Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Des filles de la Côte Est

Couverture du livre Des filles de la Côte Est

Auteur : Courtney Eldridge

Traducteur : Evelyne Gauthier

Date de saisie : 08/03/2007

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Phébus, Paris, France

Collection : Etranger

Prix : 19.00 €

ISBN : 978-2-7529-0261-0

GENCOD : 9782752902610

Sorti le : 08/03/2007

Marie Nicolle - 02/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 19/03/2007

Elles ont toutes un petit grain, ces filles de la côte Est ! À commencer par Courtney Eldridge elle-même qui, dans la première nouvelle, nous conte par le menu tous les projets de récits déjantés qui ont fini au panier, étouffés dans l'oeuf par ses angoisses d'écrivain. On croit la reconnaître dans d'autres personnages du recueil : dans cette vendeuse en papeterie prise en otage par une cliente névrosée, ou dans cette jeune femme récemment installée à New York et submergée par ses TOC. Mais les proches - réels ou imaginaires - de l'auteur ne sont pas en reste : il y a sa meilleure amie et sa phobie des requins de piscine, il y a cette mère alcoolique à la cuisse légère qui peine à communiquer avec sa fille lesbienne...

On se délecte du rythme, de l'humour et du sens de la psychologie qui font toute la force de ces histoires surprenantes et grinçantes. Courtney Eldridge est une sacrée conteuse, de celles qui savent capter l'air du temps.

Courtney Eldridge (Record à Battre, Phébus, 2005) a la trentaine. Elle est diplômée de la Rhode School of Design. Ses nouvelles ont été publiées dans des revues aussi prestigieuses que McSweeney's et Mississippi Review. Rick Moodie la considère à juste titre comme l'une des meilleures nouvellistes de sa génération.


  • Les courts extraits de livres : 19/03/2007

Elle m'appela un lundi matin pour me parler de son premier week-end à la maison de la plage, et en particulier d'un des copropriétaires. Un médecin, un neurochirurgien, en fait, qui après avoir consommé plus que sa part de marijuana, de cocaïne et d'alcool, s'était levé quelques heures plus tard et avait pris le volant pour se rendre au travail. Du moins, c'est par là qu'a commencé notre conversation, et nous sommes tombées d'accord : il serait bien agréable de passer un week-end à la plage. Je n'avais pas quitté la ville une seule fois cette année.
Eh bien, viens un jour en semaine, ce sera sympa, juste nous deux. J'ai fait chorus, puis, après avoir réfléchi un instant, j'ai ajouté que je me lassais vite de la plage. J'avais trop chaud, ou bien je sentais arriver un coup de soleil, ou j'avais du sable à l'entrejambe, ou j'étais attaquée par des mouches monstrueuses et des moustiques assoiffés de sang, bref il y avait toujours quelque chose qui clochait. D'ordinaire, les cinq premières minutes réapparaissaient idylliques, ensuite j'avais envie de partir. Bien que la perspective de passer un après-midi à la plage, à lire, écouter les vagues et rêvasser soit tentante, je savais que ça ne se déroulait jamais comme ça. Et puis il y avait l'eau : l'océan était si froid jusqu'au mois d'août que je me décourageais généralement au bout de quelques brasses. Oh, moi non plus, je ne nage pas, c'est à peine si je me trempe, a-t-elle répondu, mais ça nous fera du bien de nous échapper un peu.
C'est vrai. Cela dit, j'aimerais bien aller me baigner, ça fait des siècles que je n'ai pas nagé, et j'étais bonne nageuse. Tu ne crois pas qu'on pourrait aller à la piscine un soir, ce serait amusant, non ? Nous n'y étions jamais allées. Je pensais déjà à Chelsea Piers. Certes, l'entrée coûte cher, cinquante dollars, c'est vraiment le coup de bambou, mais pour une fois... Elle refusa tout net : Non, pas question. Tu sais nager, non ? Oui, ce n'est pas le problème... j'ai peur des requins. Moi aussi j'en ai peur, surtout depuis que je sais qu'ils attaquent de préférence en eau peu profonde, quand elle arrive à peine aux genoux. Je le sais bien, c'est pour ça que je n'entre jamais dans l'eau, je reste au bord, tout près des vagues, à un endroit où je suis certaine de ne pas me faire emporter, je me penche, je m'éclabousse un peu et je retourne aussitôt à ma serviette. Je comprends, mais je te proposais d'aller nager dans un bassin, en ville, à Chelsea Piers, ou à la piscine du quartier, on s'amuserait bien... Celle de la YMCA me convient tout à fait, elle n'est pas chère et on pourrait y aller quand on veut.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia