Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Dans le jardin des mots

Couverture du livre Dans le jardin des mots

Auteur : Jacqueline de Romilly

Préface : André Giovanni

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Essais littéraires

Editeur : Ed. de Fallois, Paris, France

Prix : 18.00 €

ISBN : 978-2-87706-622-8

GENCOD : 9782877066228

On connaît de ce merveilleux auteur, sa passion pour la Grèce, ses ouvrages toujours aussi bien rédigés, ses récits captivants.
Voilà qu'avec cet ouvrage Jacqueline de Romilly nous livre sa passion des mots, mais aussi son constat sur le décadence de nos jours à s'exprimer futilement, et superficiellement, en oubliant que notre vocabulaire est des plus élaborés, que chaque situation peut trouver ses mots justes, Mais hélas pour nous, toutes ces richesses que notre langue possède nous n'en prenons plus aucun soin.
A conseiller à tous les amoureux de la langue française, et aux lecteurs qui aiment les jolis mots, les belles phrases.
Et plus si affinités.


Céline Fillot - 15/06/2007


  • Les présentations des éditeurs : 22/03/2007

Chaque mois, depuis des années, Jacqueline de Romilly essaie de nous faire partager son amour de la langue française.

Ce qu'elle veut avant tout, c'est nous en donner le goût. C'est-à-dire qu'elle insiste plus sur les beautés de cette langue que sur les dangers qui la menacent.

À partir d'un mot qu'elle a choisi, elle cherche à en préciser le sens, la valeur correcte, l'étymologie, ainsi que l'évolution qui, en fonction des changements de la société, des découvertes scientifiques, ou des réflexions des écrivains, a chargé ces mots de nuances nouvelles. En somme, elle nous fait vivre le roman des mots.

Les langues, en effet, ne cessent de se transformer. S'il existe des inventions inutiles et pédantes, qui ne sont en réalité que des fautes portées par une mode souvent précaire, il existe aussi des changements qui reflètent notre histoire et notre pensée. Il est passionnant d'en suivre le cours.

Peu à peu les mots se chargent d'une riche complexité.

Réunies ici pour la première fois en un volume, ces promenades dans le jardin des mots nous permettent de contempler, en compagnie du meilleur guide que l'on puisse avoir, l'un des plus beaux paysages du monde, la langue française.
Jacqueline de Romilly est professeur de grec ancien. Elle a enseigné dans différents lycées, à la faculté de Lille, à l'Ecole normale supérieure, à la Sorbonne. Elle a été la première femme professeur au Collège de France, puis la première femme membre de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Elle a été élue à l'Académie française en 1988.


  • Les courts extraits de livres : 22/03/2007

LE JEU DE L'EXACTITUDE

La pire faiblesse, pour le langage, est sans doute de se contenter d'à-peu-près, alors que l'on dispose de tout un éventail de mots de sens voisin, permettant de nuancer sa pensée et d'éviter les malentendus. On dit souvent c'est moche ou bien c'est rudement bien. Cela peut valoir pour un paysage, une action publique ou bien une sauce. Cela peut exprimer un sentiment très vif ou une nuance ou une réaction proche de l'indifférence. Pourtant, dès que les hommes ont éprouvé le besoin d'exprimer avec clarté leur pensée, ils se sont attachés à distinguer ces mots de sens voisin.
D'ailleurs, dans les débats actuels, constamment on entend protester ceux qui ont parlé : «ce n'est pas ce que j'ai voulu dire...», «vous m'avez mal compris...», «mon intention n'était pas de...» et d'autres remarques semblables.
Ainsi échouent les meilleurs plans. Ainsi naissent les difficultés entre personnes, nées du malentendu initial. Et je suis étonnée par le soin mis à obtenir d'un poste de radio ou de télévision qu'il soit sélectif, c'est-à-dire sache nous donner une seule émission sans qu'elle soit brouillée et imprécise : je me dis qu'il est étrange de ne pas en faire autant pour cet instrument qu'est le langage, alors qu'il constitue notre marque distinctive par rapport aux animaux, notre seul moyen de communiquer entre nous et le plus sûr outil pour élaborer une pensée originale.
Mais non ! On laisse là ces merveilleuses possibilités, et on se lance au hasard. Un ami anglais prétendait que les mariages entre personnes de nationalités différentes s'expliquent souvent par la pauvreté du vocabulaire. Le garçon veut dire un mot aimable et sans portée mais, connaissant mal les nuances, se retrouve marié. Ce n'est là qu'une boutade, mais j'ai vu des personnes se déclarer émues d'avoir reçu de quelqu'un des sentiments distingués, sans se douter que c'était la formule la plus indifférente et la plus froide de toutes.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia