Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les monstres : histoire encyclopédique des phénomènes humains, des origines à nos jours

Couverture du livre Les monstres : histoire encyclopédique des phénomènes humains, des origines à nos jours

Auteur : Martin Monestier

Date de saisie : 08/03/2007

Genre : Sociologie, Société

Editeur : le Cherche Midi, Paris, France

Collection : Documents

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-7491-0804-9

GENCOD : 9782749108049

Sorti le : 08/03/2007

Marie Nicolle - 02/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 19/03/2007

Autodidacte, maladivement curieux, encyclopédiste du bizarre, archéologue du pire, briseur de tabous, rien n'arrête Martin Monestier dans sa quête de l'inimaginable, du scandaleux et de l'occulte. Livre après livre, cet enquêteur de l'extrême pousse l'érudition des incongruités et des extravagances humaines à son comble et révèle ainsi une histoire du monde telle qu'on ne l'a jamais écrite. «Encyclopédiste des comportements, de nos travers, de nos perversités, Martin Monestier s'est fait une spécialité du témoignage par KO», dira un de ses confrères. C'est le cas, cette fois encore, avec cette nouvelle édition de son «livre culte», qui le pose depuis trente ans comme le premier historien des monstres. Ses nombreux livres, au carrefour des sciences humaines et du journalisme, sont tous des ouvrages de référence, sans cesse réédités et traduits en de nombreuses langues.

Enfin réédité dans une nouvelle édition revue et largement augmentée, Les Monstres de Martin Monestier est un rassemblement minutieux et érudit de documents mal connus ou inédits de toutes les époques, de toutes les civilisations et de tous les coins du monde. Cet ouvrage est une stupéfiante galerie d'«hommes différents» aux destins insolites, heureux ou tragiques mais toujours passionnants.

Hier les croyances imposaient souvent leur mise à mort, mais les foules faisaient au contraire leur fortune. Aujourd'hui, estimés à plus de 250 millions sur la planète, ils sont écartés de la lumière.
Présenté sans complaisance, cet ensemble inouï offre un voyage au pays du mer­veilleux, de l'horrible et du sublime. Il aide à comprendre cette étrange humanité et à appor­ter aux «monstres», nos semblables, la seule réponse qu'on leur doit : le droit d'exister.
Géants, nains, obèses, femmes à barbe, frères siamois, hommes à queue, femmes à cornes, sirènes, culs-de-jatte, manchots, hommes-troncs, hermaphrodites, albinos, hommes animaux, hommes à deux têtes, femmes à quatre jambes, hommes machines, etc.


  • Les courts extraits de livres : 19/03/2007

Avertissements des dieux et prophéties divines

Dans l'Antiquité, on regarde la naissance des monstres comme une calamité publique indiquant la colère des dieux, présageant des événements terribles et des fléaux sans nombre. Leur apparition comporte un signe occulte et leur nom même, «monstre», se rattache étymologiquement à moneo, signifiant «avertir».
Les Chaldéens, les Étrusques, les Perses, les Gaulois et les Romains, qui accordent de l'importance aux présages, ont bien sûr considéré pendant longtemps les naissances exceptionnelles comme des avertissements à interpréter pour comprendre si possible la volonté divine. La mort de l'empereur Claude est ainsi annoncée par la naissance d'un monstre double.
En règle générale, tous les êtres anormaux sont au plus tôt écartés de façon radicale de la vie de la cité. À la naissance de Rome, Romulus aurait défendu de tuer les premiers-nés, quels qu'ils soient, et si le premier enfant venait au monde avec une difformité, les parents ne devaient pas non plus l'exposer avant que cinq voisins eussent donné leur assentiment. Il faut attendre la fin de la royauté et la parution des «douze tables» pour «qu'il soit ordonné de tuer sur-le-champ un enfant monstrueux».
Tite-Live, Tibulle, Cicéron nous offrent dans leurs écrits un nombre considérable de monstres noyés ou brûlés, comme si en les détruisant on écartait les désastres annoncés. Suétone, Tacite, Tertullien rapportent que «le Tibre en roula un grand nombre à la mer». On voit même à certaines époques de l'Empire romain des individus anormalement constitués être supprimés après certaines catastrophes, bien qu'ayant atteint un âge avancé et ne présentant plus aucune valeur de présage. Sénèque écrit : «Nous étouffons les êtres monstrueux, et même les enfants. S'il sont faibles et difformes, nous les noyons.»


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia