Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans la peau d'un autre : pèlerinage insolite au Maroc avec les mages Regraga

Couverture du livre Dans la peau d'un autre : pèlerinage insolite au Maroc avec les mages Regraga

Auteur : Manoël Pénicaud

Date de saisie : 15/02/2007

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Presses de la Renaissance, Paris, France

Collection : Esprit de voyage

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-7509-0300-8

GENCOD : 9782750903008

Sorti le : 15/02/2007

Charlotte Thomas - 09/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 02/03/2007

Non loin de Marrakech et d'Essaouira, très loin pourtant du Maroc des clichés touristiques, les confréries Regraga accomplissent un rituel millénaire de quarante jours pour rendre hommage aux saints ancêtres, parmi lesquels les sept fondateurs, chrétiens d'origine, qui auraient importé l'islam au Maroc à l'époque du prophète Mohammed. Manoël Pénicaud les a accompagnées et nous révèle au fil de ce pèlerinage ancestral une autre réalité de la foi musul­mane, haute en couleurs, festive, profonde. Grâce à son humilité mais aussi à son humour, l'auteur, cet étranger dont on se méfie au départ, parvient peu à peu à se faire accepter par ces pèlerins rustres mais rayonnants d'une grâce particulière.
Par-delà cette étonnante aventure personnelle, Manoël Pénicaud pose en filigrane la question de l'altérité, si importante dans le monde d'affrontement qu'est le nôtre.

Voyageur âgé de 28 ans, Manoël Pénicaud est spécialiste des pèlerinages et de la médiation interculturelle, étudiés notamment sous la direction de Bruno Etienne (université d'Aix-en-Provence). Diplômé de l'Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative, il est en outre auteur et réalisateur de reportages télévisés, et organise des expositions photographiques.


  • Les courts extraits de livres : 02/03/2007

Alors que j'étais engagé sur un chemin de terre auquel s'accrochait une grappe de maisons basses, mes pas croisèrent ceux d'un jeune garçon, assez surpris de me voir ainsi débarquer de nulle part. Salutations. Le billet lu, il m'invita à le suivre dans une cour blanchie à la chaux, où je patientai quelques instants tandis qu'il disparaissait par une porte adjacente. L'endroit respirait le calme et la simplicité, à l'image de cet arbre à linge où un couple d'oiseaux avait élu domicile.
Une voix rauque et grave rompit ce charmant silence : «Entrez !» J'ôtai maladroitement mes chaussures devant la porte, fébrile de rencontrer Si-Ahmed, le moqaddem (chef) des Regraga, puis pénétrai dans la pièce sombre en retenant mon souffle, le coeur battant car tout allait se jouer à l'intérieur. Mais j'étais confiant, le tout était d'être sincère. L'homme était alité par terre, au pied du lit, sur des coussins fleuris. La cinquantaine bien prononcée, cheveux grisonnants et barbe de quelques jours, il était mal en point, nul besoin d'être devin pour s'en rendre compte. Mais son regard n'en était pas moins vif et perçant, doué d'une intrigante beauté. Je me présentai aussitôt comme le jeune étudiant français dont on avait dû lui annoncer la venue au début de l'hiver. Déconcerté d'abord, il chercha dans sa mémoire d'homme malade et se souvint de cette journée ensoleillée de janvier où Abdelkader Mana lui avait rendu visite et apporté du mimosa. Ce dernier venait de perdre son père, le doyen des maîtres marqueteurs d'Essaouira.
Il écouta sans sourciller ma détermination à étudier le grand périple printanier qu'ils allaient entreprendre dans quelques jours. J'étais prêt à les suivre, s'il le voulait bien, pendant la totalité du pèlerinage, afin d'observer ce qui s'y passerait. Se plier aux mêmes contraintes et conditions de vie que les autres pèlerins n'était pas un problème en soi et correspondait aux principes de la démarche anthropologique, de la nécessité de vivre de l'intérieur ce fascinant voyage.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia