Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Marie Talabot : une Aveyronnaise dans le tourbillon du XIXe siècle

Couverture du livre Marie Talabot : une Aveyronnaise dans le tourbillon du XIXe siècle

Auteur : Louis Mercadié

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Rouergue, Arles, France

Prix : 25.00 €

ISBN : 978-2-84156-832-1

GENCOD : 9782841568321

François Attia 100407 - 12/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 13/03/2007

«Vous ne voulez pas me voir vivante, je vous dominerai après ma mort !» aurait lancé Marie Talabot aux habitants de sa ville natale de l'Aveyron. Son mausolée, imposant monument de marbre blanc érigé en 1892, domine la vallée d'Olt, surplombant la ville et défiant les passants. Personnage au grand coeur, audacieuse et déterminée, pour les uns, parvenue et courtisane pour les autres, Marie Talabot intrigue et provoque toujours, fidèle à ce qu'elle fut de son vivant.
Née en 1822, Marie-Anne Savy, partie de rien, devint l'une des femmes les plus riches et les plus connues de la France du Second Empire. Elle perd sa mère dès l'âge de cinq ans, connaît alors l'orphelinat, puis l'usine avant d'entrer au service d'une grande famille de la ville. En 1837, engagée par des notables marseillais, elle quitte l'Aveyron pour le Midi. Là, elle rencontre Paulin Talabot, polytechnicien, grand entrepreneur saint-simonien, et ingénieur visionnaire à l'origine de l'arrivée du chemin de fer en France. Domestique, puis compagne, et enfin épouse de Paulin, elle saura s'imposer dans la difficile société bourgeoise du XIXe siècle, sans jamais oublier son pays d'origine. Elle fera de leur château du Roucas Blanc, à Marseille, et de leur salon de la rue de Rivoli, à Paris, des lieux de rencontres très prisés, où se croiseront Eiffel, Stephenson, l'astronome Le Verrier, ou encore de nombreux artistes, comme Delacroix, Henner, Laurens ou Gavarni.

Historien et grand connaisseur de l'histoire de la vallée d'Olt, Louis Mercadié a sondé les archives et exploré la mémoire orale pendant plus de dix ans pour nous offrir aujourd'hui cette passionnante biographie. Il est l'auteur de deux monographies sur Sainte Eulalie-d'Olt et Saint-Geniez-d'Olt et d'un essai historique sur les fraisières.


  • Les courts extraits de livres : 13/03/2007

La nuit avait absorbé toute la vallée. De Lous, on ne devinait plus la rivière qui coulait au fond. Le vent continuait de souffler en bourrasques furibondes et s'insinuait sous la porte, entraînant les flocons de neige jusque sur le plancher. Dans la petite demeure, le feu crépitait joyeux. L'heureux père appela son bébé Marie-Anne, comme la fillette qu'il eut de Catherine sa première épouse. Il l'avait tellement aimée, cette petite Marie-Anne ! Il allait pouvoir reporter cet amour non assouvi, cet amour tronqué tragiquement au bout de quelques mois, cet amour anéanti par la maladie et la misère sur ce beau rayon de soleil et d'espérance qui venait d'entrer dans sa modeste chaumière. Antoine était aux anges !
À cette époque où la mortalité infantile était très élevée, le baptême devait suivre de près la naissance, ce qui impliquait natu­rellement l'absence de la mère à la cérémonie. Ainsi, dès le lendemain Marie Rosière, veuve de Jean dit Boudourquié, emmitoufla le mieux qu'elle put le nouveau-né et partit vers Saint-Geniez-d'Olt, accompagnée d'Antoine. Ils furent reçus à la sacristie de l'église paroissiale par l'un des vicaires de l'abbé Delbosc, l'abbé Pestre qui donna le baptême à l'enfant. Marie Rosière devint sa marraine.
Anne se releva assez rapidement de ses couches, mais ne put cependant participer aux fêtes liturgiques de Noël. En effet, les relevailles, cérémonie qui permettait aux jeunes mères d'être purifiées afin de pouvoir réintégrer la communauté paroissiale, n'eurent lieu qu'en tout début d'année. Il est vrai que certaines mères n'appréciaient guère ce rituel et passaient outre, car elles y ressen­taient une certaine humiliation. Cependant, la mère de Marie-Anne, très imbue de spiritualité, suivit strictement les règles de la religion et s'y soumit. Quinze jours après ses couches, elle se présenta à l'entrée de l'église de Saint-Geniez, en haut de l'escalier à double révolution ". Le vicaire Céré l'accueillit et prononça le rituel de purification. Suivant la coutume, elle offrit alors un cadeau au prêtre, quelques châtaignes et des oeufs, et put désormais regagner le sein de la communauté paroissiale ".


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia