Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'Edgar : biographie d'Edgar Faure (1908-1988)

Couverture du livre L'Edgar : biographie d'Edgar Faure (1908-1988)

Auteur : Patrice Lestrohan

Date de saisie : 08/03/2007

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : le Cherche Midi, Paris, France

Collection : Documents

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-7491-0585-7

GENCOD : 9782749105857

Sorti le : 08/03/2007

Xavier Brossard - 09/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 18/03/2007

Même s'il n'a jamais été président de la République, Edgar Faure (1908-1988), ami de jeunesse de Pierre Mendès France, longtemps familier de François Mitterrand, aura été l'un des personnages les plus importants de la vie politique française d'après guerre. Il a été deux fois président du Conseil, en 1952 et 1955. Et douze autres fois ministre sous la IVe (aux Finances, notamment) et la Ve : c'est à lui, le «grand ministre», que de Gaulle confie, avec succès, l'Éducation nationale au lendemain de Mai 68. Il est ensuite président de l'Assemblée nationale (1973-1978).

Il a été à l'origine d'événements d'importance, comme l'indépendance du Maroc et, pour partie, celle de la Tunisie. Supérieurement cultivé, curieux de tout, il a aussi écrit des chansons, publié des romans policiers et des biographies. Surtout, il a sans doute été l'homme politique le plus drôle de notre histoire ; vingt ans après sa disparition, ses amis et anciens collaborateurs citent encore ses kyrielles de bons mots et de blagues. Edgar, car on ne l'appelait qu'ainsi, était amusant : ça manque dans le paysage contemporain.

Patrice Lestrohan est journaliste. Il a débuté au Nouvel Observateur et, après Le Quotidien de Paris, L'Événement du jeudi et Stratégies, a rejoint l'équipe du Canard enchaîné. Il est l'auteur d'une enquête pamphlet sur la télévision française, Cocoricotélé (Marabout, 1986).



  • La revue de presse Bertrand Legendre - Le Monde du 23 mars 2007

Quel farceur, cet Edgar Faure ! Quelle intelligence ! Que de talents gâchés ! De tous les présidents du conseil de la IVe République, il fut sûrement l'un des plus doués. Le plus versatile aussi, et le plus vénal. Dans la biographie qu'il lui consacre, Patrice Lestrohan, journaliste au Canard enchaîné, choisit de s'amuser de ses injures à la démocratie plutôt que de s'en offusquer. Pratiqué avec un tel entrain, l'art du coup fourré et de l'embrouille politique incite, il est vrai, après tant d'années, à l'indulgence plutôt qu'au moralisme. Patrice Lestrohan s'est soigneusement documenté, mais il ne perd pas le lecteur dans les méandres de la IVe République dont "l'Edgar" fut l'un des grands mécanos. Il va à l'essentiel, avec esprit, la remarque acérée, complice mais pas dupe. Rarement un livre sur cette époque aura été moins ennuyeux.


  • Les courts extraits de livres : 18/03/2007

À titre de consommateur, ses goûts s'avèrent cependant plus variés. Plus d'un visiteur matinal d'Edgar s'en souvient encore avec surprise ou effroi : plutôt sensible au whisky en soirée, le président ne rechignait jamais à s'offrir et à offrir de bonne heure à ses hôtes - à chacun ses stimulants, et Edgar n'était pas du matin - un petit verre de Ferney-Branca, cordial assez oublié aujourd'hui. Sans que son effacement progressif des étagères de bar ait provoqué des émeutes...
Le couple Faure a aussi une fille, Henriette, l'aînée d'ailleurs, qui fait des prodiges au piano. Plus en tout cas qu'Edgar, lequel, en dépit d'un solfège de plus en plus lacunaire avec le temps, laissera cependant une «pièce pour piano», Le Sablier des Templiers. À l'époque qui nous occupe (le courant des années 1920), plus qu'encouragée par ses premières auditions et prestations publiques, Henriette décide de donner, en récital, une intégrale de Ravel. L'initiative émeut tant le maître qu'il décide de rendre visite à la famille, alors installée à Paris. Lui-même admirateur du grand Maurice, le président se dira encore, soixante ans plus tard, frappé par «l'insignifiance physique» du personnage. Mais, c'est bien connu, «les grands hommes ne font pas toujours les grandes statures». On aura compris que sous l'ironique plume du petit Edgar, il est tout à fait permis de penser le contraire...
Pure anecdote : beaucoup plus tard, à la finale d'un concours de piano organisée par la naissante ORTF, Henriette se retrouva confrontée - par le plus grand des hasards, à la future épouse d'un très proche collaborateur d'Edgar. Le préfet M. - appelons-le d'une initiale - eut, en 1968, au cabinet de l'Éducation nationale, la charge, complexe, mais directement assistée par le ministre, des relations avec l'Intérieur. Il suivit ensuite le président aux Affaires sociales, puis à l'Assemblée nationale. Et c'est, encore plus tard, sa jeune femme qui s'efforça de combler les lacunes musicales d'Edgar, plus trop en phase avec les notes quand il entreprit d'écrire des chansons. Dans l'immédiat, au concours de la radio-télé, elle fut devancée par Henriette et, pour beaucoup de raisons, dans l'ordre edgarien des choses, c'était sans doute nettement mieux ainsi...
Détail d'un autre type, fourni, toujours, par le président, mais, cette fois, dans son ouvrage, L'Ame du combat (un mot bien engagé et bien martial pour lui !) : «On ne parlait jamais de politique à la maison», ce qui nous laissera sans doute à jamais dans l'ignorance absolue des choix paternels, lesquels ne devaient pas être d'ultra-gauche.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia