Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Aux origines de la corruption : démocratie et délation en Grèce ancienne

Couverture du livre Aux origines de la corruption : démocratie et délation en Grèce ancienne

Auteur : Carine Doganis

Préface : Claude Mossé

Date de saisie : 19/01/2007

Genre : Histoire

Editeur : PUF, Paris, France

Collection : Fondements de la politique

Prix : 26.00 €

ISBN : 978-2-13-055579-7

GENCOD : 9782130555797

Sorti le : 19/01/2007

Francois Attia - 03/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 16/02/2007

La politique est en crise, la cité est divisée.
On peut regretter un âge d'or de l'engagement des citoyens, de la participation aux affaires publiques, du débat constructif permettant à tout un chacun de prendre la parole, comme on l'imagine dans la cité d'Athènes à l'époque classique. Cette référence, familière aux politologues, aux philosophes, aux historiens ou aux juristes, n'a été traitée jusqu'à présent que sous un angle positif, dans une tradition soucieuse d'établir la filiation de la République.
Pourtant, la démocratie antique, généreusement idéalisée, peut également servir de modèle par ses dérives, ses défaillances et ses crises pour mieux comprendre le politique aujourd'hui. Inhérente à la démocratie grecque, la pratique abusive de l'accusation publique volontaire - la sycophantie - a largement participé à la corruption du système. C'est l'indicateur d'analyse qui a été retenu dans ce livre, dont l'ambition est de montrer que les dysfonctionnements du modèle athénien ne sont pas moins instructifs que ses réussites.
Selon la manière dont les citoyens s'approprient le recours à l'accusation publique volontaire, l'institution peut fonctionner comme un ministère public " citoyen " ou, au contraire, donner prise à la délation. Parce qu'elle est à la fois le résultat de l'appropriation par les citoyens d'une institution conçue à l'origine comme éminemment démocratique et le symptôme de la corruption de cette institution, la sycophantie pose la question de la confiance institutionnelle.
La délation met en évidence la corruption de l'idéal d'une société de confiance, qui est celle de la cité d'Athènes à l'époque classique, que l'on pourrait bien retrouver dans l'idéal de transparence qui caractérise les démocraties contemporaines.

Docteur en science politique et diplômée de l'Institut d'Études Politiques de Paris, Carine Doganis est l'auteur de nombreux articles sur les fondements de la démocratie. Ses recherches portent actuellement sur la gouvernance démocratique, les transformations institutionnelles et administratives des structures publiques, les formes de participation politique et les attitudes citoyennes.



  • La revue de presse Maurice Sartre - Le Monde du 13 juillet 2007

Où passe la frontière entre la juste dénonciation du crime et la délation, ravageuse du lien communautaire ? Les cités grecques, dépourvues d'institutions publiques pour protéger la loi, confiaient à chaque citoyen le soin de dénoncer aux magistrats ceux qui violaient la loi. Vision idéalisée d'une démocratie participative qui considère chaque citoyen comme un militant au service de sa cité et feint d'ignorer les zones obscures de la nature humaine ! Carine Doganis, en se fondant sur l'abondante documentation athénienne relative aux dénonciateurs publics professionnels, les sycophantes, analyse la complexité d'une situation à la fois révélatrice des idéaux de la communauté et source d'une corruption inévitable de ces idéaux. Dans cette démocratie totale, la mobilisation permanente du citoyen au service de la loi impose à chacun une connaissance parfaite des mécanismes juridiques protecteurs de la démocratie : l'appel à la dénonciation constitue un processus d'apprentissage essentiel de la démocratie.


  • La revue de presse Jean-Baptiste Marongiu - Libération du 15 février 2007

La démocratie athénienne y est revisitée non pas dans les habituels étages nobles, mais en ses sous-sols peu ragoûtants. Plus fondamentalement, il est question de participation politique, aujourd'hui comme hier, dans ce détour comparatif entre institutions athéniennes et démocratie moderne. Si, à Athènes, le renforcement continu du pouvoir populaire a marqué un approfondissement certain de la démocratie, sa dégradation montre aussi que les institutions seules ne suffisent pas à la pérenniser, car elle est avant tout la pratique vivante d'un imaginaire partagé.


  • Les courts extraits de livres : 25/03/2007

Sycophantes et délation

1. DÉLATEURS SANS FRONTIÈRES

a. Le menteur et le flatteur

Le sens du mot sycophante et de ses dérivés n'est pas clairement établi : le terme recouvre une multiplicité de figures et d'attitudes, allant du mouchard au dénonciateur professionnel, de la calomnie à la délation publique. Une étude lexicale prenant en compte l'évolution du mot dans plusieurs langues européennes permet néanmoins de situer le sycophante entre le menteur et le flatteur.
Un sycophante, c'est d'abord un menteur. Le Littré le définit par une accumulation de synonymes - «fourbe, menteur, fripon, délateur, coquin» - en mettant l'accent sur l'idée de ruse et de malhonnêteté. Le Trésor de la langue française qualifie le sycophante de «calomniateur», de «délateur» et, par extension, de «personnage hypocrite, fourbe». Tout en précisant qu'il s'agit là d'un terme littéraire et vieilli, Le Robert renvoie au «délateur», au «mouchard», et par extension, à un «espion», un «fourbe». Dans les Fables de La Fontaine, le sycophante désigne le loup habillé en berger, et dénote la ruse et l'hypocrisie :

«Sa personne étant ainsi faite,
Et ses pieds de devant posés sur la houlette,
Guillot le sycophante approche doucement.»

«Synonyme d'hypocrisie» d'après le Trésor, le substantif féminin «sycophanterie» est attesté dans une phrase de Valéry : «Que vous êtes loin, ô bonheur, de la sycophanterie et de l'astucieuse habileté de Barrés.» Dans les Confessions d'un enfant du siècle, le terme «philosophailler» choisi par Musset pour désigner «ces sycophantes modernes» traduit bien l'idée d'argutie sophistique qui aussi est un des aspects de la sycophantie en grec ancien.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia