Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La France au XVIe siècle (1483-1610)

Couverture du livre La France au XVIe siècle (1483-1610)

Auteur : Laurent Bourquin

Date de saisie : 17/01/2007

Genre : Histoire

Editeur : Belin, Paris, France

Collection : Histoire

Prix : 22.00 €

GENCOD : 9782701143019

Sorti le : 17/01/2007

Emma Barcaroli - 13/03/2007


Agathe L'huillier - 15/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 14/02/2007

La France connut au XVIe siècle de profondes mutations. La rupture la plus nette fut peut-être religieuse, avec l'essor de la Réforme protestante. Mais les mutations politiques furent tout aussi décisives. Si la première moitié du siècle vit un renforcement de l'autorité monarchique, les guerres de Religion obligèrent les souverains à imaginer des solutions originales pour sortir de la crise.
Apparemment, des millions de Français continuaient à vivre comme leurs arrières grands-parents, mais le développement du grand commerce, la multiplication des livres imprimés et le creusement des écarts sociaux, même à la campagne, changeaient peu à peu le visage du pays. Ces transformations, spectaculaires ou silencieuses, se pro­duisirent dans un contexte culturel nouveau, où l'humanisme et l'art de la Renaissance trouvèrent leur place sans forcément remettre en cause l'héritage médiéval. Attentif aux travaux historiques les plus récents, enrichi par de nombreuses sources, cet ouvrage offre une mise au point claire et nuancée, qui permettra de mesurer toute la richesse du premier siècle de l'époque moderne.

Laurent Bourquin est professeur d'Histoire moderne à l'Université du Maine. Il a notamment publié, chez Belin, Les nobles, la mile et le roi (2001) et La noblesse dans la France moderne. XVIe-XVIIIe siècles (2002). Il a également dirigé le Dictionnaire historique de la France moderne (2005).

Collection dirigée par Laurent Bourquin
Professeur d'Histoire moderne à l'Université du Maine


  • Les courts extraits de livres : 14/02/2007

I. Le lieutenant de Dieu sur terre

Le roi sacré
Au matin du 30 mai 1484, le jeune Charles VIII* entra dans la cathédrale de Reims pour y être sacré. Agé d'à peine 13 ans, il était devenu roi de France dès le 30 août 1483, à la mort de son père Louis XI. Mais il devait maintenant se plier à cette longue et traditionnelle cérémonie du sacre, car elle lui apporterait un incomparable prestige, en France et dans toute l'Europe.
Devant les principaux aristocrates et prélats de son royaume, il commença par prêter serment, les deux mains posées sur les Evangiles : «Au nom du Christ, je promets que le peuple chrétien qui m'est soumis conservera une vraie paix, en tous temps. J'interdirai à tous toutes pilleries et toutes iniquités. J'ordonnerai que dans tous les jugements soient respectées l'équité et la miséricorde. Je mettrai tous mes efforts à chasser de mon domaine et des terres soumises à ma juridiction les hérétiques que l'Église me désignera, ceci avec bonne foi et selon mes forces». Ces quelques phrases rappelaient les missions idéales qui étaient celles du roi de France : le maintien de la paix dans son royaume, la garantie d'une bonne justice et la défense de l'orthodoxie religieuse.
Conformément à la tradition, l'archevêque de Reims prit ensuite la Sainte Ampoule afin de procéder à l'onction du nouveau roi. La légende racontait qu'elle avait été apportée par une colombe au cours du baptême de Clovis, en 496. On disait aussi qu'elle contenait une huile sainte qui ne s'épuisait jamais, et que ce miracle marquait la bénédiction perpétuelle que le Saint-Esprit étendait sur la couronne de France. Avec une aiguille d'or, l'archevêque en retira une petite quantité et la mélangea au saint chrême* avant d'oindre le sommet de la tête du roi, sa poitrine, son dos, ses épaules, le pli de ses deux bras et ses mains. Cette étape de la cérémonie était très importante, puisqu'elle permettait d'établir une continuité entre Charles VIII et ses prédécesseurs, de le placer dans une lignée de souverains qui tous, comme lui, avaient été «sacrés».


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia