Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Ciano, un conservateur face à Hitler et Mussolini

Couverture du livre Ciano, un conservateur face à Hitler et Mussolini

Auteur : Michel Ostenc

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Rocher, Monaco, France

Collection : Démocratie ou totalitarisme

Prix : 22.00 €

ISBN : 2-268-06115-9

GENCOD : 9782268061153

François Attia 100407 - 12/04/2007


  • Le journal sonore des livres : Alban Guyon - 12/04/2007

Alban Guyon - 12/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 13/03/2007

Le 11 janvier 1944, dans l'aube froide d'un petit matin blême, le comte Galeazzo Ciano est ligoté sur une chaise et fusillé dans le dos, comme les traîtres, par un peloton de fascistes de la République sociale de Salò. Ciano est le gendre de Mussolini, mais celui-ci n'a rien fait pour le sauver des griffes de ses séides les plus fanatiques.
Étrange destin que celui de cet homme assassiné à quarante et un ans. Engagé très jeune dans le mouvement fasciste, il épouse la fille du Duce qui en fait le chef de sa propagande avant de le promouvoir aux Affaires étrangères. D'abord partisan puis artisan de l'alliance avec l'Allemagne nazie, Ciano découvre peu à peu, avec stupeur et dégoût, l'arrogance, la vulgarité et les ambitions délirantes des dirigeants nazis. Il va, en 1939, tenter de désengager l'Italie de cette alliance désastreuse afin de l'empêcher d'entrer dans une guerre pour laquelle elle n'est absolument pas prête. Mais il échoue. S'il a toujours été hostile à la démocratie, il cesse alors d'être fasciste, opte pour un conservatisme autoritaire et s'oppose à Mussolini, ce que les fascistes, partisans affichés du totalitarisme, ne lui pardonneront pas.
C'est cette figure oubliée et pourtant symbolique des enjeux de l'entre-deux-guerres - entre démocratie, totalitarisme et autoritarisme - que restitue ici Michel Ostenc dans une biographie extraordinairement documentée et pleine de nuances.

Michel Ostenc est professeur d'université et l'un des meilleurs spécialistes de l'Italie contemporaine à laquelle il a consacré de nombreux travaux dont Intellectuels italiens et fascisme 1915-1929 (Payot, 1983).



  • La revue de presse Max Gallo de l'Académie française - Le Figaro du 5 avril 2007

Qui connaît encore le comte Galeazzo Ciano (1903-1944) ? Ministre de la Propagande (1934) puis des Affaires étrangères (1936) de Mussolini, Hitler disait de lui : «C'est un danseur de café viennois», et un dignitaire fasciste en faisait l'incarnation du «narcissisme politique». Et pourquoi tirer de l'oubli ce personnage qui, à la différence des proches de Hitler - Himmler, Goebbels, Ribbentrop... - semble n'avoir laissé aucune trace ? La biographie érudite et nuancée que lui consacre Michel Ostenc, spécialiste de l'histoire italienne, nous dévoile que le destin singulier de Ciano éclaire plusieurs pans de la réalité fasciste. Car Ciano n'est pas qu'un ministre parmi d'autres. Il est l'époux d'Edda Mussolini, la fille du Duce...
Et dans son rôle de ministre de la Propagande - il a à peine trente ans -, il organise la mise en scène du régime.


  • Les courts extraits de livres : 13/03/2007

Le comte avait une conception de la politique où le réalisme l'emportait largement sur l'idéologie. Il appartenait à une tendance du fascisme convaincue du déclin des démocraties et persuadée de la capacité de l'Italie à jouer un rôle d'arbitre en Europe. Rome devait se montrer plus hardie dans ses rapports avec Berlin pour contraindre Paris et Londres à reconnaître l'empire italien d'Ethiopie. À peine arrivé au ministère des Affaires étrangères, Ciano se montra moins conciliant que ses prédécesseurs envers l'Entente franco-britannique. Il refusa de se rendre à la conférence de Montreux sur les Détroits, prétextant l'injustice du maintien des sanctions, et il subordonna la présence de l'Italie à celle des pays signataires du pacte de Locarno, à la participation de l'Allemagne et à l'abrogation des accords méditerranéens conclus avec l'Angleterre. Il n'est pas certain qu'il ait été à l'origine du chahut inconsidéré organisé par des journalistes italiens contre la présence du Négus à Genève ; mais l'assemblée de la SDN leva les sanctions contre l'Italie.
La guerre civile espagnole créait une situation nouvelle. Comme son père, Galeazzo était un conservateur autoritaire. Le fascisme l'avait à peine effleuré, même s'il en avait fait l'un des principaux dirigeants du régime. Il était insensible à la problématique corporative et hostile à la propagande antibourgeoise. Il se proclamait foncièrement réactionnaire et anticommuniste. Le gouvernement de Rome avait soutenu les nationalistes espagnols, dès 1934, dans leur combat contre la République. Il leur fournissait de l'argent et des armes, comme le faisaient d'ailleurs beaucoup de mouvements européens d'extrême droite. Dès le début de l'insurrection franquiste, Ciano se comporta en principal défenseur d'une intervention italienne. Il inaugurait ainsi son ministère par une action politique parfaitement conforme à sa pensée profonde.
En accédant au ministère des Affaires étrangères, un mois après la proclamation de l'empire, Ciano était âgé de trente-trois ans seulement. Le «plus jeune ministre» d'Europe changea profondément l'organisation du palais Chigi. Il écarta les hommes liés à son prédécesseur et remplaça le baron Aloisi par Ottavio De Peppo qui était son directeur général au ministère de la Propagande ; Filippo Anfuso sera son chef de cabinet de juillet 1938 à novembre 1941 et restera l'un de ses proches jusqu'à la chute de Mussolini ; lorsque Anfuso quittera Rome pour l'ambassade de Budapest, Ciano éprouvera du chagrin. Il aura l'impression de perdre un camarade, plus encore qu'un collaborateur.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia