Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Marie Stuart

Couverture du livre Marie Stuart

Auteur : Hortense Dufour

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Biographie

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-268-06042-2

GENCOD : 9782268060422

  • Le journal sonore des livres : Alban Guyon - 02/04/2007

Alban Guyon - 02/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 07/03/2007

«En ma fin est mon commencement»

Marie Stuart est une incontournable et fascinante figure de la Renaissance.
Fille de Jacques V roi d'Ecosse et de Marie de Guise, une grande princesse française, Marie naquit en Ecosse le 8 décembre 1542. Son père mourut aussitôt. Elle fut sacrée reine d'Ecosse à l'âge de neuf mois et reçut trop jeune les plus glorieux hommages. Sa singulière beauté et son orgueil tracèrent les fatales arabesques de cette existence hors du commun.
Mariée à François II, fils du roi de France Henri II et de Catherine de Médicis, Marie connaît la gloire et l'enchantement de vivre à la somptueuse cour des Valois. Veuve à dix-huit ans, elle veut à toute force régner sur son lointain royaume : l'Ecosse.
Seule en une cour de lords calvinistes, avides, hostiles, convoitant sa beauté et surtout sa couronne, Marie va rencontrer la trahison. Elle se mariera deux fois, mal.
Elle épouse, au mécontentement de sa cousine, pire ennemie Elizabeth Ière, le décevant lord Darnley dont elle aura un fils, le futur Jacques Ier roi d'Angleterre.
Subjuguée par le séduisant comte de Bothwell, Marie bascule dans la passion. Bothwell assassine Darnley et épouse Marie Stuart au mécontentement des lords et de la cour. Des péripéties sanglantes suivent ce mariage qui déclenche la révolte des lords. Marie Stuart commet alors la folle imprudence de croire à l'hospitalité de sa cousine Elizabeth Ière, l'implacable reine-vierge. Elle ignore que vingt années de dures prisons anglaises l'attendent. Elles aboutiront à son procès et à son exécution à Fotheringhay, le 10 février 1587. Son héroïsme devant la mort, la décapitation non sans cruauté, a impressionné même ses ennemis.
Elle allait avoir quarante-cinq ans, reine déchue qui avait brodé sa devise en ses années de captivité : En ma fin est mon commencement. Pour ses fervents alliés, elle demeure fidèle à son sacre et fut la martyre de sa foi catholique. Elle est entrée pour toujours dans le mythe.

Hortense Dufour avec le talent qu'on lui sait, a écrit là une de ses plus grandes biographies nimbée rie tragédie shakespearienne et mêlée de fougue d'un Walter Scott. Romancière et biographe, elle a souvent consacré ses recherches à de grandes figures féminines : la comtesse de Ségur, Cléopâtre, Marie Antoinette, Sissi (Flammarion), Colette, George Sand (le Rocher), toutes également parues aux éditions J'ai lu.


  • Les courts extraits de livres : 07/03/2007

Le nom «Stuart» s'écrivait «Stewart». L'influence française contractera le nom en «Stuart». La complication de cette dynastie tirait son origine de Walter «Stewart» (qui signifie «l'intendant») - il était, en effet, intendant du roi Robert Ier. Walter Stewart - «intendant», - avait un rang élevé : gouverneur de la Couronne. Il avait la confiance de son roi, dont il épousa, en 1315, la fille. Ils eurent un fils : Robert IL La dynastie des «Stewart» était née. On écrira «Stuart» tout au long de cet ouvrage : Marie signait son nom «Stuart» et cela est suffisant pour que la contraction très ancienne d'un nom devienne celle d'une longue dynastie. Elle s'étend par branches parallèles et successives jusqu'à la reine Elizabeth II qui régnera au XXe siècle et une partie du XXIe siècle.
La nature, le sang celtique, le sang guerrier, le sang français, les autres alliances, la connaissance de la France, si raffinée (et cruelle) au XVIe siècle, composent les méandres consanguins que l'on décèle dans le caractère et le comportement de Marie Stuart. Il n'est pas innocent de naître, lotie de grâces, unique héritière d'une aussi farouche cordée.
Marie Stuart a bouleversé le destin en croyant reprendre son bien : l'Ecosse mais aussi l'Angleterre où régnait sa redoutable voisine et cousine, Elizabeth Ire.
Marie est une enfant de l'hiver. Née sous le signe du Sagittaire. Le signe de la fin des moissons et des vendanges. Le signe où toute vie semble s'anéantir. Le signe où émane ce qui est brillant, subtil, la parole, l'Esprit. Le réel et l'Immortel. Le signe nanti d'une flèche et d'un arc. Marie Stuart, auguste nomade d'une tragédie dominée par ses uniques forces intérieures. Munificence du moi, Royauté du moi.
Une enfant qui naissait six jours avant la mort de son père, le roi Jacques V. La mort et la résurrection. Une enfant née le 8 décembre 1642, fête de la Conception de la Vierge. Immaculada Concepcion. Jamais, disait-on, au jour de sa naissance, on n'avait traversé un tel hiver. La neige, le gel, la glace bloquaient les bateaux au port de Newcastle.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia