Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le temps présent : écrits 1945-2005

Couverture du livre Le temps présent : écrits 1945-2005

Auteur : Claude Lefort

Date de saisie : 17/01/2007

Genre : Politique

Editeur : Belin, Paris, France

Prix : 42.00 €

ISBN : 2-7011-4357-8

GENCOD : 9782701143576

Sorti le : 17/01/2007

François Attia - 02/03/2007


Charlotte Etasse - 23/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 15/02/2007

A la Libération, en 1944, Claude Lefort a vingt ans.
Jeune philosophe, élève de Merleau-Ponty, trotskiste (avant de se retourner contre cette appartenance et, bientôt, de faire porter ses critiques sur le marxisme même), il se jette d'emblée dans le débat politique - d'abord en écrivant dans Les Temps Modernes, puis en participant à la fondation de Socialisme ou Barbarie et, plus tard, de Libre. Soixante années durant, son attention aux événements - en particulier à ceux qui ébranleront les pays de l'Est - ne se relâchera jamais.
En même temps (tout en enseignant successivement à la Sorbonne, à Caen, à l'EHESS) il contribue - dans son monumental livre sur Machiavel, mais aussi dans maintes autres études où il se confronte à de grandes pensées (de Marx à Tocqueville, Michelet, Quinet, Aron, Hannah Arendt ou Soljenitsyne) - à la restauration et au renouvellement de la philosophie politique. Le temps présent réunit des textes écrits pendant les soixante dernières années (et dont bon nombre étaient devenus inaccessibles).
C'est ainsi tout le vingtième siècle qui se réouvre, avec ses emportements historiques - guerres et révolutions - sans précédent, ses " mutations " politiques inouïes. Au coeur de ces tumultes, Claude Lefort a su élaborer une des analyses les plus lucides du totalitarisme ainsi qu'une théorie de la démocratie qui, dans sa rigueur et son sens de la complexité, nous est aujourd'hui plus que jamais indispensable.
Claude Mouchard



  • La revue de presse - Le Monde du 3 mai 2007

Ce recueil ne s'adresse pas aux spécialistes. Les textes qu'il contient, loin de se construire à partir d'un vocabulaire spécialisé ou technique abstrait, visent à soumettre la réflexion à un mouvement de reprise souvent exigeant, qui veut, en réinterrogeant les pensées des grands prédécesseurs, défaire les représentations trompeuses sans cependant s'imaginer en finir une fois pour toutes avec les illusions et les charmes dont se parent le pouvoir ou la tentation de le servir. L'une des clés du livre, et de la vertu propre de son auteur, se trouve peut-être dans la magnifique analyse, dans une conférence donnée en 1996 à Varsovie, de la force du "refus de servir", qui met en échec le prétendu réalisme et défie les représentations de l'impossible. C'est le désir de liberté qui permet d'y voir clair.


  • La revue de presse Jean-Baptiste Marongiu - Libération du 15 février 2007

Juste introduits par Claude Mouchard, sans aucune intervention a posteriori, tous les centres d'intérêts du philosophe émergent ici, tels des îlots de pensée à l'état naissant qui finissent par former des archipels reconnaissables, parfois éloignés, que seul relie désormais le fil du temps écoulé : de la critique du totalitarisme à la démocratie, de la question du pouvoir selon les différents régimes aux droits de l'homme, à la question de l'individualisme contemporain, de la guerre, de la paix, de la littérature...
Ancien directeur d'études à l'Ecole des hautes études, Claude Lefort a formé des générations de disciples, participé à mille batailles dans la Cité, par exemple pour Soljenitsyne et contre le rideau de fer, mais il a aussi produit une oeuvre théorique qui ne cesse de féconder la pensée politique. D'ailleurs, son grand livre sur Machiavel (Gallimard, 1972) n'a-t-il pas comme titre le Travail de l'oeuvre ? A contre-pied d'une certaine disparition du sujet très prisée en ces années structuralistes, l'oeuvre, pour Lefort, exige que celui qui l'accomplit en devienne peu à peu l'auteur, qu'il apprenne à dire «je», qu'il sache faire surgir des livres du passé des interlocuteurs aussi vivants que ses contemporains. Il n'y a pas là que de la piété, il y a de la grandeur.


  • Les courts extraits de livres : 23/02/2007

«L'image du corps et le totalitarisme» (paru dans le revue Confrontations n° 2, 1979, et republié dans L'Invention démocratique) constitue l'un des plus amples «retours» auxquels Lefort ait consenti. Il s'agit, nous est-il précisé, du «texte d'une conférence prononcée devant un public d'analystes». «Il m'a paru bon, explique Lefort au début de cette conférence, de signaler quelques jalons de mon itinéraire intellectuel et d'attirer votre attention sur le problème du totalitarisme qui est depuis fort longtemps au centre de ma réflexion et me semble exiger une nouvelle approche du politique.»
Premier «jalon» : «ma réflexion s'est d'abord exercée dans les horizons du marxisme». C'est bien, en effet, ce que l'on constate dans les premiers textes recueillis dans Le temps présent. Mais ce qui n'est pas moins frappant, dès le tout premier article, «L'analyse marxiste et le fascisme», publié dans les Temps Modernes en 1945 (l'auteur a vingt-et-un ans), c'est que d'emblée, Lefort refuse les catégories «reçues» : «La tâche de Daniel Guérin consistait d'abord à nier l'originalité radicale du fascisme en prouvant qu'il était encore une modalité du capitalisme et à montrer que la dialectique de la lutte des classes n'avait jamais été démentie, c'est-à-dire à montrer que le monde restait compréhensible selon une perspective marxiste.» Lefort, ici, est-il sarcastique ? Quoi qu'il en soit, la seule formulation, peut-être naïve, de la «tâche» la rend douteuse... Mais surtout, on sent que Lefort est dès alors rétif à une théorie qui se protégerait contre le nouveau. Pour l'auteur débutant, «la dialectique marxiste doit rester contemporaine de son contenu», et «l'histoire "vraie" ne peut être substituée à l'histoire concrète».


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia