pas su choisir leur destin, et des femmes que les hommes ne comprennent pas.


  • Les courts extraits de livres : 12/02/2007

L'école où j'enseignais était à quelques mètres de la maison. Nous habitions un appartement minable, à l'arrière d'une bâtisse étroite. Deux pièces que prolongeait une minuscule terrasse. Les propriétaires - la mère, veuve depuis la guerre de 14-18, et sa fille - logeaient au-dessus de nous. Elles passaient la journée au rez-de-chaussée, dans la quincaillerie qui ouvrait sur la place. Avares, méfiantes, elles nous supportèrent. L'abbé sut plaider notre cause quand les rumeurs allèrent bon train. La fille était une bigote à moitié folle. Les jours de crise, sa mère la pourchassait dans les rues, en hurlant. Thérèse ne travaillait pas. Pendant mon absence, elle errait dans la campagne, ou cousait sur la terrasse. Elle ne se plaignait pas. L'abbé Raphaël fut notre ange gardien, le premier acteur de mon histoire. Il s'effacera bientôt lorsque plus rien n'existera pour moi au-delà des grilles du château.

Le château est le lieu du drame. Et c'est Raphaël qui le premier nous en parla. En 1944, un vieil homme l'acheta à une famille juive exilée aux Etats-Unis. On racontait que le nouveau propriétaire, David Jourdan, avait acquis le domaine contre des bijoux et de l'or (une transaction par notaire, car le château resta à l'abandon pendant trois ans). Il y vivait retiré, avec son petit-fils, une femme d'une cinquantaine d'années qu'on appelait «l'étrangère», le fils de celle-ci et un domestique. Les Puyradouriens avaient immédiatement catalogué la mère.
Une prostituée repentie. Elle ne venait qu'exceptionnellement en ville. En revanche, on croisait l'homme à tout faire, un gaillard taciturne sans âge qui, au grand regret de la ville, ne desserrait pas les dents. Il est bizarre, il a le mauvais oeil, disait-on, un truand, l'acolyte du nouveau châtelain dans un passé douteux où s'était bâtie leur fortune. Cela ne faisait aucun doute. La légende prenait corps. Il s'avéra qu'elle n'était pas loin de la vérité.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia