Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Editeurs, auteurs, valorisez vos livres

Libraires, partagez vos découvertes

Inscrivez-vous à la Lettre des Libraires.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

Application pour smartphones,
avec Orange et Big5media

Découvrez sur votre mobile (iPhone, Android ou Windows Phone), en exclusivité, les choix des libraires, le courrier des auteurs, la revue de presse des livres, les paroles d'internautes, et des milliers d'extraits de livres.

Le Choix des Libraires sur iDevice

Les choix des libraires sur Android

Les choix des libraires sur Windows Phone

.. L'intégration collective de jeunes enfants handicapés : semblables et différents

Couverture du livre L'intégration collective de jeunes enfants handicapés : semblables et différents

Auteur : Cécile Herrou | Simone Korff-Sausse

Date de saisie : 22/03/2007

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Erès, Toulouse, France

Collection : Connaissances de l'éducation

Prix : 20.00 €

ISBN : 978-2-7492-0714-8

GENCOD : 9782749207148

Sorti le : 22/03/2007

Joachim Salinger 030407 - 05/04/2007


  • Les présentations des éditeurs : 25/03/2007

Plus que l'intégration, avec les paradoxes et les effets pervers qui s'y attachent, la maison Dagobert défend un parti pris de non-exclusion. Dans cette halte-garderie, un enfant sur trois est handicapé, quelle que soit la gravité de son handicap. La seule condition d'admission est que l'enfant soit pris en charge par une équipe spécialisée, car la maison Dagobert est un lieu d'accueil et non de soin même si les effets thérapeutiques sont manifestes.

Dans ce lieu l'enfant n'a pas à fournir de preuves de son adaptabilité à l'institution. C'est l'institution qui doit s'adapter à l'enfant. Il s'agit d'un lieu où on n'enferme pas immédiatement dans un discours, des images, des représentations, des évaluations, des projets pédagogiques. Un lieu où les parents épuisés peuvent confier leur enfant sans avoir à expliquer, justifier, raconter. Un lieu où les équipes spécialisées adressent les enfants sur simple coup de téléphone, sans dossier à remplir, sans réunions préparatoires. Un lieu où les enfants passent un temps sans souci de progrès ni de performance. Un lieu où il n'est pas besoin de décliner son identité. Un lieu pour les «sans papiers» de la petite enfance. Un lieu pour être. Un lieu sans conditions.

Avec finesse et émotion, les auteurs présentent et analysent cette expérience originale, riche d'enseignements applicables dans d'autres secteurs que la petite enfance. Elles apportent des éléments précieux dans le débat actuel sur l'intégration et l'exclusion mais aussi une contribution novatrice à une réflexion sur l'identité, la différence, la ressemblance et l'altérité. Une utopie peut-être ? Elles montrent avec force dans quelles conditions l'utopie peut être réalisable et vécue au quotidien.

Cécile Herrou a créé et dirige la halte-garderie La maison Dagobert (1992), le jardin d'enfants L'école Gulliver (1998) à Paris (12e) et la structure multi-accueil La Caverne d'Ali-Baba (2006) dans le cadre de l'Association pour l'accueil de tous les enfants. Elle a fondé la revue Contraste-Enfance et handicap (1994).

Simone Korff-Sausse est psychanalyste, membre de la spp. Docteur en psychopathologie fondamentale et psychanalyse, elle est maître de conférences à l'université Denis Diderot Paris 7. A la maison Dagobert, elle a occupé la fonction d'analyste institutionnelle.

Avec la collaboration de Joëlle Cozien, Mokhtaria Kacimi, Isabelle Monet, Ghada Ouba-Baaklini, Myriam Roudevitch, Anne Tekam.


  • Les courts extraits de livres : 25/03/2007

L'un et l'autre

Etrange lieu de garde, où se côtoient sans questions apparentes les enfants que nous nous attendons à rencontrer dans notre quotidien, et d'autres, qui nous imposent un spectacle d'eux-mêmes parfois étonnant, parfois difficile à soutenir. De la bousculade au milieu de quelques tapis de mousse, émerge un blondinet souriant et trapu, Ursule, aux yeux bridés. Parmi les adultes, trois personnes se distinguent des autres, par le manteau qu'elles gardent auprès d'elles ; elles tiennent à la main une tasse vide : ce sont deux mères et un père qui, ce matin, ignorent leurs obligations professionnelles et se sont installés quelques minutes, pour se poser, bavarder, se rencontrer en buvant un café. Attablés devant leur feuille, des enfants dessinent. Pauline exécute avec frénésie un grand dessin, rayonnant de couleurs, qu'elle prépare pour sa maman. Léon et Sidonie ne paraissent pas pris dans les mêmes considérations esthé­tiques. Il semble, à les regarder, qu'il leur importe peu de faire un beau dessin ou qu'il fallût l'offrir à quiconque. Sidonie est sans regard. Léon semble fixer un point situé au plafond. Nuls mots posés sur leur oeuvre par ces enfants sans langage. Leur concentration ignore le résultat de l'expérience : ce qui compte, c'est ce qui se passe là, sous la main posée, ouverte et refermée sur un magma huileux qui caresse la paume ; c'est aussi le trou dans la page éprouvée par l'humidité, par lequel un doigt vient s'infiltrer, gratter la table, et puis un geste brutal déchire la feuille.
L'enfant porte à son visage en riant les lambeaux désolés. Leur plaisir, même s'il ne correspond pas aux critères habituels, paraît évident.
Pendant ce temps, dans l'autre pièce, César et Jules escaladent les coussins, Charles et Benjamin jouent dans le coin cuisine, à côté de Béatrice qui fait dormir une poupée. Ils ne semblent pas préoccupés par Gabrielle, qui hurle en appelant sa mère. Justine, avec son physique inquiétant, son aspect un peu pataud et maladroit, roule sur un camion ; Marthe, fascinée par son image, fait des mimiques étranges devant le miroir ; Jennifer, à quatre pattes, est maintenant poursuivie dans ses déplacements malhabiles par Benjamin, son amoureux acharné, qui a laissé son copain pour être avec elle.
Qui sont ces enfants ? (...)


- Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia