Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Viscéral

Couverture du livre Viscéral

Auteur : Rachid Djaïdani

Date de saisie : 01/02/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Seuil, Paris, France

Prix : 15.00 €

ISBN : 2-02-090820-4

GENCOD : 9782020908207

Sorti le : 01/02/2007

Charlotte Thomas - 09/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 23/02/2007

" Les premiers rayons du soleil enflamment une cité immense, la plus cramée du territoire gaulois.
Inaugurée il y a trente ans, elle n'a pas d'appellation contrôlée, pas de label, pas de millésime. Ici, les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l'herpès soigné au Kàrcher, les barbelés le sida, et la Déclaration universelle des droits de l'homme est une blague qui circule sous le manteau." Viscéral : Rachid Djaïdani renoue avec l'univers qui a fait le succès de Boumkoeur, son premier roman.
La banlieue a changé, la violence s'est radicalisée, l'exclusion a gagné du terrain. Dans sa cité, Lies trace sa voie, entre les cours de boxe qu'il donne aux gosses du quartier et le taxiphone dont il s'occupe. Une annonce pour un casting, la rencontre avec Shéhérazade, belle brune magnétique, vont bousculer son quotidien. Mais de l'idylle à l'enfer, il n'y a qu'un pas : autour de Lies et de sa princesse, les lascars rôdent, la cité se referme.

Rachid Djaïdani est écrivain, acteur, réalisateur.



  • La revue de presse Philippe-Jean Catinchi - Le Monde du 2 mars 2007

Il a fait une entrée fracassante dans le monde des lettres avec Boumkoeur (Seuil, 1999), chronique saisissante des banlieues, brossée dans une langue puissante et inventive. Rachid Djaïdani n'a pas 26 ans, fréquente depuis l'adolescence les salles de boxe et flirte déjà avec le cinéma. Projet d'acteur, mais aussi d'écriture. Et c'est ainsi qu'un scénario est devenu roman. Suit Mon nerf (2004) et Sur ma ligne, le film documentaire qu'il réalise sur ce nouveau chantier. Sur le même tempo.Avec Viscéral, Djaïdani remonte sur le ring. Avec un punch qui n'épargne personne, et surtout pas le porte-parole de l'auteur. Lies est boxeur lui aussi, et tenté par le cinéma. Mais le film est forcément noir à l'heure où la violence et le non-droit règnent sur les "quartiers" de haute insécurité...
Viscéral continue l'auscultation clinique d'un corps, humain comme social, amorcé dès Boumkoeur et ose une plongée dans la "sous-France".


  • La revue de presse Gilles Martin-Chauffier - Paris-Match du 22 février 2007

...lisez donc «Viscéral», le nouveau roman de Rachid Djaïdani. Il a gardé un nom algérien mais c'est un pur Français et, sous sa plume, on voit vivre des beurs. Vous y verrez la place que tient la religion dans leur vie : peanut. Attention, ils ne sont pas intégristes mais ce ne sont pas non plus des petits saints. Je vous préviens : on quitte le monde des fantasmes pour plonger dans la réalité...
Sur leurs quads, les petites terreurs locales slaloment entre voitures garées, carcasses calcinées, nids-de-poule et caméras de surveillance. On est en plein folklore et c'est très triste car tout le monde vasouille, même ceux qui ont plus de diplômes en poche qu'un dealer, de petites coupures dans son jean. Le héros du roman est un jeune prof de boxe. Prudence : un coup de poing de sa part en pleine poire et la Belle au Bois dormant est renvoyée à ses rêves pour mille ans. Pour s'en sortir, il a ouvert un Taxiphone avec connexion Internet, photocopieuse et tutti quanti. Il tombe amoureux, il décroche un rôle dans un téléfilm, il veille sur des gamins auxquels il enseigne qu'ils ont des droits et des devoirs comme tout le monde - même si eux n'ont pas accès aux antisèches des jeunes bourgeois pistonnés...
Je vous le répète : c'est très triste. Et ça finit très mal. Mais, à chaque ligne, on sent que ça sonne juste. Et ce qu'on entend, ce n'est pas le muezzin. C'est la France actuelle, la vraie, la nôtre.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia