Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Pierre Reverdy

Couverture du livre Pierre Reverdy

Auteur : Jean-Baptiste Para

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Littérature Etudes et théories

Editeur : CulturesFrance, Paris, France

Collection : Auteurs

Prix : 17.50 €

ISBN : 978-2-35312-010-9

GENCOD : 9782353120109

Joachim Salinger - 09/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 19/02/2007

D'une haute exigence dans sa nudité même, refusant la séduction immédiate au bénéfice d'une émotion plus secrète et plus durable, l'oeuvre de Pierre Reverdy se détache au premier plan de la poésie française du XXe siècle. «Reverdy a dégagé une sensibilité inédite du monde», écrivait Tristan Tzara, «sa place est parmi ces créateurs de valeurs qui ont le plus contribué à changer sinon la vie, du moins sa signification, telle qu'elle est en train de se définir comme époque et comme histoire.» Reverdy est non seulement l'auteur d'une oeuvre qui a marqué des générations de poètes, d'André Breton à André du Bouchet et Jacques Dupin, mais il est sans doute, parmi ses contemporains, celui qui a le plus profondément médité sur les moyens et la fonction de la poésie. Il s'est formé et a vécu dans l'amitié des peintres, au premier rang desquels Picasso et Braque, il a fondé et dirigé à Paris la revue Nord-Sud (1917-1918), s'est éloigné de la capitale en 1926 pour vivre à Solesmes, continuant d'affronter dans cette retraite les épreuves de la vie et tout le drame humain avec une absolue loyauté. Ce livre retrace l'aventure terrestre de Pierre Reverdy tout en explorant les étapes et les versants d'une oeuvre qui se révèle, par-delà ses métamorphoses, d'une vibrante unité.

Jean-Baptiste Para est né en 1956. Poète et critique d'art, il est rédacteur en chef de la revue littéraire Europe. Sur les ondes de France Culture, il a animé avec André Velter une émission consacrée à la poésie. Il a traduit en français des poètes italiens et russes.

Dernier livre paru : La Faim des ombres (Obsidiane, 2006, prix Apollinaire).


  • Les courts extraits de livres : 19/02/2007

De mars 1917 à octobre 1918, Reverdy fit paraître quatorze fascicules d'une revue à laquelle il donna le titre de Nord-Sud, du nom de la compagnie qui avait ouvert quelques années plus tôt la ligne de métro reliant Montmartre à Montparnasse, les deux quartiers de Paris où se concentrait l'avant-garde littéraire et artistique. À cette époque les restrictions dues à la guerre avaient contraint les journaux à réduire leur pagination, de sorte que les arts et la littérature ne pouvaient y bénéficier d'une attention suivie. Du côté des revues, rares étaient celles où se dessinaient les lignes de crête de la modernité. Outre L'Élan (1915-1916) d'Amédée Ozenfant, la plus significative était Sic, fondée en janvier 1916 par Pierre Albert-Birot et qui portait en sous-titre Sons Idées Couleurs Formes, signalant ainsi les divers horizons qu'elle entendait explorer. Cette revue se situa d'abord au carrefour du futurisme et du cubisme, tout en recevant aussi l'empreinte d'Apollinaire. En fondant Nord-Sud, Reverdy, qui avait alors vingt-huit ans, souhaitait associer la création et la réflexion esthétique, privilégier la littérature et les arts selon une ligne de conduite rigoureuse qui éviterait toute dispersion, regrouper des énergies voisines et faire émerger sans confusion possible ce qui était à ses yeux le meilleur de la novation. Son projet répond, entre autres visées, à un souci de clarté, de clarification. Quelques années plus tard, il eut l'occasion de résumer l'aventure de Nord-Sud dans un article donné à la revue L'Esprit nouveau : «En 1916 - le moment était venu où l'on pouvait parler d'esthétique, je l'ai fait dans Nord-Sud parce que l'époque était à l'organisation, au rassemblement des idées, parce que la fantaisie faisait place à un plus grand besoin de structure et que ce sentiment parlait assez fort en moi, pour que je fondasse une revue pour l'exprimer et pousser une idée à la réalité. L'événement m'a donné entièrement raison. Les jeunes gens qui naissaient au monde littéraire à ce moment se groupèrent dans cet organe de combat - le dernier d'un genre qui n'a plus aujourd'hui le droit de vivre - et une esthétique vraiment nouvelle s'affirma attirant vivement l'attention que les oeuvres isolées avaient jusque-là laissée distraite.»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia