Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'institution éducative spécialisée : entre mise en scène et mise en sens

Couverture du livre L'institution éducative spécialisée : entre mise en scène et mise en sens

Auteur : Philippe Bouchez

Date de saisie : 22/02/2007

Genre : Société Problèmes et services sociaux

Editeur : Erès, Toulouse, France

Collection : L'éducation spécialisée au quotidien

Prix : 23.00 €

ISBN : 2-7492-0705-3

GENCOD : 9782749207056

Sorti le : 22/02/2007

Claire Lamarre - 19/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 05/03/2007

Comment transmettre la Loi symbolique dont la présence permet aux êtres de désirer et de se parler ? Comment nouer l'affect à la parole ? Comment donner aux enfants le cadre nécessaire à leur humanisation et à leur socialisation ? Comment des limites bien établies, élaborées à partir des lois fondamentales (interdit d'inceste, de meurtre, de nuire à autrui), offrent-elles un contenant à la haine ? En quoi répondre de manière ferme et dépassionnée à la violence peut éviter au sujet d'avoir à inventer de plus graves transgressions ?

En animant les réunions cliniques des équipes éducatives, l'auteur tente, par son approche analytique, de comprendre ce qui se rejoue de traumatismes passés sur la scène de la vie quotidienne de l'institution. En effet, les relations que les résidents, enfants ou adultes, nouent avec leurs soignants, sont marquées par des répétitions sous-jacentes. Repérer ces effets de transfert libère de nouvelles voies d'expressions et permet au sujet de dépasser le cycle infernal du symptôme.

Croisant ainsi l'expérience de la névrose de transfert avec celle des éducateurs aux prises avec le réel des pulsions et des pas­sages à l'acte, l'auteur interroge les événements quotidiens et leurs enjeux à la lumière de la théorie. Il témoigne ainsi de l'importance du travail de représentation symbolique nécessaire pour étayer le psychisme malmené des personnes accueillies.

Philippe Bouchez est psychologue-psychanalyste, il exerce depuis trente ans auprès d'équipes éducatives et soignantes dans différentes institutions de soins de la petite enfance (CMP, psychiatrie infantile, IME), jusqu 'à l'adolescence et la jeune majorité dans les services dépendants de la justice pour enfants (AEMO, MECS), et l'âge adulte dans des foyers pour handicapés mentaux.


  • Les courts extraits de livres : 05/03/2007

Nous partons de l'idée qu'il faut, en institution, faire jouer ce qui se trame et se transmet dans cette rencontre entre l'enfant et son père fort, mais en désamorçant le piège qu'elle recèle.
Avant de répondre, il nous faut donc décrire ce qui se joue dans cette rencontre en démontant ce qui se passe quand elle n'a pas lieu.
De quelle rencontre s'agit-il donc ? Celle qui permet l'expression de la haine. Et pourquoi privilégier l'expression de la haine ? Parce que c'est la première réponse de la psyché, la réponse la plus archaïque quand elle rencontre la frustration, ce sur quoi elle ne cesse de buter. Quand le monde dans lequel elle se représente ne lui offre pas la satisfaction qui lui paraît légitime, naît alors le désir de détruire ce monde. Plus la frustration est continue et précoce, plus la fureur est grande et plus le danger de destruction totale est important. Dans la mesure où, aux stades originaires, la psyché est création de la totalité du monde, elle se trouve de facto à l'origine d'un monde fait d'attaques ; elle se vit alors comme créatrice de mauvaises choses (kaka en grec) ; il faut donc qu'elle se détruise ou qu'elle détruise le corps s'il n'est que chaos, s'il n'apporte que dysharmonie. C'est l'origine de beaucoup de comportements de mutilation chez les enfants autistes, mais aussi chez certains délinquants - comportements dont ceux-ci se protègent la plupart du temps en les retournant contre l'autre.
À un stade plus évolué, au stade primaire où la psyché découvre l'existence de l'autre que soi, l'Autre est postulé comme engendrant toute chose. Tout ce qui arrive est comme créé par le désir de cet Autre à qui est dorénavant attribuée la toute-puissance originaire dont la psyché a bien dû se rendre compte qu'elle n'en pouvait mais... Et l'attribution de cette toute-puissance à l'Autre garantit la pérennité du fantasme de toute-puissance du désir.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia