Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Sad

Couverture du livre Sad

Auteur : Daniel Desmarquest

Date de saisie : 01/02/2007

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Seuil, Paris, France

Collection : Cadre rouge

Prix : 13.00 €

ISBN : 2-02-090449-7

GENCOD : 9782020904490

Sorti le : 01/02/2007

Agathe L'huillier - 15/03/2007


Charlotte Thomas - 09/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 01/03/2007

A seize ans, Sad et Sixty sont inséparables et partagent tout, le même tatouage autour du nombril, le même dégoût devant un monde trop moche.
Et un énorme secret : elles ont décidé d'en finir, ensemble. En vérité, c'est Sad, l'écorchée vive, qui entraîne Sixty dans la spirale de sa détresse d'enfant meurtrie. Au lycée comme à la maison, enfermées dans leur bulle, les deux amies ruminent leur plan, avec dans les oreilles la musique de Chet Baker. Au fur et à mesure que Sad aborde des eaux de plus en plus troubles, cette idée de suicide commence à effrayer Sixty.
Un récit dérangeant et sulfureux, qui fait peur et qui fascine. Il décrit la dangereuse dérive, terriblement actuelle, de deux adolescentes en proie à la fragilité de vivre et qui tanguent au bord du vide.

Daniel Desmarquest est l'auteur de plusieurs romans parus chez Grasset : Les Falaises d'Etretat, La Scène des adieux, Lila Paradis, Aqua bella. Il a reçu en 2002 le prix Médicis de l'essai pour Kafka et les Jeunes Filles (Pygmalion).



  • La revue de presse Dominique Fernandez - Le Nouvel Observateur du 1er mars 2007

Aucune issue heureuse possible dans le monde où ces filles perdues évoluent. Perdues absolument, puisque tout a été essayé et que rien n'a relevé la platitude du quotidien, pas même un sens de faute ou de honte...
C'est un tour de force qu'a réussi Desmarquest de ne jamais faire apparaître l'auteur cultivé qu'il est pour s'effacer derrière cette gamine, se couler dans ses sentiments et adopter son langage. «Sad» est «triste» comme une chanson, fort comme un documentaire, émouvant comme une oeuvre d'art en résonance intime avec les désarrois de la jeunesse contemporaine.


  • Les courts extraits de livres : 16/03/2007

Pendant que le bain coulait, j'ai visité ta chambre, sans trop fouiner. Sur l'étagère où tu ranges tes affaires de classe, j'ai trouvé ce cahier à spirale tout neuf où j'ai commencé d'écrire avec un feutre violet. Je t'ai aussi emprunté un T-shirt blanc qui m'arrive à mi-cuisses et que je viens d'enfiler en sortant de l'eau. Je m'y suis à peine trempée, toute frissonnante j'ai été prise aussitôt de panique : on va m'interroger, on va m'accuser, j'irai en prison ou bien ils me diront folle, on m'enfermera. Pour ça que je dois vite me tirer et que tu ne dois pas dire que tu m'as vue cette nuit. C'est pas de la lâcheté, j'ai pas peur de la prison mais des questions. Ils me croiront pas, il leur faut toujours un coupable, un complice. Impossible de raconter aux flics ce qui s'est passé, je ne veux pas qu'ils fourrent leur nez là-dedans, qu'on se mêle de nous juger. Quand j'ai tiré la chaînette pour vider la baignoire, il m'a semblé que le tourbillon avait aspiré le corps de Sad. On se baignait souvent ensemble en revenant du lycée, pour se laver de toutes les conneries de la journée. On se sentait si bien dans l'eau qu'on aurait voulu s'y laisser fondre, j'adorais la savonner, faire mousser ses cheveux. Sad se laissait couler au fond de la baignoire, je me glissais contre elle, et on restait le plus longtemps possible sans bouger, en apnée. C'est là que l'idée a germé, qu'on a commencé à se faire un film. On y avait tellement pensé, tellement rêvé : pourquoi elle a triché ? Elle a tout gâché.
Au lavabo, j'ai essayé d'enlever le tatouage que j'ai sur le ventre avec ta pierre ponce : impossible à effacer, je le porterai toujours. T'as jamais posé de question mais tu as dû remarquer que Sad portait exactement le même, on se l'était fait faire le même jour : un 8 qui s'enroule autour du nombril comme un petit serpent bleu.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia