Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. La provende & l'étamine

Couverture du livre La provende & l'étamine

Auteur : Jean-Noël Jeanneney

Date de saisie : 08/02/2007

Genre : Sociologie, Société

Editeur : Tallandier, Paris, France

Prix : 23.00 €

ISBN : 2-84734-378-4

GENCOD : 9782847343786

Sorti le : 08/02/2007

Emma Barcaroli - 27/02/2007


  • Les présentations des éditeurs : 17/02/2007

Ces chroniques couvrent trois décennies, de 1976 à 2007. Les commentaires que donne Jean-Noël Jeanneney des ouvrages dont il a fait sa provende au cours du temps restituent, rassemblés comme les pièces d'un puzzle, un paysage intellectuel et un tempérament politique : celui d'un historien qui a joué sa partie entre l'université, les médias et la vie publique. L'auteur se réclame d'une gauche attentive à ses racines et à l'héritage des grands ancêtres, réticente aux surenchères et à l'esprit de système, rebelle aux hypocrisies du conservatisme, sensible aux leçons et au style du gaullisme d'origine, soucieuse d'enrichir l'aventure européenne, ardente à porter le message culturel des Lumières dans notre monde tourmenté.

Jean-Noël Jeanneney, professeur à l'Institut d'études politiques, est l'auteur de nombreux ouvrages et documentaires d'histoire contemporaine. Il a été président de Radio France et de RFI entre 1982 et 1986, président de la Mission du Bicentenaire de la Révolution française en 1989, secrétaire d'État au Commerce extérieur et à la Communication (1991-1993). Il est producteur de l'émission «Concordance des temps», sur France Culture, et préside la Bibliothèque nationale de France depuis mars 2002.


  • Les courts extraits de livres : 17/02/2007

Les coulisses de la débâcle

Pourquoi l'effondrement de 1940 ? Voilà peut-être la plus grande question de notre histoire contemporaine : question si lourde et si grave que depuis le livre célèbre et admirable de Marc Bloch, l'Étrange Défaite, écrit à chaud pendant l'été de 1940, on ne s'est plus guère risqué à proposer une réponse de synthèse exhaustive. Tandis que les polémistes des divers bords rabâchent leurs mutuels anathèmes, les historiens tournent autour du sujet avec les prudences d'un chaton devant des braises.
Mais peut-être se consolera-t-on un peu en songeant que chaque année qui passe permet au moins, en attendant, d'élargir la masse des archives accessibles et des témoignages de pre­mière main : celui du lieutenant-colonel Paul de Villelume, dont la famille vient de confier aux éditions Fayard le journal inédit, se place d'emblée, par sa richesse et sa nouveauté, au premier rang. Le nom ne dit pas grand-chose : Villelume est l'un de ces hommes d'entourage qui n'ont jamais accédé au devant de la scène mais qui ont beaucoup compté et qui surtout, depuis l'ombre, ont pris le temps d'observer et de garder trace, au jour le jour, du spectacle et des attitudes. De tels témoins, on apprend plus d'ordinaire que dans ces nombreux mémoires qu'après coup viennent proposer les premiers acteurs, écrasant les chronologies, modifiant les perspectives et reconstruisant les enchaînements au service de leur propre gloire.
Villelume, brillant combattant de 1914, est un des bons esprits de cette génération de soldats qui avaient moins de trente ans pendant la Première Guerre mondiale et qui piaffent en 1939 sous les ordres des vainqueurs fatigués de 1918. Il est bien informé des choses politiques et économiques. Depuis 1935, il est détaché au Quai d'Orsay pour y assurer la liaison avec l'état-major du général Gamelin : poste d'observation privilégié à la frontière de deux univers souvent opaques l'un à l'autre. Proche de Paul Reynaud, il devient in extremis directeur de son cabinet militaire, le 19 mai 1940, lorsque après l'offensive le président du Conseil congédie à la fois Daladier et Gamelin et il demeure à ses côtés jusqu'à la fin, le 16 juin 1940.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia