Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Laos, la guerre oubliée : le massacre des Hmongs, un déshonneur français et américain

Couverture du livre Laos, la guerre oubliée : le massacre des Hmongs, un déshonneur français et américain

Auteur : Cyril Payen

Préface : Pierre Schoendoerffer

Date de saisie : 01/03/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Robert Laffont, Paris, France

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-221-10593-1

GENCOD : 9782221105931

Sorti le : 01/03/2007

Charlotte Thomas - 20/03/2007


  • Les présentations des éditeurs : 17/03/2007

Au fond de la jungle laotienne, dans une zone interdite, une armée de l'ombre continue son utopique combat contre les communistes, comme si les guerres d'Indochine et du Vietnam n'étaient pas terminées. Ces hommes appartiennent à l'ethnie montagnarde des Hmongs, au sein de laquelle Français et Américains avaient recruté les membres d'une armée supplétive. Dernier acte d'un conflit, qui, dans les livres d'histoire, s'est achevé en 1975 : tout un peuple est assassiné à petit feu par le gouvernement laotien dans l'indifférence générale.

Au péril de sa vie et de sa liberté, Cyril Payen s'est lancé dans une expédition à très haut risque pour nous livrer un témoignage bouleversant sur ces guérilleros de l'impossible réduits avec leurs familles à l'état de gibier et traqués sans pitié dans les limbes du Laos.
Son récit, aussi engagé que révolté, nous alerte sur un ethnocide dont presque personne ne parle aujourd'hui. Alors que des centaines de milliers de touristes visitent le Laos avec une impression de calme et d'harmonie, il fallait écrire ce livre pour réveiller les consciences endormies et tenter d'arrêter le massacre des Hmongs.

Cyril Payen est grand reporter spécialiste de l'Asie du Sud-Est. Il collabore au Nouvel Observateur, à France 24 et RTL.


  • Les courts extraits de livres : 17/03/2007

Le sentier des Larmes

Les Hmongs, ces hommes libres, ne sont pas nés pour le malheur. Ils sont nés pour les «espaces infi­nis des montagnes. Ce royaume du ciel qui s'étire dans le temps et l'espace». C'est l'idée que perpétue leur tradition orale millénaire. L'unité de cette société sans État ni histoire écrite. L'essence de leur nature fauve. L'explication de tout.
Selon la légende, leurs ancêtres vivaient dans les «territoires de glace, un paysage enneigé et monotone» où les «hivers étaient extrêmement rudes et les nuits sans fin». D'après les premiers écrits, ils peuplaient les rives de la rivière Jaune il y a plus de cinq mille ans. Ils constituent ainsi peut-être la peu­plade originelle de Chine.
Le missionnaire français Savina a défendu, au terme de plusieurs années de recherches au XXe siècle, la théorie de l'origine mésopotamienne. Les Hmongs, selon lui, proviennent d'une région du Moyen-Orient couvrant l'Irak et la Syrie. Leurs ancêtres en auraient été chassés par les Aryens, tribu d'origine indo-européenne. Ils auraient ensuite migré vers la Sibérie, la Mongolie, le Tibet et, enfin, les plaines de la rivière Jaune.
L'écrivain Jean Lartéguy croit pour sa part à l'as­cendance russe. Ils seraient ainsi nés dans l'immense plaine sibérienne, sur les berges du lac Baïkal, au nord des contreforts mongols.
On est pris du vertige du temps en contemplant ces cinq millénaires d'existence.
L'hypothèse la plus courante, soutenue par bon nombre d'historiens, dont les éminents Paoze Thao et Neng Yang, situe leur origine en l'an 2700 avant notre ère, en Chine, où quatre des six millions d'entre eux vivent encore. S'ensuivent des siècles de luttes contre les dynasties chinoises qui tentent, déjà, de les asservir.
Les annales les plus anciennes les qualifient, dès le nr siècle avant notre ère, de «barbares auxquels il faut inculquer les bienfaits de la civilisation chinoise».


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia