Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. Les jardins et la pluie : gestion durable de l'eau de pluie dans les jardins et les espaces verts

Couverture du livre Les jardins et la pluie : gestion durable de l'eau de pluie dans les jardins et les espaces verts

Auteur : Andy Clayden | Nigel Dunnett

Traducteur : Dominique Brochet

Date de saisie : 00/00/0000

Genre : Nature, Animaux

Editeur : Rouergue, Arles, France

Prix : 30.00 €

ISBN : 978-2-84156-841-3

GENCOD : 9782841568413

Claire Lamarre - 19/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 25/03/2007

Et si, bientôt, nous n'avions plus d'eau pour arroser nos jardins ? Alors que d'année en année l'utilisation de l'eau potable est de plus en plus réglementée et onéreuse, Nigel Dunnett et Andy Clayden proposent une solution révolutionnaire à la fois économique, écologique et esthétique : concevoir des «jardins de pluie», c'est-à-dire des jardins qui utilisent exclusivement l'eau de pluie. Un jardin de pluie, c'est d'abord un jardin qui intègre l'eau, source de plaisir et de bien-être, dans une démarche esthétique naturaliste. Plus spécifiquement, l'expression désigne une dépression plantée, créée pour récupérer l'excès d'eau de ruissellement d'une maison ou d'un autre bâtiment et de son environnement paysager ; par extension, le terme désigne l'ensemble des éléments pouvant être utilisés pour optimiser chaque goutte de la pluie qui tombe sur une propriété.
Généralement un double problème se pose : nous ne savons pas gérer l'eau excédentaire et polluée qui résulte de violentes pluies d'orage et, à l'inverse, nous manquons de stockage sur site en prévision des périodes de pénurie. Il faut donc dans un premier temps capter l'eau : pour cela, on peut avoir recours à des toitures végétalisées, particulièrement efficaces lors de fortes précipitations, puisque la végétation stocke et filtre une partie des eaux de ruissellement avant de les libérer petit à petit. Pour la canaliser, on utilisera des chaînes de pluie, des pieds de chute et des rigoles. Pour la stocker des tonneaux, des cuves, des réservoirs paysagers pour pluies d'orage, des collecteurs d'eaux pluviales ou encore des bassins de rétention. Parallèlement, des sols pavés perméables ou poreux, des bandes filtrantes et des dépressions plantées permettront d'infiltrer une bonne partie des eaux de ruissellement et d'absorber les polluants. Enfin, certaines catégories de plantes favoriseront la captation et la filtration de l'eau.
Les Jardins et la pluie examine en détail chacun de ces éléments et donne toutes les informations pratiques nécessaires à leur mise en oeuvre, mettant ainsi ces formidables avancées à la portée du jardinier amateur. Il permettra également aux architectes, paysagistes et gestionnaires d'espaces verts de mettre l'accent sur la collecte, le transport, le stockage et la libération de l'eau de pluie, en un mot de travailler avec la nature plutôt que contre elle et d'aboutir à des réalisations à la fois esthétiques et durables.

Nigel Dunnett est assistant au département du Paysage de l'université de Sheffield (Royaume-Uni), où il a développé des programmes de recherches novateurs sur des pratiques horticoles tournées vers le développement durable. Il écrit régulièrement dans des journaux et revues spécialisés. Il est l'auteur, aux Editions du Rouergue, de Toits et murs végétaux (2005).

Andy Clayden est architecte paysagiste et enseigne au département du Paysage de l'université de Sheffield (Royaume-Uni). Ses recherches se concentrent sur l'application d'approches et de techniques nouvelles en vue de créer des solutions durables.


  • Les courts extraits de livres : 25/03/2007

Jardins de pluie

Extrait de l'introduction

Ce livre est tout entier construit autour de l'idée émergente du jardin de pluie. Après des débuts relativement modestes à la fin des années 1980 dans l'Etat du Maryland, aux Etats-Unis, le concept s'est répandu très rapidement et a suscité un immense intérêt pour la création d'aménagements paysagers privés. Contrairement à beaucoup d'autres initiatives environnementales qui se proposaient de changer nos styles de vie, souvent à nos propres frais, et qui se focalisaient généralement sur leurs bienfaits scientifiques ou environnementaux, les jardins de pluie ont le pouvoir d'apporter de la beauté à notre environnement et, avec elle, d'autres améliorations.
Comme nous le montrerons plus loin, techniquement, un jardin de pluie désigne aujourd'hui quelque chose de très spécifique : c'est une dépression plantée, créée pour récupérer, autant que possible, l'excès d'eau de ruissellement d'une maison ou d'un autre bâtiment et de son environnement paysager. Cependant, le terme est si évocateur que nous adoptons une définition beaucoup plus large, qui couvre tous les éléments pouvant être utilisés pour capter, canaliser, détourner et utiliser au maximum la pluie et la neige qui tombent sur une propriété. Le jardin tout entier devient alors un jardin de pluie et chacun des éléments dont nous traitons en détail constitue ou bien un des composants du jardin ou bien, à une petite échelle, un jardin de pluie en soi. Ainsi un «jardin de pluie» englobe-t-il aussi bien l'eau sous toutes ses formes, stagnante ou courante, en surface ou sous terre, que les magnifiques plantations et les expérimentations que l'exploitation de cette eau peut susciter.
Le livre est divisé en trois parties. La première donne un large aperçu du rôle environnemental de l'eau dans un jardin et aborde quelques-uns des principes clés qui sous-tendent la démarche du jardin de pluie. La deuxième partie étudie en détail les composants du jardin de pluie et examine comment on peut les relier en un tout cohérent, en utilisant le concept de «chaîne des pluies d'orage» comme élément unificateur. La troisième partie est technique : elle consiste en un répertoire de plantes pour jardins de pluie.


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia