Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'axe du loup : de la Sibérie à l'Inde sur les pas des évadés du Goulag

Couverture du livre L'axe du loup : de la Sibérie à l'Inde sur les pas des évadés du Goulag

Auteur : Sylvain Tesson

Date de saisie : 18/08/2013

Genre : Récits de Voyages

Editeur : Pocket, Paris, France

Collection : Best, n° 12815

Prix : 5.70 €

ISBN : 9782266157186

GENCOD : 9782266157186

Sorti le : 18/01/2007

La Sibérie sous le régime communiste fut une immense prison à ciel ouvert, coupée du monde des vivants. Pour s'extirper de cet archipel du goulag, une longue marche à l'échelle d'un continent attendait les rares candidats à l'évasion. Les heureux élus qui atteignirent l'Occident sains et saufs passèrent au travers des griffes d'une terrible sélection naturelle. Jamais le prix de la liberté ne fut si chèrement payé. Slavomir Rawicz, l'un des plus célèbres d'entre eux, fut traité d'affabulateur à la suite de la publication de son récit. Cette accusation a jeté l'opprobre sur des rescapés bien plus intègres que lui. Afin de prouver la véracité de l'exode de tous ces «Papillons» anonymes, Sylvain Tesson s'est lancé le défi de marcher sur leurs pas. Un récit de voyage connecté avec l'Histoire où l'auteur a lui aussi soumis son corps et son âme à rude épreuve. Une succession de paysages âpres et grandioses dans lesquels ce solitaire contemplatif nourri de références littéraires se meut comme un poisson dans l'eau.


Emma Barcaroli - 13/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 14/02/2007

Pendant huit mois, Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu'à la montagne de Darjeeling. À pied, à cheval, à vélo, sur six mille kilomètres, il a connu ce qu'il a cherché de plein gré : le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l'a récompensé, comme les mots d'une très ancienne déportée heureuse de se confier à lui : «On a le droit de se souvenir.»

«Le récit de voyage qu'il a rapporté est plein d'intelligence, d'authenticité, d'âpreté et d'émotion, traversé de bonheurs d'écriture qui sont la patte d'un écrivain.»
Hervé Bentégeat - Le Figaro

«(...) une sensibilité poétique qui transparaît à chaque page du livre.»
Jeanne de Ménibus - Le Nouvel Observateur

Egalement chez Pocket, en collaboration avec Alexandre Poussin : La marche dans le ciel.


  • Les courts extraits de livres : 14/02/2007

Un matin, alors que Sergueï et Nina attaquent un second poulet fumé, une étrange luminescence chasse l'éclat d'acier de l'aube. Je regarde par la fenêtre du train. C'est le Baïkal qui agit comme un réflecteur géant et renvoie au ciel les rayons du soleil tirés au travers des nimbus. La ligne contourne le lac par le sud, vers Tchita. Dans quelques semaines, si tout se passe comme je le veux, j'avancerai à pied au bord de la rive orientale du Baïkal. Je remonte sur mon bat-flanc et je réfléchis.
Pour la première fois depuis des mois, je sens monter la peur en moi et le martèlement des roues du train sur l'acier des rails l'enfonce à chaque coup comme un clou dans le coeur. Trop d'arbres dans cette taïga, trop de blancheur dans les bosquets de bouleaux, trop d'écrasement sous les ciels, et que dire de cette plaine sans bornes, plus terrible qu'une prison car ici, devant l'horizon, il n'y a même pas où fuir...
Je feuillette À marche forcée de Slavomir Rawicz, le livre que je connais par coeur et auquel je dois de me trouver ici, allongé sur la couchette du haut parmi les effluves de poulet, dans un train russe lancé vers l'est à travers la grande forêt sibérienne. J'ai découvert À marche forcée dans une édition de poche des années soixante. J'avais quinze ans et je vécus avec ce récit la première de ces nuits par la suite sacrifiées tout entières à la lecture de Céline, de Lawrence, de London, d'Hamsun et des romanciers russes.
Rawicz est un officier polonais de vingt-quatre ans qui fut arrêté pendant la Seconde Guerre mondiale par le NKVD et déporté, en train, à pied, jusqu'à un camp de prisonniers situé à trois cents kilomètres au-dessous du cercle polaire arctique sibérien, dans la taïga de Iakoutie. Travaux forcés, hiver de glace, vie de sous-homme : le goulag. Rawicz doit purger une peine de vingt ans. Sa faute ? Être polonais. Son seul espoir ? La mort ou la fuite.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia