Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Le hibou, le canard et Miss Rowe ! Miss Rowe !

Couverture du livre Le hibou, le canard et Miss Rowe ! Miss Rowe !

Auteur : John Cowper Powys

Préface : Catherine Lieutenant

Traducteur : Christiane Armandet

Date de saisie : 20/03/2007

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Atelier de l'agneau, Saint-Quentin-de-Caplong, France

Collection : Transfert

Prix : 12.00 €

ISBN : 978-2-930188-98-0

GENCOD : 9782930188980

Sorti le : 20/03/2007

  • Le courrier des auteurs : 25/05/2007

Cher Libraire,

Nous sommes un petit éditeur et publions l'inédit d'un grand auteur, oui c'est possible.
John Cowper Powys, anglais de grande renommée dont le nom est au dictionnaire, n'a été traduit en français qu'après sa mort en 1967. Vous aller dire : voici un auteur qu'on oublie.
Pas du tout. Et ce petit texte de 50 pages a une actualité, c'est l'histoire peu banale d'un vieux couple qu'un Home veut sortir de chez lui. Dans ce huis clos où ils décident de s'enfermer, les objets, qui pour Powys, ont presque ‘une âme, ont une vie amoureuse et des fantômes interviennent dans le brouhaha des conversations.
On peut apprécier le support réel et la fantasmagorie qui volette au-dessus, à la fois le drame et la volubilité des choses.
Pour le réaliser, nous avons joué les grands éditeurs, achats de droits, paiement du traducteur et de l'illustrateur. Les frais sont au-dessus de nos moyens et nous pensons ne pas pouvoir équilibrer le budget de ce livre. Vite lu, il pourra vous convaincre de le porter vers ses nouveaux lecteurs et les powysiens plus nombreux qu'on ne croit.

L'éditeur de l'ouvrage


Sylvain Elie - 02/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 24/03/2007

John Cowper Powys (1872-1963) le plus connu des frères Powys, a commencé à écrire tardivement une oeuvre prolifique dont plus de vingt titres ont été traduits en français depuis son Autobiographie, Gallimard, 1965.

1933 : C'est la première fois que ce grand matérialiste se risque à animer des inanimés, particularité qu'il devait développer de plus en plus dans ses oeuvres ultérieures. Il y évoque les angoisses d'un vieux couple isolé dans un appartement, parfait lieu clos du «Dernier Étage Devant, Numéro Quatre».
Powys fait dialoguer autour des deux occupants humains, une série d'objets, reliques banales et modestes de vies obscures. La fantasmagorie commence à ce stade : des fantômes et des personnages de livres s'en mêlent.

C.L.
extrait de la préface

Cette nouvelle, restée inédite en français est traduite de l'anglais par Christiane Armandet.


  • Les courts extraits de livres : 24/03/2007

Et cette fois Miss Rowe vint.
Et cette fois elle était sombre et pourtant brillante, semblable à un géranium rouge et blanc derrière une vitre fêlée. Elle était si mince que bien que le Hibou et le Canard l'aient vue, tout comme le Poisson, les larmes dans les yeux d'Olwen brouillaient trop la vision de la charmante demoiselle pour qu'elle puisse distinguer quoi que ce soit hormis cet ennuyeux bec jaune à ses côtés et cette grande gueule béante et haletante sous le miroir. Olwen ne réussit à voir en fait que les bourgeons dansant des allantes reflétés dans la Glace ; et elle s'imagina que c'était ce spectacle qui la réconfortait. Mais, en vérité, c'était l'arrivée de Miss Rowe.
Et, maintenant qu'elle était là, Miss Rowe se contentait de rester dans l'embrasure de la porte du Dernier étage sur Rue et au lieu de parler à quelqu'un en particulier elle se mit à raconter à tous les Habitants du Monde Connu, une longue histoire fantaisiste.
En entendant la voix de Miss Rowe, Lord Tourmentil trouva le courage de traverser toute la pièce pour rejoindre Lady Potentille à la fenêtre. Olwen le remarqua à travers ses larmes et cela lui parut être un événement dramatique et fort beau.
Lady Potentille à sa fenêtre devint pour elle la Dame Blanche d'Avenel dans «Le Monastère». Olwen n'écoutait pas toujours quand le vieil homme faisait la lecture à sa compagne, mais la Dame Blanche d'Avenel lui avait semblé être un personnage parfait pour un livre ; et, en prêtant à présent l'oreille au conte décousu de Miss Rowe, elle recommença à pleurer car elle se voyait elle-même sous les traits de la triste fugitive Catholique du «Monastère», cernée par de grossiers admirateurs des Classes Inférieures, et comprise de la seule la Dame Blanche.
L'histoire de Miss Rowe était une histoire de chats. Elle parlait aussi d'envoûtements, de colombes, de tentes, de bergeries en ruine et de roulottes de bohémiens.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia